:: CALENDRIER DE L'AVENT :: C'EST PAR ICI ! ::

Partagez | 
 

 Ceasefire ft. Abigail Griffin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1137
En savoir +

MessageSujet: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Mer 21 Déc - 23:50


Ceasefire
We only make peace with our enemies
(George R.R. Martin)

De toute sa vie, Marcus Kane n’avait jamais vécu de jour plus long que celui-ci. Des journées chargées, il en avait connu, comme tout le monde sur l’Arche, mais celle-ci allait certainement rester à jamais gravée dans sa mémoire. Kane ignorait encore que le pire restait à venir, mais pour l’heure, il ne s’imaginait pas une seule seconde vivre pire journée que celle qu’il venait de vivre … et qui, d’ailleurs, était loin d’être terminée.

Interminable, c'était le mot : cette journée était interminable.

La nuit de Kane avait d'abord été agitée, pour ne pas dire inexistante : l'idée de savoir que l'exécution de Callie aurait lieu à l'aube ne lui avait pas laissé un seul instant de répit et lui avait retiré toute envie de dormir, laissant ainsi à ses pensées tout l'occasion de le supplicier. Kane n'avait trouvé le sommeil que très tard dans la nuit lorsque, harassé, sa conscience avait fini par capituler ... mais il avait finalement été réveillé quelques heures plus tard par un garde qui l'avait averti d'une réunion d'urgente en Salle du Conseil : le niveau d'oxygène, sur l'Arche, avait brusquement chuté, et face à cette réalité, le Conseil n'avait eu d'autre choix que de mettre à exécution le plan de Kane. S'en était suivi le terrible tumulte provoqué par Abby - qui avait dévoilé à l'Arche toute la vérité - puis l'évasion de Callie et Reyes, presque passé inaperçue au vu de ce qui s'était passé ensuite. Marcus, lui, n'était pas passé à côté - littéralement parlant - mais comme beaucoup de monde, il avait été obligé d'en faire rapidement le deuil et de continuer car la journée, elle, ne l'avait pas attendu. Il avait passé le reste de la journée à lister personnellement les 320 volontaire pour la Section 17, qui avaient fait le choix de sacrifier leurs vies pour sauver celle des autres. Cette mobilisation n'avait pas manqué de laisser Kane pantois : l'éternel pessimiste qu'il était avait trouvé là un contre-argument de choc qui avait déjoué toutes les prévisions. Kane n'avait pas manqué d'accepter sa défaite ainsi que son erreur de jugement, et s'il n'avait pas encore eu le temps de faire amende honorable, il n'avait pas manqué de s'affairer à la tâche qui était la sienne. Mais la journée de Kane ne s'était pas arrêtée là.

Un peu avant que l'heure fatidique n'arrive, le pragmatisme de Marcus avait eu raison de l'entêtement de Jaha et Kane était finalement parvenu à lui faire entendre raison, le faisant ainsi renoncer à cette idée louable mais pas moins stupide de rejoindre les volontaires dans la Section 17. Si Kane se félicitait d'y être parvenu, il ne s'en vanta pas : il avait encore bien des choses à faire avant que le jour ne touche à sa fin, des choses ô combien plus importante ... comme s'excuser auprès d'Abigail Griffin par exemple. En réalité - et comme il s'y était attendu - Kane regrettait ce qu'il lui avait fait. Il regrettait d'avoir tenté de la contrôler et cela n'avait rien à voir avec ce qui s'était passé avec Callie et Raven. Il regrettait d'avoir céder ainsi à ses pulsions et plus encore de les avoir laissé dicter ses actions en dehors de toute raison. Il regrettait aussi un peu cette brutalité insoupçonnée dont il avait fait preuve quelques heures plus tôt, mais pour ce point, Kane s'en voulait déjà moins, la légitimité de sa colère étant largement incontestable.


Sans repousser davantage l’échéance, Kane se dirigea vers la Section 17 où commençaient à se rassembler, déjà, les premiers volontaires qui comptaient désormais leurs heures. La porte automatique s’ouvrit à son arrivée et lui laissa tout d’abord découvrir Jaha, qui remerciait personnellement chacun des hommes et chacune des femmes qui avaient fait le choix de donner leur vie pour le bien de tous. Un conteneur qui rassemblait les chaussures des futurs sacrifiés témoignait déjà du nombre de personnes qui se trouvaient déjà à l’intérieur. Sans attendre, Kane rejoignit Abby qui, sans surprise, se trouvait là elle aussi. Elle regardait fixement les gens entrer. Pendant un instant, Marcus se revit devant la Salle de Contrôle, frappant comme un forcené sur la porte blindée … il lui semblait qu’une éternité le séparait de ce moment.


_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1279
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Jeu 22 Déc - 10:16


Ceasefire
Marcus & Abby

Abby venait d'arriver dans la section 17, elle restait immobile fixant la porte où 320 personnes allaient sacrifier leur vie... Elle devait être là en tant que médecin, pour une fois l'Epuration fini vérifier que tout le monde était bien mort... Elle eu envie de vomir rien qu'a cette pensée, elle se sentait un peu mal mais c'était pour le bien de tout le monde sur l'Arche... Elle espérait juste que Callie et Raven arriverai a temps et communiqueraient avec eux par radio...

Elle fixait Jaha dire au revoir et merci a chaque un de ceux qui faisait le sacrifice pour leur bien à eux se demandant ce qui avait bien pu le faire changer d'avis... Après tout il voulait se sacrifier et même elle ne l'avait pas raisonné... Qui avait bien pu le faire... Elle réfléchissait regardant toujours les personnes se sacrifier une par une et entrer pour "s'entasser" dans la section 17... Son coeur se serra un peu... C'était des parents pour la plus par et ils laissaient leur enfants derrière, ou alors une femme ou un mari... Quelle tristesse et dire qu'elle avait dit oui à ça ... Elle avait cédé au chantage de Kane...

Vite Raven et Callie faite vite... J'espère vraiment que vous êtes toujours en vie... Elle espérait vraiment... Elle se demandait aussi qui surveillait la radio... Elle était perdu dans ses pensées quand elle remarqua que Kane se tenait à ses côtés, elle ne l'avait même pas entendu arrivé... Quand elle le regarda elle vit que lui aussi regardait les personnes et Jaha... Elle reporta son regard sur eux. "Qu'es ce qui l'a fait changer d'avis ?" Demanda t'elle soudainement à Kane le regardant de nouveau

_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


TEAM MOON :
 


Merci Marcus pour la signature et l'avatar    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1137
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Jeu 22 Déc - 16:11


Ceasefire
We only make peace with our enemies
(George R.R. Martin)

Kane resta longtemps silencieux, figé aux côtés d’Abby, le regard droit perdu sur cette porte restée ouverte et qui voyait passer toujours plus d’hommes et de femmes. Il fixa un moment Thelonious … Marcus comprenait son raisonnement, mais il n’avait pas pu se résoudre à le laisser se sacrifier. Contrairement à ce que beaucoup pensaient, Kane ne souhaitait pas devenir Chancelier, ne l’avait jamais voulu. Il s’y était toujours préparé – car c’était son devoir – mais il savait que le peuple ne l’aurait jamais vraiment accepté. Kane n’était pas populaire sur l’Arche : il était parfois craint, souvent haï, rarement apprécié. Les gens avaient besoin d’un leader qu’ils suivraient par confiance et non par crainte … or, Kane ne jouissait pas d’une telle ferveur. Il avait l’étoffe et les compétences d’un chef – Thelonious lui-même le reconnaissait, c’était bien pour cela qu’il l’avait nommé à ce poste – mais un chef n’était rien sans le soutien de son peuple, Marcus le savait. Marcus Kane était bien des choses mais il n’était pas un tyran : il respectait les choix de la majorité sans se voiler la face ni se berner d’illusions.

Ce fut Abby qui, la première, rompit le silence qui les environnait. Kane s'en étonna presque ... de tous les sujets par lesquels elle aurait pu commencer, elle fit le choix de commencer par Thelonious. Pendant quelques secondes, Marcus chercha ses mots, ignorant par où commencer : tant de choses avaient été nécessaire à ce changement d'avis.

« — La simple vérité » répondit Kane « Je lui ai rappelé qu'aujourd'hui, une passation de pouvoir pourrait être ... très déstabilisante » expliqua-t-il simplement. Plus que jamais, l'Arche avait besoin de stabilité et d'un chef en qui avoir confiance. Marcus n'était pas cet homme et il le savait « On ne pourrait pas gérer une insurrection » affirma-t-il.

Pas maintenant, pas aujourd'hui, ni jamais d'ailleurs. La Garde de l'Arche était faite pour maintenir l'ordre, par pour la rétablir ... sans compter qu'ils avaient suffisamment de problèmes comme cela. Leur avenir était tellement incertain, ils ne pouvaient pas se permettre de perdre du temps et des vies pour des choses aussi futiles. La seule chose qu'ils devaient faire était d'avancer ensemble, ensemble ou pas du tout. Il n'y avait que comme cela qu'ils pouvaient espérer s'en sortir : les évènements de cette journée avaient fini par le lui faire comprendre.

De nouveau, un silence sépara les deux membres du Conseil. Œuvrer ensemble concernait tout le monde et eux plus que tous les autres. Les différents qui les séparaient n'étaient un secret pour personne, peut-être était-il temps d'y mettre un terme. Pour cela, il fallait bien que l'un deux fasse le premier pas et Kane était prêt à le faire pour eux malgré toutes les incertitudes que cela entraînait. Il avait déjà pris les devants en ordonnant à deux de ses hommes de veiller en Salle de Surveillance de la Terre et ce toute la nuit s'il le fallait.

« — J'ai envoyé deux de mes hommes, pour les appels radio » déclara Marcus après un instant de silence « Ils nous avertiront immédiatement si Raven ou Callie nous contactent » Il fit une courte pause avant de continuer « Ils en ont reçu l'ordre »

Marcus n'avait pas fait cela que pour Callie. La réaction des gens face aux révélations d'Abby avait remis en question toutes les certitudes de Kane : si Jake avait eu raison pour ça, pourquoi Abby ne pouvait-elle pas avoir raison pour la Terre ? Marcus restait septique et prudent, mais l'espoir était tout ce qui leur restait. Kane n'y croyait pas plus que la veille, mais il se devait de leur laisser une chance. Callie et Raven avaient eu toutes la journée pour donner des nouvelles, elles avaient peut-être besoin de temps mais eux n'en avait plus : pour eux, il était trop tard pour faire marche arrière. Peut-être étaient-elles déjà mortes, peut-être pas, mais une chose était sûre : les prochains jours allaient être décisifs. Si Callie et Raven ne donnaient pas de nouvelles, cela signifiait que la Terre n'était pas viable ... et qu'ils étaient, de ce fait, condamnés à mourir dans cet endroit froid et glaciale qu'était l'espace. S'ils devaient en arriver à là, peut-être valait-il mieux faire la paix tout de suite et profiter du temps qu'il leur restait à s'entraider plutôt qu'à s'entretuer.


_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1279
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Jeu 22 Déc - 19:09


Ceasefire
Marcus & Abby

Le temps lui semblait passer beaucoup trop vite, et elle se dit que jamais Callie et Raven ne pourraient stopper ça, ça allait beaucoup trop vite, le temps s'écoulait à une vitesse folle elle avait l'impression... La section 17 se remplissait et toujours aucun signe de la part de la jeune méchano et de sa meilleure amie...

Quand Kane lui dit que la vérité est ce qui avait raisonner Thelonious, elle compris qu'il lui avait parler, cet homme avait t'il finalement un cœur, il avait surtout un sens logique, qui avait sembler lui manquer ... Elle le regarda avant de répondre "Non ça aurai été impossible de gérer ça..." avant de reporter son regard sur ses gens qui sacrifiaient leur vie pour leur bien à eux et à tout leur peuple, ne sachant pas si les 100 étaient toujours en vie...

Quand il lui dit qu'il avait mis deux de ses hommes pour surveiller la radio et qu'il avait l'ordre de venir le prévenir au moindre signe de vie, Abby fut de nouveau surprise, par Kane, dans le bon sens cette fois encore. "Merci Kane" elle le regarda après tout il n'était peut être pas le salaud qu'il voulait qu'on pense qu'il soit... Elle reportât son regard sur le papa de sa patiente qui avait été le premier à se sacrifier se diriger vers la section 17. Elle regarda Jaha un instant puis les dernière personnes entrer dans la section 17.


Spoiler:
 

_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


TEAM MOON :
 


Merci Marcus pour la signature et l'avatar    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1137
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Ven 23 Déc - 0:04


Ceasefire
We only make peace with our enemies
(George R.R. Martin)

Les derniers mots d'Abby frappèrent Marcus de stupeur. Surpris, il tourna presque brusquement la tête vers la Conseillère ... est-ce qu'elle venait vraiment de le remercier ? Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas entendu ça qu'il avait presque oublié le son que cela faisait. L'espace d'une seconde, son regard croisa celui d'Abby. D'elle-même, elle rompit le contact l'instant d'après, fixant de nouveau les allées et venues des gens devant eux ... malgré cela, la perplexité qui était née dans les yeux de Kane demeura un moment encore, avant de finalement s'effacer.

A son tour, il fit mine de reporter son intention vers les derniers volontaires qui s'agglutinaient devant les portes de la Section 17. Kane appréhendait un peu ce qu'il s'apprêtait à faire. Il n'avait pas peur, non, mais que celui qui n'avait jamais éprouvé la moindre appréhension lui jette la première pierre. Se battre était une chose, déposer les armes une autre ... il fallait, en réalité, infiniment plus de courage pour faire la paix que pour faire la guerre. La paix nécessitait une certaine résilience et une humilité qui, de tout temps, n'avait jamais vraiment été le propre de l'homme. L'humilité n'était pas tant une chose lui faisait défaut - Kane n'avait jamais été un homme fier et orgueilleux - cette appréhension n'avait donc rien à voir avec de la fierté ou de l'amour-propre ... en vérité, Marcus avait juste peur d'être allé trop loin. Il avait été victime, ces derniers jours, de colères si intenses qu'il peinait presque à se reconnaître. Elles lui avaient fait faire des choses qu'il regrettait désormais, des choses auxquelles, en temps normal, il n'aurait jamais succombé. Abby plus que les autres en avait fait les frais et Kane se devait de réparer cela ... ou d'au moins essayer. Marcus s'accorda quelques secondes pour se lancer, fixant une dernière fois Thelonious et les derniers volontaires qui entraient dans la Section 17.

« — Je suis désolé, pour la dernière fois » affirma Marcus. C'était un peu vague et il le savait, mais c'était volontaire. Après tout, il savait bien qu'elle devinerait de quoi il parlait : de quoi pouvait-il bien parler d'autre ? « J'étais ... » Mais il se ravisa finalement « Je n'ai pas d'excuses, je suis juste désolé »

La situation plus que particulière dans laquelle ils s'étaient trouvés permettait de comprendre mais pas d'excuser. Plus par vengeance que par soucis politique, Marcus s'était servi de la morphine pour la soumettre et cela n'était pas digne de lui. Il lui avait manqué de respect de la pire des manières : quand bien même croyait-il fondamentalement en la véracité de ses convictions, il n'avait pas le droit de les imposer aux autres et encore moins à une personne comme Abigail Griffin. Elle lui avait prouvé qu'il ne le pouvait pas, qu'il ne le pourrait jamais. Ce n'était pas l'échec qui faisait parler Marcus, mais bien l'idée même d'avoir essayé.

« — J'accepte de te croire, pour les médicaments » déclara Marcus « Mais si ce n'est pas toi, quelqu'un d'autre l'a fait » Il fit une courte pause, avant de s'expliquer « La plaquette d'antibiotiques se trouvait déjà sur la table lorsqu'elle les a pris »

Kane ne se cherchait pas d’excuses, il souhaitait simplement donner à Abby toutes les cartes qui lui permettraient de comprendre. Sur la vidéo surveillance qui avait trahi Callie, les médicaments nécessaires au rétablissement de son père avaient été déposés en évidence sur une table d’opération : elle n’avait eu qu’à les prendre et repartir avec, comme si de rien n’était. Seul un médecin ou un assistant médical était en mesure de savoir et de reconnaître quel type de traitement il fallait à Callie, cela ne s’inventait pas : quelqu’un l’avait donc forcément aidé.

« — Quelqu’un a intentionnellement agit ainsi pour me faire croire que tu y étais pour quelque chose » expliqua Kane « Quelqu’un se sert de notre mésentente pour nous diviser : il faut que cela cesse »

Alors, Marcus la regarda enfin. La tâche lui avait paru plus aisée sans le poids de son regard sur le sien. L’espace d’un instant, Kane la quitta des yeux et porta son attention sur l’une de ses poches, d’où il sortit les ampoules de morphine. Marcus les lui tendit sans conditions.

« — Remet ça à sa place » déclara-t-il simplement « L’inventaire a été édité cet après-midi. Vous aviez mal compté »


Spoiler:
 

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫




Dernière édition par Marcus Kane le Mar 27 Déc - 22:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1279
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Ven 23 Déc - 10:43


Ceasefire
Marcus & Abby

Après l'avoir remercier Abby avait vite détourner le regard préférant fuir celui de Marcus plutôt que de l'affronter de peur qu'il la confronte... C'était rare qu'elle le remercie, ça n'arrivait mêm jamais, ou alors elle ne se souvenait plus de la dernière fois qu'elle l'avait fait, ça remontait à il y a très longtemps. Malgré son regard fixé sur la section 17 elle pouvait sentir celui de Marcus sur elle et ça la perturbait un peu. Que pouvait il bien mijoter encore pensa t'elle... Il avait déjà fait du mal en l'accusant, en la faisant chanter, que pouvait il préparer cette fois...

Au bout d'un moment elle ne sentit plus son regard sur elle et elle le regarda rapidement pour voir qu'il avait reporter son attention sur la section 17, et il avait l'air tendu. Abby reposa son regard sur la section 17, qu'es ce qui pouvait bien tourmenter celui qui avait un jour été son ami ? Elle avait entendu dire que c'est lui qui allait devoir arrêter l'air dans la section 17, Jaha lui avait donner l'autorisation quand il c'était sacrifier avant de finalement renoncer à ce sacrifier grâce à lui, mais visiblement c'était toujours lui qui devait arrêter la venue de l'air. Étrangement ça avait l'air plutôt difficile pour lui, peut être qu'après tout derrière l'armure de pierre qu'il c'était forgé se cachait en cœur et que malgré son apparente froideur, cet homme avait des sentiments... Ce comportement remettait en doute tout ce que Abby avait pu penser de lui... Il changeait, peut être que la possible mort de Callie l'avait ouvert un peu plus et créer une brèche dans cette armure. Tout à coup il s'excusait, il était mal à l'aise vis à vis d'elle. Abby avait été blessée par ses accusations et le chantage mais elle se dit que ce n'était pas le moment d'être sarcastique, ou méchante ou de le renvoyer bouler

"C'est gentil de t'excuser, je prends tes excuses en considérations pour te pardonner à un moment ou à un autre" elle ne voulait pas le pardonner elle avait besoin d'un peu de temps, mais le temps faisant son travail elle le pardonnerait un jour. De plus il était clairement mal à l'aise "C'est sûr tu n'a aucune excuses pour avoir fait ça, tu étais juste en colère et c'est ça qui à dicté tes actions... Mais merci pour les excuses je vais devoir songer à sérieusement te pardonner" Elle était sérieuse et avait envie de lui sourire pour lui monter sa sincérité mais la situation ne s'y prêtait pas vraiment...

Abby ne savait pas vraiment pourquoi il s'en était pris à elle, elle avait été sur le chemin et s'en doute la personne la plus facile à blâmer. Callie était sa meilleure amie et elle était médecin... Qui d'autre aurait pu l'aider, dans le cas où sa meilleure amie à été aider... De plus entre elle et lui la relation n'était pas au beau fixe et ils cherchaient depuis quelque temps la moindre occasion pour se disputer ou blâmer l'autre et le ton montait très vite. Mais ce n'était pas une excuse... De plus avec sa dernière action Kane avait sans doute remarquer qu'il ne pouvait pas si facilement que ça la gérer et qu'elle était un électron libre... Abby faisait souvent ce qu'elle voulait, ce qu'elle croyait juste et même le chantage que Kane lui avait fait n'aurait pas changer ça...

"Merci de me croire... J'ai tellement clamé mon innocence que ça à fini par te renter dans le cerveau ou bien... ?"Ok c'était peut être un peu sarcastique pour le coup mais Abby n'avait pas vu d'autre moyen de répondre à ça que d'utiliser un peu de sarcasme... Mais la suite de sa phrase la surprit un peu plus. "Tu es sûr que quelqu'un l'a aider ? Elle à très bien pu dérober ses médicaments toute seule tu sais ... C'est peut être surprenant de sa part mais c'est possible ..." Elle fit une pause pour assimiler ses explications Tu es absolument sûr que la plaquette était déjà sortie ? Comment tu le sais ? Et qui aurai pu la mettre là...?"

Cette conversation lui amenait plus de question encore, qui avait pu faire ça si c'était bien vrai ? Quelqu'un essayerait il de leur nuire ? A eux ? Au conseil ? Quelqu'un voulait il les renverser et il se servait de l'évidente mésentente entre eux deux pour diviser encore plus le conseil ? Les mots de Kane lui confirmèrent que oui on essayait peu être de leur nuire ... "Effectivement si quelqu'un à voulu te faire croire ça il n'avait pas beaucoup à faire... C'est un secret pour personne qu'on se déteste... Parfois j'ai l'impression que tout l'Arche pourrait nous entendre nous disputer..." C'était malheureusement la triste vérité, et ce n'était un secret pour personne, il était donc facile de les diviser... "Je suis d'accord avec toi il faut que ça cesse, si non on court droit à la catastrophe et on a pas besoin de ça maintenant..." Pour une fois qu'elle était d'accord avec lui...

Il arrêta de parler et elle senti une nouvelle fois son regard sur elle, elle le regarda alors un nouvelle fois soutenant un peu son regard. Elle se doutait que ne pas l'avoir regarder avait été plus facile pour s'excuser et lui dire se qu'il avait sur le cœur. Elle vit sa main se dirige vers sa poche et elle la suivit du regard, elle fut surprise de le voir sortir la morphine qu'il lui tendis, elle le regarda et écarquilla les yeux. Il lui rendait ...

"Merci, je le rajouterai à l'inventaire demain." Elle prit la morphine qu'il lui tendait et la rangea dans la poche avant de reporter son regard sur la section 17 où la trois cent vingtième personnes venait d'entrer. Les portes se refermèrent c'était l'heure, Abby inspira profondément avant de murmurer "C'est l'heure..."


Spoiler:
 

_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


TEAM MOON :
 


Merci Marcus pour la signature et l'avatar    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1137
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Sam 24 Déc - 0:11


Ceasefire
We only make peace with our enemies
(George R.R. Martin)

Marcus s’était attendu à plus de résistance de la part d’Abigail Griffin, mais peut-être la situation jouait-elle en sa faveur. L’idée de la mort imminente de 320 personnes émoussait peut-être l’extraordinaire capacité qu’elle avait de le contrarier … ou peut-être comprenait-elle, enfin, qu’il était temps de déposer les armes. Kane ne se faisait pas d’illusions : ils avaient encore beaucoup de chemin à parcourir et ni l’un ni l’autre ne feraient s’effacer aussi facilement les mois d’opposition qui les avaient si farouchement séparé – et qui les séparaient encore – Cependant, les mots d’Abby éveillèrent en lui l’espoir de voir les choses s’améliorer. S’ils n’étaient pas parvenus à trouver une solution en s’opposant, peut-être y parviendraient-ils en travaillant ensemble ?

« — Je ne te demande pas de me pardonner » répondit simplement Kane « Juste de mettre ça de côté le temps que l’on sorte de cette galère. Si on en sort un jour »

Marcus ne perdait pas espoir, mais ils étaient quand même sacrément mal barré. Cela faisait presque 1 an qu’ils cherchaient une solution, une solution qui ne se présentait pas. Peut-être n’y avait-il pas de solutions, après tout … peut-être étaient-ils simplement condamnés et qu’ils ne faisaient que se débattre au cœur de cet océan dans lequel ils étaient destinés à noyer. Kane ne s’attachait pas à cette idée, bien sûr, mais il ne l’écartait pas non plus. Après tout ce temps, il y avait de quoi se poser des questions quand même … dans cette bataille, l’espoir et le doute étaient à armes égales, et Kane n’avait jamais été quelqu’un de très optimiste.

« — Tu n’as qu’à prendre ça comme une trêve si c’est plus simple pour toi » fit-il remarquer.

Marcus ne lui demandait pas de faire la paix, il souhaitait simplement voir naître entre eux un cessez-le-feu. Kane ne lui demandait pas son soutient et il ne lui demandait pas non plus de comprendre, simplement d’accepter et de mettre un peu d’eau dans le vin que représentait son désir constant de le contrarier … mais il savait combien ses actions passées rendaient la chose compliquée.

Ce n’était pas tant la colère qui avait fait agir Marcus lorsqu’il avait fait le choix d’utiliser la morphine contre elle. La colère n’avait été que le résultat d’un sentiment plus grand et plus intense : le désespoir. C’était le désespoir qui avait rendu Kane acerbe et suffisamment mauvais pour s’abaisser à de telles choses. Malgré l’aspect quelque peu futile de cette vérité, Kane tenait à le préciser.

« — Je n’étais pas en colère » affirma Marcus « Juste désespéré »

C’était important, car différent. Plus le temps passait, et plus Kane se rendait compte combien Abby se méprenait à son sujet. Avoir une bonne image à ses yeux lui importait peu, mais quelque chose en lui regrettait cette erreur de jugement de la part d’Abby qui, de toute évidence, était le fondement même de leur mésentente.


Par la suite, Kane fit le choix de ne pas relever le petit sarcasme dont le gratifia Abby. Il la retrouvait bien là, toujours à caser quelque chose pour le titiller et raviver en lui cette adversité qui les caractérisait tant. Marcus lui accorda cette pique sans ne rien répliquer en retour. Est-ce qu’il était sûr de ce qu’il disait concernant les médicaments ?

« — Oui, je suis sûr » certifia Kane « J’ai visionné en boucle la vidéo des caméras de surveillances : les antibiotiques étaient déjà là lorsqu’elle est arrivée » Dans son esprit, Marcus revoyait les images, encore et encore. Il avait passé des heures à décortiquer chacun des détails qui s’y trouvaient, sans ne jamais rien trouver si ce n’était des preuves supplémentaires pour l’inculper davantage « Callie n’est pas stupide, sans compter qu’elle connait les emplacements des caméras. Elle a dû croire qu’elles ne tournaient pas … ou quelqu’un le lui a peut-être fait croire » supposa Marcus « Les caméras ont effectivement cessé de fonctionner quelques minutes, le temps que les antibiotiques soient déposés » Comme par hasard. Cela n’avait pas manqué d’excéder Kane, mais au final, il n’en avait pas été étonné … il connaissait Callie, elle avait été piégé, Marcus ne voyait pas d’autres explications. Elle connaissait mieux que quiconque la sécurité sur l’Arche, la jeune femme n’aurait jamais fait une erreur aussi grossière « Je pense que quelqu’un lui a tendu un piège » présuma-t-il finalement.

Qui aurait pu lui faire ça ?

« — J’allais te poser la même question » affirma Marcus « Y aurait-il quelqu’un, dans le corps médical, qui pourrait avoir une bonne raison de haïr le Conseil ? Je veux dire, plus que les autres, suffisamment pour vouloir faire ça »

Le Conseil n’avait pas tellement la cote ces derniers temps, et la vérité dévoilée par Abby n’allait pas arranger les choses. Marcus était presque sûr que cette histoire avait un rapport avec la tentative d’assassinat dont avait été victime Jaha plusieurs jours plus tôt. Kane n’avait aucune preuve bien évidemment, mais il était intimement persuadé que dans l’ombre, certains continuait à leur mettre des bâtons dans les roues. En faisant inculper Callie et en se servant de sa mésentente avec Abby pour arriver à leurs fins, ces fauteurs de troubles s’en prenaient directement à lui … c’était une erreur qu’ils allaient amèrement regretter : Kane était un adversaire terrible lorsqu’il y prenait soin.

Les paroles prononcées par la suite par Abby ravivèrent de nouveau cette dérangeante sensation d’être mal jugé. Cette fois, Marcus ne put se résoudre à laisser passer une telle erreur. Leur mésentente n’était un secret pour personne, c’était vrai, mais la rancœur qui séparait Kane et Abby n’était pas à double sens : Marcus ne haïssait pas Abby, pas plus qu’il ne la détestait … ils étaient simplement différents. Abigail Griffin le détestait à juste titre pour de nombreuses raisons, mais Kane, lui n’éprouvait aucune rancœur à son égard. Malgré tout ce temps, malgré tout ce qui les séparait, sa place dans le cœur de Marcus n’avait pas changé.

Les paroles d’Abby furent suivies par un court silence de la part du Conseiller, un silence qui trahit son hésitation.

« — Je ne te hais pas, Abby » affirma finalement Marcus « Tu aurais tort de le croire »

S’en suivit un nouveau silence, cette fois presque gênant. Marcus était beaucoup de choses, mais il n’était pas rancunier. Abby avait-elle suffisamment de recul pour s’en apercevoir ? Kane en doutait, mais il ne lui en voulait pas. Comme pour balayer cette gêne mutuelle, Kane détacha son regard d’Abby et fit diversion en s’adressant à ses hommes. La Conseillère avait raison : c’était l’heure.

« — Messieurs, ne restez pas là »

Les gardes en charge du bon déroulement des opérations s’activèrent alors et quittèrent leurs postes, précédent le Chancelier de l’Arche qui, lui aussi, s’apprêtait à quitter les lieux. Surprit de les voir ensemble et calme à la fois, Thelonious leur jeta un regard perplexe en passant, avant de finalement disparaître. Au fur et à mesure des secondes, les derniers hommes quittèrent la pièce, et Marcus ne la quitta à son tour que lorsque le dernier homme chargé de vérifier qu’il n’y avait plus personne lui indiqua que tout était bon. Alors, emboitant le pas d’Abby, il quitta la Section 17 et verrouilla lui-même la porte. Tandis qu’il tapait les chiffres pour enclencher les mécanismes magnétiques, Marcus se surprit soudainement à douter. Et s’il avait tort ? S’il faisait le mauvais choix ? Rapidement, Kane se reprit … avoir eu tort pour la réaction des gens ne signifiait pas qu’il avait tort pour tout le reste. Achevant de rentrer le code, un bip sonore indiqua le verrouillage de la porte. C’était fait.

Par mesure de sécurité, Marcus laissa la surveillance de la porte à deux vigiles armés … avant de finalement se tourner vers Abby.

« — Tu n’es pas obligé de rester » déclara Kane « Tu n’es pas obligé d’être là tout court. Jackson s’en sortira sans toi »

Marcus ne cherchait pas à la ménager, mais il ne voyait pas l’intérêt de lui faire vivre ça alors que d’autres pouvaient faire à sa place ce qu’on attendait d’elle. Kane savait que sa trahison – aussi louable était-elle aux yeux des gens de l’Arche – ne resterait pas impunie et qu’elle serait incarcérée à la Station Prison jusqu’à ce que le Conseil prenne une décision. Elle avait peut-être mieux à faire que de passer ses dernières heures de liberté à regarder des gens mourir pour des convictions qu’elle ne partageait pas. Kane ne pouvait pas empêcher son emprisonnement, mais il pouvait lui accorder ces quelques heures de battement. Pour la première fois de sa vie, Marcus goûtait à la partialité.


Spoiler:
 

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫




Dernière édition par Marcus Kane le Mar 27 Déc - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1279
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Sam 24 Déc - 15:19


Ceasefire
Marcus & Abby

Le temps semblait s'arrêter ou alors s'accélérer elle ne savait pas vraiment... Cette discution avec Marcus Kane la perturbait beaucoup, il montrait une autre facette de lui, une plus douce, plus gentille et Abby était un peu décontenancer... Il n'était pas le connard contre qui elle s'était tant opposée, mais juste un homme comme un autre et il lui paressait un peu vulnérable...

"Ne commences pas à me chercher Kane, tu sais très bien qu'un jour ou l'autre je finirais par te pardonner, c'est comme ça que je suis... Mais si je pardonne ça ne voudra pas dire que j'oublis ce que tu m'as fais... Que ce point soit clair" elle ne sourit pas, elle était réellement sérieuse, la seule chose qu'elle ne lui pardonnerai probablement jamais c'est d'avoir condamné et Jake et fait arrêter Clarke, mais peut être qu'un jour, après tout, elle finirai par oublier, afin de rendre leur relation meilleure, et peut être revenir à ce quelle avait été autre fois... "Tu veux bien arrêter d'être pessimiste s'il te plait ? On sortira de cette galère, j'y crois, mais en attendent je pense que oui il vaut mieux mettre nos rancœurs et désaccords de côté" Il était têtu c'est pas possible ça, il pouvait pas avoir une once d'optimiste pour une fois dans sa vie ?

Prendre ça comme une trêve ? Abby le trouvait presque drôle à ce moment là, elle ne considérait pas ça comme une trêve, elle acceptait ses excuses et les prenaient en considération pour éventuellement le pardonner un jour, c'était déjà beaucoup venant d'elle. Mais quoi qu'il arrive dans les jours a venir ils allaient effectuer une sorte de trêve, de cessez le feu, pour leur bien, mais surtout pour celui de leur peuple, qui avait aujourd'hui plus que jamais besoin d'eux, et d'un gouvernement solide et uni.

Il était plus désespéré que en colère, finalement comme elle après tout, elle aussi avait été désespérée elle pouvait le comprendre, ce qui pour une fois était vrai, il était les mêmes quand ils allaient perdre une personne qui leur est chère... En faite sa colère l'avait emporter et elle n'avait pas fait grand chose pour arranger ça, ni pour l'aider, mais à ce moment là, quand il l'avait accusé elle n'en avait eu aucune envie.

Le sujet Callie était épineux, si effectivement elle avait été aider, avec une plaque bien mise en évidence c'est que quelqu'un voulait vraiment leur nuire, de plus à en croire ses mots les caméras avaient été désactivées juste au moment où la plaque avait été posée... Callie à été dupée, c'était maintenant certain... "Personne de l'équipe médicale n'aurai fait ça... Ça n'aurai pas été planifier de toute façon, puis je ne pense pas qu'ils sachent désactiver les caméras... Je pense que c'est plutôt quelqu'un de la garde... Ils ont tous accès aux caméras non ?" Abby connaissait ses collègues et sa lui semblait tellement improbable... Quoi que un garde aussi, mais pour désactiver les caméra c'était le plus logique... "Je pense aussi qu'on lui a tendu un piège, Callie est très intelligente. La plaque n'était pas là quand je suis partie, je l'aurai vu... Ça c'est fait quand il n'y avait personne dans l'infirmerie... De plus Callie devait être désespérée pour voler des médicaments..." Abby connaissait bien sa meilleure amie, elle avait été influencer et piégé par quelqu'un c'était une évidence dans l'esprit d'Abby désormais.

Quand Marcus dit qu'il ne la détestait pas Abby ouvrit grand la bouche pour dire quelque chose puis la referma immédiatement trop surprise pour dire quelque chose. Elle fini par ce reprendre "Tu... Tu ne me hais pas ?? Elle était clairement surprise, elle allait donc le croire même si ça lui paressait difficile. "Saches que je ne te hais pas non plus... C'est vrai je l'ai peut être fait à un moment où à un autre mais aujourd'hui ce n'ai plus le cas... Par contre tu m'agaces fortement par moment saches le..." C'était vrai, bon elle ne l'aimait pas non plus, mais elle pouvait essayer d'entretenir avec lui des rapports corrects.

Alors que tout le monde sortaient de la section 17 Abby suivit le mouvement et attendit que les porte se referment. Une fois les portes verrouillées, il se retourna vers elle, lui disant qu'elle n'était pas obliger de rester là. "Bien sûr que si je suis obliger, en tant que médecin et en tant que conseillère, c'est mon travail d'être ici et tu ne peux pas m'en empêcher." Il recommençait, c'est pas possible... Malgré que ça soit probablement ces dernières heures de liberté, Abby savait qu'elle devait être là, car c'était son rôle après tout... De toute façon elle serai probablement envoyer à la dérive dans pas longtemps alors autant profiter de ses derniers instant de liberté, même si c'était pour voir des gens donner leur vie pour la leur...


Spoiler:
 

_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


TEAM MOON :
 


Merci Marcus pour la signature et l'avatar    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1137
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Lun 26 Déc - 20:53


Ceasefire
We only make peace with our enemies
(George R.R. Martin)

C’était vrai, Abigail Griffin était comme ça : elle finissait toujours par pardonner … parfois, cela prenait juste plus de temps, beaucoup plus de temps. Paradoxalement, la seule personne à qui elle n’acceptait pas de pardonner semblait être elle-même. Tout cela était encore inconscient, bien évidemment, mais Marcus le percevait … il le percevait car, malgré tout ce qu’elle pouvait dire, Marcus la connaissait. Contrairement à elle, son jugement à son égard n’était pas faussé ni altéré. Il savait que derrière ce masque de femme forte et pleine d’assurance se cachait également quelqu’un de sensible et emplis d’incertitudes … il le savait, parce qu’il était exactement pareil. Elle se battait chaque jour pour dissimuler cette partie d’elle-même. Abby n’était pas naïve : bien sûr qu’elle doutait elle aussi, comme tout le monde, elle faisait juste le choix de mettre toute sa force et son énergie dans l’espoir plutôt que dans le reste. Kane le savait, mais il avait simplement la décence de ne pas lever le voile et de ne pas mettre à jour ce qu’elle mettait tant d’efforts à garder dans l’ombre.

Abby était également une éternelle optimiste, et en cela, elle ressemblait à Callie. Son cœur était toujours empli d’espoir même dans les instants les plus sombres. Malgré tous ses efforts, c’était une chose dont Kane n’était pas toujours capable. Abby continuait de croire que les jeunes étaient encore en vie et que la Terre était viable, et elle continuait de croire qu’une solution existait pour sauver l’Arche de l’asphyxie générale. La foi de Kane, elle, s’altérait avec le temps et s’effritait à chacun de ses échecs … des échecs, qu’il ne cessait de multiplier depuis quelques temps. Il échouait en tant qu’homme – comment pouvait-il prendre la mort de 320 personnes comme une victoire ? – mais également en tant que Conseiller – n’avait-il pas fait tuer un homme qui voyait juste depuis le départ ? – et remuait ciel et terre pour trouver des solutions qui ne se présentaient pas. Les seules solutions qui s’offraient à lui leur permettaient uniquement de gagner un peu plus de temps … mais pas de régler le problème en lui-même. Pour Kane, il était donc difficile d’imaginer une issue favorable ; cela pouvait bien agacer Abby, rien n’y changerait. Kane fit donc le choix de ne pas répondre à ses propos, non pas par malveillance, mais bien parce qu’il savait qu’un trop grand fossé les séparait encore : répondre, c’était risquer de la contrarier et de raviver à tort un feu qui n’avait pas besoin de l’être.


En revanche, cette histoire de mise en scène concernant Callie avait bien plus d’importance aux yeux de Kane. Ce n’était pas tant parce que c’était Callie, mais bien parce qu’elle impliquait une chose : l’idée qu’ils n’étaient pas au bout de leur peine. Abigail avait confiance en son équipe et Marcus en ses hommes. L’un des deux, pourtant, se faisait forcément duper et cela n’apaisa en rien l’inquiétude de Kane … bien au contraire. Si leurs opposants parvenaient à les duper eux, quand était-il du reste de l’Arche ? Abby semblait plus encline à suspecter les hommes de Kane … est-ce que tous les gardes avaient accès aux caméras de surveillances ?

« — Non, pas tous » répondit Kane « Mes hommes n’ont pas de formations médicales, pas aussi poussées du moins : ils n’auraient jamais été capables de reconnaître les antibiotiques, ni savoir lesquels il fallait » expliqua le Conseiller. Il resta un instant silencieux, réfléchissant à toutes les possibilités « Ils doivent être plusieurs » finit par concevoir Marcus après un temps de réflexion « Personne, sur l’Arche, n’a les compétences requises pour faire ça tout seul » affirma-t-il.

Les médecins d’Abby n’auraient pas pu désactiver les caméras tout seul, et les gardes de Kane n’auraient jamais été capables de trouver les bons médicaments. L’idée qu’ils pouvaient être plusieurs blessa Marcus dans son estime : il pouvait concevoir qu’un seul homme ait pu lui échapper, mais plusieurs … non, c’était dur à accepter. Etait-il si médiocre que cela ? Marcus aimait à croire qu’il faisait du bon boulot, non par fierté mais par conscience professionnel – après tout, la sécurité de l’Arche reposait sur ses épaules – aussi trouvait-il l’idée d’avoir été tromper particulièrement déplaisante, mais il ne s’en défendit pas. Après tout, il n’était rien qu’un homme, avec ses forces mais surtout ses faiblesses.

« — On doit absolument leur mettre la main dessus » déclara finalement Kane.

Marcus lui épargna la rancœur qui naissait dans son cœur et toutes les menaces qu’il auraient perpétrés en d’autres circonstances, s’il n’avait pas été avec elle. Kane n’était pas rancunier, mais il était protecteur ; il était comme un chien de berger veillant sur son troupeau, prêt à donner sa vie pour défendre ses brebis. La menace du loup ne lui faisait pas peur, mais pour pouvoir attaquer, il devait savoir de qui il s’agissait … les empreintes étaient encore floues, mais sur l’Arche, rien ne restait jamais secret. Les loups finiraient par faire l’erreur de se montrer et lorsque ce jour viendrait, Kane serait là pour les accueillir.


Les paroles que prononcèrent Kane par la suite semblèrent désarçonner Abby comme jamais. La Conseillère prit soin de se ressaisir bien vite, mais la surprise qui apparut furtivement sur son visage n’échappa pas à Marcus. L’espace de quelques fractions de secondes, un sourire d’amusement se dessina sur le visage de Kane. Vraiment ? Il ne la haïssait pas ?

« — Bien sûr que non » répondit Marcus « Dans le fond, je t’aime bien, Griffin, même si tu es chiante à n’être jamais d’accord avec moi » La familiarité dont il faisait soudainement preuve témoignait de son authenticité. Marcus avait toujours eu une prestance à toute épreuve et une certaine tenue qu’il prenait soin de conserver, mais tout cela venait soudainement de voler en éclat pendant quelques secondes « C’est comme ça que tu es. Tu as toujours été comme ça et tu seras toujours comme ça » affirma-t-il finalement.

Ce n’était pas un reproche, juste une constatation … et elle ne pouvait pas ne pas lui donner raison.

« — Nos différences nous séparent, mais c’est ça qui nous permet d’avancer. Sans cela, le Conseil serait incapable de trouver un équilibre ni le juste milieu. C’est pour ça que Thelonious nous a choisi » déclara le Conseiller « Je ne te haïrai jamais pour ça, Abby »

Kane n’était pas sûr d’être capable de la haïr tout court. Elle lui tapait sur les nerfs parfois, le rendait fou souvent, elle le poussait à faire des choses dont il n’était pas fier, et pourtant, il était incapable de la haïr. Il ne pouvait pas la haïr parce qu’au fond, il acceptait de le faire … il acceptait de faire tout ça pour elle parce qu’ils avaient été amis et qu’ils l’étaient toujours, parce qu’il était loyal et qu’il ne pouvait décemment pas lui en vouloir après tout ce qu’il lui avait fait. Cependant, Abby ne lui rendait pas toujours la tâche facile. Elle avait toujours mis un point d’honneur à le contrarier et à prendre tout ce qu’il disait comme une agression … et aujourd’hui ne faisait pas exception à la règle. A peine Kane eut il achevé ses derniers mots qu’elle recommençait : elle était constamment sur la défensive, toujours à croire qu’il cherchait à lui faire du tort. Kane ne voulait pas l’empêcher de faire ce qu’elle voulait et ne cherchait pas non plus à la soumettre.

« — Je ne cherche pas à t’en empêcher » affirma Kane « C’était juste une manière plus ou moins habile de te proposer de passer les quelques heures de libertés qu’il te reste à faire ce que tu veux et non ce qu’on attend de toi » expliqua-t-il simplement. Et comme il percevait la méfiance d’Abby, il ajouta finalement « Je ne cherche pas à te piéger, ni à te faire du tort. Tu fais ce que tu veux »

« — Tu as toujours fais ce que tu voulais de toute manière » fit il remarquer de manière presque légère.

Malgré la gravité de la situation et de ce qu’ils s’apprêtaient à faire, Marcus la gratifia d’un furtif et très léger sourire. Kane ? Sourire ? Les temps changeaient et les hommes, parfois, aussi, mais malgré les efforts de Kane, ils avaient encore beaucoup de chemin à parcourir.



_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫




Dernière édition par Marcus Kane le Lun 26 Déc - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1279
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Lun 26 Déc - 21:57


Ceasefire
Marcus & Abby

Les pensées d'Abby se battait dans sa tête se croisant sans prendre le dessus. Elle était perdu, Kane la perdait, la rendait, à ce moment précis différente de qui elle était. C'est vrai elle était forte, fière et têtue, mais ce n'était en réalité qu'une simple façade qu'elle montrait au monde et seul ceux qui la connaissait vraiment savait ça... En réalité Abby était une femme sensible, qui cachait ses erreurs et parfois un mal être à travers une façade qu'elle c'était créer pour ne pas paraître vulnérable face à ses détracteurs qui pourrait s'en servir pour l'enfoncer. Seul quelques personne connaissait sa vraie nature, et malgré tout ce qu'elle pourrait dire Marcus Kane la connaissait, ils avaient été amis après tout et ça elle ne pouvait pas l'effacer.

Abby elle connaissait que de Marcus se qu'il voulait bien montrer, où en tout cas avec le temps et à force de l'affronter constamment elle avait fini par oublier qui il était réellement, et ne voyait que de lui cette image qui se donnait. Une image d'homme fort que rien n'ébranle, un homme froid, dur qui fait les pires action parce que personne veut les faire, mais aujourd'hui Abby revoit enfin le Marcus qu'elle à connu autre fois, un homme sensible, qui cache sa véritable nature aux autres, et qui parfois peu craquer. Aujourd'hui elle et Marcus ne se cachait plus derrière leur face du moins pour l'autre.

Le sujet des médicaments était sensible en effet ils ne savaient pas qui était derrière tout ça ... Plusieurs... Abby aussi pensait ça, mais elle voyait mal qui aurai pu la trahir dans l'équipe médicale, la seule personne en qui elle avait entièrement confiance dans cette équipe, si elle y réfléchissait bien, c'était Jackson... "Je pense aussi qu'ils sont plusieurs, et qu'il y a aussi bien un traître dans tes hommes que dans le miens... C'est difficile a admettre mais il doit y avoir un tête pensante qui en veux fortement à Jaha et au conseil", elle fit une pause pour réfléchir "Et à mon avis c'est la même personne qui a donner une arme à Bellamy Blake pour qu'il tue Jaha..." qui ça pourrait être d'autre, ils n'ont pas réussit a tuer Jaha alors il essaye de mettre le bazar dans le conseil, Abby ne voyait que ça... Et oui ils devait vite mettre la main dessus.

"Comptes sur moi, si jamais j'ai du nouveau, du côté de mon équipe médicale je te le ferai savoir... On est plus sûr de personne..." Elle avait après tout ce besoin d'être honnête avec lui, si ils ne se serraient pas les coudes, il serrait d'autant plus facile de les diviser...

Quand il étoffât ses propos sur le fait qu'il ne l'avait jamais détesté un sourire se format dans l'esprit d'Abby avant qu'elle ne réplique gentiment "Ne m'appelles pas Griffin, s'il te plaît, je n'aime pas ça !" elle fit un petit sourire "Je suis d'accord que parfois je peux être chiante avec toi mais reconnais que si je ne l'étais pas qui t'embêterai ? Et tu te sentirais bien seul sans moi pour faire ça" elle lui avait lancé une petite pique gentille mais elle devait quand même s'avouer que la réciproque était vrai, sans lui pour l'embêter sa vie serai bien triste. "Et effectivement je fais se que je veux c'est pas toi qui m'en empêchera"

Finalement Abby se dit que même si elle lui en voulait encore pour Jake, un jour sa lui passerai, parce que elle fonctionnait comme ça et que non elle ne le haïssait pas... Elle l'avait détesté, pour le mal qui lui avait fait c'était sûr, elle avait aussi éprouver de la rancune, mais aujourd'hui face ç cette situation qu'ils affrontaient, ils avaient plus que jamais besoin d'unité et d'entre aide et non de se détester ou de se tirer dans les pattes.

Il n'avait pas tord leurs différences avait beau les séparer après tout c'est également se qui les unissaient, et ils faisaient l'équilibre du conseil... "Pour une fois je suis d'accord avec toi, on contribue à l'équilibre du conseil et je suis sûr que ça manquerai si on ne se disputait pas." Après tout ils animaient les conseils ...

C'est vrai Abby avait mal pris le fait qui lui dise de partir mais en complétant ses propos elle s'adoucie " Mais c'est ici que je veux être et faire ce que je dois faire. C'est mon choix... Même si je passe mes derniers instants de liberté ici, c'est ceux pourquoi je suis faite... C'est comme ça et je n'ai absolument rien d'autre à faire des derniers instants libre de ma vie..." Elle essuya une larme, elle n'avait après tout pas envie de mourir, même si elle avait bien eu l'air de ne pas y accorder d'importance, elle commençait a espérer que le conseil la gracierait, même si elle en doutait fort... Tant pis, si tel était son destin, elle l'avait choisit et même si il ne lui plaisait pas et bien elle n'avait plus vraiment le choix...

"Je suppose que tout est en règle et qu'on peut y aller." Elle était un peu émue, probablement plus par son futur destin que par ce qui se passait mais à quoi bon... ça ne changerai rien... Elle regarda autour d'elle une dernière fois avant que son regard ne s'arrête sur Marcus.


Spoiler:
 

_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


TEAM MOON :
 


Merci Marcus pour la signature et l'avatar    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1137
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Mar 27 Déc - 13:04


Ceasefire
We only make peace with our enemies
(George R.R. Martin)

Ils étaient d’accord et rien ne pouvait lui paraître plus étrange. Marcus aurait été incapable de dire depuis quand ils ne l’avaient pas été … l’avaient-ils seulement déjà été ? Une éternité les séparait de cette époque insouciante où la survie n’était pas un problème, où l’oxygène n’était pas destiné à manquer, où les seules décisions qu’ils avaient à prendre était de déterminer quelle quantité de nourriture ou d’eau il fallait attribuer par personne. Cette époque semblait appartenir à une autre vie et Kane se demandait si, un jour, elle reviendrait. Vivre plutôt que survivre était un doux rêve qu’il n’osait même pas imaginer.

Puisse qu’ils étaient au moins d’accord sur ce point, Kane fit le choix de lui dévoiler le reste de son plan. Ce n’était pas fantastique, mais Marcus espérait ainsi brouiller les pistes et prendre leurs opposants à leur propre jeu.

« — Je m’occupe de mes hommes, occupe-toi de ton équipe » déclara simplement Kane.

Lui aussi était persuadé que l’homme qui avait donné cette arme à Bellamy Blake et qui l’avait ensuite fait monter dans la navette des 100 avait sa part de responsabilité dans l’affaire qui concernait Callie … mais petit à petit, l’étau se refermait sur cet individu. La liste des hommes qui étaient au courant pour les jeunes était déjà réduite, et parmi ces hommes-là peu nombreux étaient ceux qui avaient accès aux caméras de surveillance. Ce devait être un officier, forcément … mais lequel ? Kane avait confiance en eux, il n’arrivait pas à croire que l’un d’eux était un traître.

« — En attendant, on doit faire comme si de rien n’était » affirma Marcus « On doit continuer de se disputer comme nous le faisions jusqu’à présent. Ainsi, ils ne se rendront pas compte que l’on suspecte quelque chose » expliqua-t-il « Ça ne devrait pas être trop compliqué »

Ils y avaient pris l’habitude, finalement. Marcus y avait réfléchi : il préférait savoir leurs opposants affairés à les diviser eux plutôt que d’autres. Si les traîtres se rendaient compte que leur petit jeu ne fonctionnait plus, ils passeraient à autre chose et s’attaqueraient à quelqu’un d’autre. Kane préférait savoir à qui ils s’en prenaient. Même si, entre Abby et lui, le voile commençait à se lever, Kane faisait confiance à leur adversité naturelle pour alimenter les conflits qui les attendaient encore. Chasser le naturel, il revenait toujours au galop, plus fougueux et téméraire que jamais.


Un nouveau sourire d’amusement éclaira un instant le visage de Kane lorsque Abby lui demanda de ne plus l’appeler Griffin. Ne plus le faire parce qu’elle n’aimait pas ça ? Marcus prit soin de garder ça en tête pour le lui ressortir le jour où il en aurait besoin. Il ne doutait pas que ce jour viendrait … peut-être pas demain, certes, mais au fond de lui, Kane espérait bien qu’un jour, ils seraient de nouveau suffisamment proches pour se permettre ce genre de choses. Il adorait l’emmerder … c’était un jeu pour lui, un jeu auquel il ne s’adonnait plus depuis bien longtemps, car le destin avait fini par transformer ce jeu en guerre. Malgré les blessures qu’ils s’étaient infligés, la Conseillère avait raison : sa vie sans elle serait bien fade ; plus facile, mais ô combien incomplète. Il n’avait pas l’intention de le lui dire bien sûre, mais Kane savait qu’elle le savait.

Par la suite, les dernières paroles d’Abby firent bondir son cœur et la larme qui coula sur la joue de la Conseillère ne lui échappa pas … est-ce qu’elle croyait vraiment qu’elle allait mourir ? Beaucoup d’incertitudes demeuraient encore, mais le destin d’Abby n’en était pas un, pas pour lui du moins. Kane s’étonna presque de la voir croire une telle chose, mais pendant un instant, il hésita à la rassurer. Il n’était pas sadique, il n’était juste pas sûr que cela soit approprié. Ne plus se disputer avec elle était une chose, apaiser sa conscience tourmentée une autre. Bien sûr que non qu’elle n’allait pas mourir … y croyait-elle encore après tout ce qu’elle avait traversé ? Si Marcus Kane n’avait pas réussi à la faire tuer, personne ne le pouvait.

« — Ils ne te feront pas exécuter, Abby, ils ne le peuvent pas » déclara finalement Marcus « Pas après ce que tu as fait » Kane était sûr de lui : il ne lui garantissait pas une liberté immédiate ni le maintien de tous ses privilèges, mais il savait que sa vie serait épargnée « Tu as le peuple derrière toi maintenant » expliqua-t-il « Qu’est-ce que tu crois qu’il se passera si on t’exécutait, si on exécutait celle qui a dévoilé au peuple la vérité ? » Une révolte, bien sûr. Abby était désormais devenu un symbole, une entité en qui le peuple pouvait avoir confiance « Les gens verraient ça comme des représailles. Personne ne ferait une erreur aussi grossière » affirma finalement Kane.

Et il avait raison. Le Conseil n’était pas stupide et Kane savait que personne ne ferait cette erreur. Les crimes commis par Abby étaient, certes, punissables de la peine de mort – d’autres étaient morts pour bien moins que ça – mais les conséquences qu’ils avaient engendrées avaient dépassé tout ça. L’unité d’un peuple n’était-il pas plus important que le respect des lois ? Kane lui-même le savait, et si Kane l’Intraitable le savait, tout le monde le savait.

« — Et puis, Jaha t’apprécie trop pour te laisser mourir » ajouta-t-il.

Est-ce que cela la rassurerait ? Kane n’en était pas sûr, mais il ne pouvait pas mieux faire. Il ne pouvait rien lui promettre, car il n’était pas le seul à décider, mais Marcus comptait sur Jaha pour raisonner le Conseil si d’aventure ses membres venaient à se méprendre … même si, encore une fois, il restait persuadé qu’une telle situation ne se présenterait pas.


Kane lança un dernier regard en arrière, croisa un instant le regard des deux hommes qui gardaient la porte. L’heure était venue.

« — Oui, Thelonious attend en Salle de Contrôle » déclara Kane « Je crois que tu connais le chemin » déclara-t-il en l’incitant à passer devant.

Ahah, très drôle Marcus. Hilarant. Pour la première fois depuis très longtemps, Marcus Kane et Abigail Griffin se parlaient en face à face et non cachés sous leur masque. Pour la première fois depuis très longtemps, Kane et Abby se voyaient comme ils étaient et non comme ils s’imaginaient.



Spoiler:
 

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫




Dernière édition par Marcus Kane le Sam 20 Mai - 0:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1279
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Mar 27 Déc - 19:18


Ceasefire
Marcus & Abby

Abby était perdue, déstabilisée, elle et Marcus était d'accord, il faut croire que le monde changeait en ces temps difficiles. Malgré sa gentillesse apparente elle savait faire la part des choses et elle savait que ni elle ni Kane ne se dérangerait pour envoyer une petite pique à l'autre car c'est comme cela qu'ils fonctionnaient après tout et ça lui plaisait se petit jeu parfois... Même si ça pouvait en agacer plus d'un, mais elle s'en fichait, ça pimentait son quotidien à elle... De tout façon elle se fichait toujours de l'avis des gens, elle faisait se qu'elle voulait.

"Parfait, chaque un gère son équipe pour déceler le vrai du faux" Si de son côté le nombre de personnes suspectes pouvait être réduite, de sien, c'était un peu plus compliqué... Abby ne voyait pas du tout qui pourrait lui planter un couteau dans le dos, et rien que cette pensée lui faisait de la peine...

"Compte sur moi, on va pas changer nos habitudes, si non on va trouver ça suspect que toi et moi on s'entendent bien... Les gens vont se poser des questions." C'était bien vrai et puis ça n'allait pas être trop dur pour eux de se disputer.. ."Non ça va même être facile, surtout si tu es agacent comme à ton habitude" elle sourit doucement, même si le cœur n'y était pas vraiment...

Les pensées d'Abby dévièrent un peu ailleurs... Elle vivait clairement ses derniers instants de liberté... Elle n'avait pas peur non... Ca plus grande peur était juste de ne pas pouvoir dire au revoir à sa fille et à Callie partie sur Terre pour prouver qu'elle avait raison et que la Terre était viable. Mais les paroles de Kane la firent douter... "Arrêtes ça Kane, tu dis juste ça pour me rassurer mais je connais déjà mon sort... L'avis du peuple ne changera rien à ma destinée..." C'est vrai elle ne croyait pas ses mots c'était comme d'habitude, ça redevenait comme d'habitude... Et puis elle ne serait plus dans les pattes de Kane à l’empêcher de faire ce qu'il voulait..."Tu vas pas me dire que tu vas me défendre quand mêm ? Plaider en ma faveur ?" Elle doutait de lui... Mais après tout il lui avait prouver qu'il pouvait changer mais elle doutait qu'il essayerait de la défendre ...

Jaha, elle pouffa légèrement... Jaha l'aimait beaucoup c'était vrai à un moment elle avait même cru qu'il pouvait être amoureux d'elle ... "C'est marrant que tu dises ça parce que à un moment j'ai cru qu'il était amoureux de moi..." elle avait murmurer les derniers mots pour que seulement lui entende ce qu'elle disait, elle ne voulait pas que tout le monde sache ça... Surtout que les ragots allaient relativement vite sur l'Arche...

Elle fit comme Kane et regarda une dernière fois la section 17 avant de regarder devant elle. Kane lui lança une pique qu'elle releva "Vraiment très drôle Kane, tu devrais monter un spectacle, je suis sur que tu aurais du succès." Et voilà c'était repartis, entre eux comme avant ils se lançaient des piques comme avant et ce chamaillaient comme des enfants... "Mais c'est gentil de t’inquiéter pour moi." répondit Abby avant de partir direction la salle de contrôle.

Ils avaient été franc et eux même face à l'autre pour la première fois depuis longtemps et Abby devait se l'avouer ça lui faisait beaucoup de bien...


Spoiler:
 

_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


TEAM MOON :
 


Merci Marcus pour la signature et l'avatar    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1137
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Mer 28 Déc - 19:13


Ceasefire
We only make peace with our enemies
(George R.R. Martin)


MUSIC :: A CLOSE FRIEND
(Oui bon on s’emballe pas non plus lol)
Abigail Griffin était incorrigible et aussi paradoxale qu’un oxymore. Elle était l’essence même de l’espoir et de l’optimisme, et pourtant, malgré les paroles de Marcus, elle continuait de croire qu’elle était condamnée, que sa vie allait bientôt prendre fin, que rien sur cette Arche ne pouvait, cette fois, la sauver … alors que, justement, tout l’y autorisait. Continuait-elle d’y croire uniquement parce que Marcus venait de lui certifier le contraire ? Cela ne l’aurait pas étonné.

Kane avait fini par prendre le pli de ne plus la contredire, ou du moins de ne plus chercher à la persuader d’une chose dont il était lui-même sûr. Après tout – Kane en avait l’intime conviction – le destin finirait bien par lui prouver qu’elle avait tort et lui raison. Cela arrivait, parfois, en de rares occasions … Et même s’il se trompait et que le Conseil se révélait être encore plus stupide qu’il ne l’imaginait, Marcus ne manquerait pas de leur rappeler les risques qu’une telle décision pouvaient engendrer. Pour cela, il n’avait même pas besoin de trahir le nouvel accord qu’il avait avec Abby : c’était du bon sens et même en accord avec ses propres principes. Il n’avait pas besoin de défendre ni de soutenir Abigail Griffin pour affirmer que son exécution engendrerait un soulèvement sur l’Arche. Kane, dans son esprit, avait donc déjà tout prévu, quelque pouvait être la décision du Conseil : il ne la laisserait pas tomber. S’il devait la défendre, certains ne manqueraient pas de faire remarquer l’ambivalence de ses désirs – Kane n’avait-il pas chercher à faire exécuter Abby quelques jours plus tôt ? – mais Marcus, encore une fois, avait déjà tout prévu : la condamnation d’Abigail Griffin n’avait jamais été personnelle, il n’avait fait que suivre les lois et le protocole. Aujourd’hui, malgré ses innombrables délits, ils ne pouvaient pas la condamner à mort, car elle était devenue un symbole. C’était de la politique, et Marcus voyait encore plus loin : il savait que l’absolution d’Abby ne manquerait pas d’attiser la colère de leurs opposants et que, fiers de pouvoir user de cette injustice, ils feraient l’erreur de sortir de l’ombre … dû moins Kane l’espérait-il.

Marcus avait donc tout prévu, mais il n’avait pas l’intention de le laisser transparaître et encore moins de donner à Abby la satisfaction d’avoir autant d’importance. Kane avait sa petite fierté mais il était surtout et avant tout un chevalier noir. Il agissait toujours dans l’ombre et niait de toute ses forces être un héros, ce qu’il avait fait pour Callie quelques heures auparavant en était la preuve concrète. Il ne cherchait ni la gloire, ni les éloges, ni l’affection des gens : le seul fait d’avoir fait ce qu’il fallait lui suffisait. La reconnaissance d’Abigail Griffin ne l’intéressait pas en soit, alors pourquoi lui dire qu’il allait tout faire pour la sauver ? Puisse qu’elle ne voulait pas voir les choses en face, autant la faire mariner un peu …

« — Plaider en ta faveur ? » répéta Kane en soulevant un sourcil « Ne rêve pas trop non plus. De quoi j’aurai l’air si je te défends ? » fit-il remarquer sur un ton gentiment narquois « C’est moi le méchant, tu te souviens ? »

Bien sûr qu’elle s’en souvenait, comment pouvait-elle l’oublier ? Il redevint cependant sérieux un instant.

« — Je voterai pour ton exécution, afin entretenir mon intransigeance légendaire, mais je serai le seul » l’averti Marcus « Je sais que c’est dur, mais fait moi confiance : ça ira. Tu vas t’en sortir »

Voter publiquement pour son exécution était aussi un moyen d’entretenir l’illusion qu’ils étaient plus que jamais ennemis et divisés … mais également de faire croire que sa querelle avec Abby l’aveuglait au point de ne plus être capable de percevoir ce qui était raisonnable et ce qui ne l’était pas. Il espérait que cette faiblesse inciterait leurs opposants à passer à l’attaque … Marcus était comme ça : à ses heures perdues, il pouvait être plus vicieux que le pire des serpents.


Ils se mirent en marche et leurs pas résonnèrent à travers les couloirs déserts de l’Arche. Les paroles d’Abby arrachèrent un sourire à Kane.

« — Thelonious ? T’aimer ? » répéta Marcus d’un air perplexe. Mais le Conseiller préparait une chute et ne s’en cachait pas : un sourire narquois précéda ses derniers mots « Personne ne peut tomber amoureux de toi, Griffin : tu es trop chiante pour ça »

C’était gratuit, facile, absolument faux mais tellement bien placé. Lui répondre une chose pareille avait été tellement tentant qu’il n’avait pu y résister. Kane ne put s’empêcher de sourire bêtement à sa propre raillerie et se promis que c’était la dernière. Ils esquissaient peut-être un semblant de paix, mais Marcus n’avait pas l’intention de la ménager pour autant … et pour la sortir de cet abattement momentané, quoi de mieux que d’attiser son adversité ?

L’amusement passé, Kane se ressaisit en se rappelant ce qui les attendait. En vérité, même s’il s’avait que rien n’était encore gagné, Kane était heureux de la retrouver. La glace fondait et Marcus ne savait pas vraiment à quoi il le devait … était-il reconnaissant envers Abby, qui avait tout risqué pour sauver Callie ? Peut-être un peu, même beaucoup … quand bien même restait-il persuadé que la Terre n’était pas viable, il ne pouvait pas ignorer les risques qu’avait pris Abby pour donner cette chance à Callie. Il avait une dette envers elle et ne comptait pas l’oublier.

Tandis qu’ils marchaient, Abby le remercia de s’inquiéter pour elle. Marcus resta silencieux un moment.

« — Je m’inquiète pour tout le monde dans cette station » répondit-il finalement « Pour certains plus que pour d’autres » ajouta-t-il après un instant d’hésitation.

C’était toujours comme ça avec lui : il fallait deviner ce qu’il disait et lire entre les lignes. Bien sûr qu’il s’inquiétait pour elle, il s’était toujours inquiété pour elle. Pour qui avait-il accepter de subir ses colères et ses reproches, si ce n’était pour elle ? Il n’aurait fait pour personne d’autre ce qu’il avait fait et faisait pour Abigail Griffin. Rien ne les unissait et pourtant, il se sentait redevable. Après tout, il avait fait tuer son mari et fait emprisonner sa fille, il pouvait bien au moins être là pour elle … en vérité, c’était la seule chose qu’il pouvait véritablement faire.


Spoiler:
 

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1279
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Jeu 29 Déc - 10:28


Ceasefire
Marcus & Abby

Abby marchait tranquillement Kane était à ses côtés et des gardes les entouraient, s'en doute de peur qu'on essaye de s'attaquer à eux. Sa conversation avec Marcus Kane n'avait rien de différent de d'habitude, elle était juste plus franche et ils ne se cachait plus, et au combien ça faisait du bien à Abby même si ils se taquinaient toujours, ça faisait du bien d'avoir une conversation comme ça avec lui.

Ils avaient pris leur petites habitudes quand ils se parlaient, c'était souvent la même chose, ils finissaient, bien qu'elle est du mal à l’admettre, par ce connaitre par cœur, même plus qu'eux même, c'était inévitable...

Abby grimaça, évidement il ne la défendrai pas, le contraire l'aurai d'ailleurs surprise, c'était Marcus Kane après tout et si il y a bien une chose que Marcus Kane chérissait plus que tout c'était sa satanée réputation, il voulait rester le méchant, très bien qu'il le reste, elle en avait rien à faire, il préférait rester le méchant de service que de lui sauver la vie, lui qui était tellement persuadé qu'elle n'allait pas être condamné, elle devait avouer qu'elle avait du mal à comprendre ça logique cette fois... Cet homme était bizarre, mais vraiment, mais il ne la surprenait pas, après tout si il voulait être un salop il n'avait pas beaucoup d'efforts à faire c'était tellement naturel chez lui...

"Je t'avoue que le contraire m'aurai grandement étonné venant de toi..." Elle le regarda "Mais j'ai le droit de rêve non ?" Elle regada à nouveau devant elle "Puis tu aime trop ton rôle de méchant pour le laisser. elle ne montra aucune expression mais dans sa tête elle rigolait doucement.

Elle continuait de marcher, elle ne pourrait pas oublier qu'il était le méchant de l'histoire, mais au fond d'elle, elle ne pouvait s’empêcher de se dire qu'il avait un bon fond, car plus le temps passait, plus elle se rendait compte qu'il avait finalement un cœur, mais il tenait bien trop à son rôle de méchant pour laisser paraître ça...

"Vraiment ? Et comment peux tu être sûr que tu seras le seul ? Tu ne peux pas le savoir ..." C'est vrai ça après tout il n'avait aucunes certitudes "Tu ne peux pas savoir se que je ressent tu n'es pas à ma place, mais saches que si je ne m'en sors pas je te tiendrai personnellement responsable de ma mort, et je viendrai te hanter jusqu’à la fin de tes jours compris ?" C'était un peu bête de dire ça, mais bon, elle voulait qu'il comprenne qu'elle ne le laisserai jamais tranquille, ça il en était hors de question.

Mais après tout voter pour son exécution serait comme entretenir l'illusion qu'ils se détestaient toujours... Quoi que... Elle ne savait pas si il l'avait détesté un jour... De son côté oui elle l'avait détestée pour la mort de Jake notamment mais le temps faisant son travail elle le détestait de moins en moins... Mais c'était quand même vicieux de sa part, mais c'était Marcus Kane après tout ... Il était comme cela depuis longtemps ...

Elle le vit sourire puis écouta ça réplique... Il était chiant c'était pas possible... " Je t’emmerde Kane ! Dit elle en lui frappant le bras "Il va falloir que tu arrêtes se genre de choses, même si je sais que tu adore ça..." Elle savait bien que malgré ce qu'elle lui disait il ne s'arrêterai pas, il aimait trop l'embêter pour ça... C'était probablement une preuve de son affection pour elle, en tout cas c'est ce qu'elle pensait... Il cachait peut être bien son jeu après tout... "Mais ne plaisante pas avec ça... Je te jure que j'y ai cru... Si c'était le cas, ça n'était pas réciproque et ça ne le sera jamais... Et pour rappel j'ai été mariée moi et j'ai une fille et après ses derniers mots son visage se ferma...

Il avait l'air amusé en plus... Un vrai gosse, mais son visage changea, quand il se rappela probablement se qui les attendaient, et le visage d'Abby se ferma aussi, c'était bien triste d'en arrivé là et ils n'avaient eu aucune nouvelles de Raven et Callie et ça allait être trop tard... Quel dommage pensa t'elle, elle qui était persuadé que la Terre était viable au contraire de Kane...

"Tu t'inquiètes vraiment pour tout le monde ? Toi ? Le cruel et impitoyable Marcus Kane ? Ok elle avait été chercher la petite réplique pour le taquiner mais après tout ils fonctionnaient comme ça tout les deux ... "Plus pour d'autre... Ah bon..." Abby était surprise elle ne savait plus quoi dire, évidement elle lisait entre les lignes et se qu'il ne voulait pas dire... Il se faisait du souci pour elle ça lui paressait évidant maintenant ... Elle fit un faible sourire avant de se reprendre, ils arrivaient devant la salle de contrôle, ça allait être l'heure de couper l'air à toute ces personnes... Et alors qu'elle rentrait dans la pièce elle était plus troublée que d'habitude par les paroles de Kane qui raisonnaient dans son esprit...


Spoiler:
 

_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


TEAM MOON :
 


Merci Marcus pour la signature et l'avatar    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1137
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   Jeu 29 Déc - 20:42


Ceasefire
We only make peace with our enemies
(George R.R. Martin)

Aimait-il vraiment le rôle qu’il avait accepté de prendre ? Une partie de lui-même avait fini par le trouver commode, car il permettait de justifier de manière assez fondée cette lacune affective qui le caractérisait tant. Son rôle de garant des lois et de la justice le rendait difficilement appréciable et une partie de lui-même trouvait cela pratique, car il expliquait et justifiait ainsi le nombre si peu élevé de ses amis et relations. Pour son intégrité personnelle, il était plus facile de mettre ce fait sur le dos du rôle qu’il avait, plutôt que de considérer le fait qu’il était juste nul pour se faire des amis. Malgré cela, il ne souhaitait le rôle qu’il avait à personne, et s’il l’avait pu, Kane l’aurait délaissé depuis bien longtemps … la vie était plus simple sans une tonne d’ennemis et il en prenait davantage conscience chaque jour qui passait. Non, il n’aimait pas son rôle de méchant, mais il était le seul à pouvoir le supporter. L’Arche en avait besoin, seuls les imbéciles réfutaient cette idée.

Comment pouvait-il être aussi sûr d’avoir raison pour le Conseil ? C’était assez simple en réalité : Kane connaissait les gens qui formaient le Conseil. La plupart soutenaient Abby et ses idéaux, et ceux qui étaient du côté de Kane auraient tôt fait de changer de fusil d’épaule. Si Marcus acceptait l’idée de laisser parfois à Abby le bénéfice du doute, il se refusait pour ce cas-ci toute éventualité d’un potentiel mauvais calcul. Abby s’imaginait déjà le hanter pour le restant de ses jours … la mort elle-même n’aurait su la faire taire. Ainsi donc, Kane ne serait jamais libéré d’Abigail Griffin : même au tréfonds de l’espace, elle trouverait le moyen de revenir pour lui faire payer le prix de ses erreurs. Belles perspectives …

« — Espérons ne pas avoir à en arriver là » déclara simplement Marcus, un léger sourire sur le coin des lèvres.

Par la suite, la réaction d’Abby ne se fit pas attendre. Elle pesta comme un vieux chat et s’octroya le luxe de le bousculer. Cette fois, Kane ne put s’empêcher de laisser apparaître sur son visage un sourire franc d’amusement, le premier depuis de longs mois. La gravité de la situation l’empêchait de rire mais il n’en aurait pas fallu moins. Bien vite, cependant, ils redevinrent sérieux. C’était drôle, cette façon dont ils voyaient les choses : tellement différemment. Abby voyait de l’amour là où Marcus ne voyait ni plus ni moins qu’une amitié certes profonde mais ô combien sincère. En revanche, si Abby voulait vraiment s’engager dans cette conversation, Kane n’en aurait pas dit autant de Jackson, le jeune médecin qui lui servait d’assistant. Les regards qu’il portait parfois à Abby n’avaient pas échappé à Marcus, et Kane s’étonnait presque de le voir rester dans l’ombre. Qu’attendait-il pour tenter quelque chose ? La vie était trop courte pour attendre indéfiniment. Espérait-il un signe de la part d’Abby ? Si c’était le cas, il n’était pas sorti de l’auberge …

Presque brusquement, le sourire de Marcus disparu lorsque Abby mentionna Jake et Clarke. Jaha aussi avait eu un fils, Wells, qu’il avait été obligé d’envoyer sur Terre sans ne rien pouvoir faire … alors Kane ne put s’empêcher de penser aux Blake. Marcus ne les avait peut-être pas connus autant qu’Abby et Thelonious connaissaient leurs enfants, mais la découverte de l’existence d’Octavia avait fait naître en lui des sentiments contradictoires qui avait, à son grand désarroi, laissé de trace dans sa conscience. Marcus tenta de chasser ce sentiment étrange qu’il ne se connaissait pas, mais malgré tous ses efforts pour l’éviter, la pensée d’Octavia ne le quitta plus.

Face aux dernières paroles d’Abby, Kane ne répondit qu’un sourire, mais son absence se fit sentir. Il la regarda un instant pour lui montrer qu’il l’avait entendu, mais son silence trahissait ses pensées. Pendant un instant, il repensa à tout ce qu’ils avaient fait et s’apprêtaient à faire pour survivre. Les paroles d’Abby lui revinrent en mémoire et la question se posa finalement : méritaient-ils vraiment de survivre ? Il n’en était plus très sûr. Devant eux, les portes de la Salle de Contrôle s’ouvrirent, laissant apparaître Thelonious et le reste de l’équipe. Lorsque Kane et Abby entrèrent, les têtes se tournèrent vers eux. Derrière lui, Marcus entendit les portes du sas se refermer et malgré toutes les convictions qui l'habitaient, son cœur se serra.

L’Arche s’apprêtait à vivre les heures les plus sombres de toute son histoire.


Spoiler:
 

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t44-kane-life-is-about-s

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Ceasefire ft. Abigail Griffin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ceasefire ft. Abigail Griffin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport de Mission - Abigail Griffin
» Abigail Blackson, la petite fille du Diable...
» Wyatt, Triple H, and Sister Abigail..
» Abigail Storm
» Le petit chaperon rouge [Nathanaël/Abigail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ LES ARCHIVES ₪
 :: A R C H I V E S :: SAISON 1
-
Sauter vers: