:: CALENDRIER DE L'AVENT :: C'EST PAR ICI ! ::

Partagez | 
 

 Just a normal day || Shana ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 108
En savoir +

MessageSujet: Just a normal day || Shana ||    Ven 28 Juil - 1:52

Date du RP / Repère Chronologique : 6 Octobre



La nuit s'apprêtait à tomber sur la forêt Trikru, tandis que Roan envisageait de faire une halte pour la nuit. Depuis quelques jours, il était beaucoup plus méfiant quant à ses choix de routes. Même si de par son statut de banni n'ayant le droit d'être sur ces terres, il arrivait tout de même à entendre ce qui pouvait bien se dire de par les natifs voyageant de manière libre. Et il avait entendu parler de cette attaque contre la navette de ces intrus et la rumeur comme quoi Heda avait été présenté lui avait fait renforcer sa méfiance. L'Azgeda était conscient des risques qu'il encourait si Lexa apprenait sa présence sur ce territoire dont il était interdit. Seulement, cette connaissance était loin de l'effrayer et cela ne l'avait empêché de voyager en ces lieux. Roan s'assurait simplement à ce que cette vérité ne soit découverte, lui permettant de ne pas s'attirer de fâcheux ennuis. Il avait déjà bien assez à faire avec les dangers qui caractérisaient la nature et les possibles mauvaises rencontres qu'il pouvait avoir. Ce monde qu'avait laissé
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
Praimfaya était loin d'être inoffensif et il n'existait pas à prendre la vie du premier faible qui faisait preuve d'inattention. Or, lui ne faisait pas partie de ces faibles.

Et la nuit pouvait s'avérer bien plus dangereuse qu'en journée, alors Roan favorisait les endroits où il pouvait avoir une vue d'ensemble lorsqu'il faisait hâte. Après tout ce à quoi il avait survécu, il refusait de se laisser prendre bêtement par un danger qu'il n'aurait anticipé. Ainsi, depuis que les ténèbres de la nuit avaient commencé à s'affaisser parmi les arbres, le prince était à la recherche d'un de ces lieux où un semblant de sécurité était possible. Cependant, il n'avait encore rien trouvé de tel et avait continué sa route vers le nord.

Voyager à pied ne l'aidait pas à parcourir de grande distance chaque jour, mais on ne lui avait guère laissé le choix d'emmener un destrier lors de son bannissement. Cela aurait été faire preuve de trop grande preuve de gentillesse pour la personne qu'était Nia. Et depuis qu'il se trouvait à vivre en se déplaçant constamment, le prince n'avait pas cherché à attirer l'attention sur lui en acquérant un cheval. Il aurait pu tenter de négocier un accord avec un clan qui aurait des griefs envers la reine d'Azgeda, mais avec cette trahison dont il avait fait preuve, en échange de sa place, envers la coalition, cela ne jouait en faveur de personne de commercer avec le prince banni. Et Roan n'était pas un de ses Sanskava qui finissait par trouver refuge dans la fameuse Dead Zone, acceptant leur sort. Il était peut-être reconnu comme n'appartenant plus à aucun clan, en son cœur il était toujours d'Azgeda et agissait pour le bien de son peuple. Et pour eux, il devait retrouver sa place non loin du trône afin de s'assurer la survie du clan malgré la folie des grandeurs de Nia. C'était elle qui aurait dû subir la punition pour Costia, non lui.

Un bruit plus loin attira l'attention de Roan, le sortant de ses réflexions au sujet de son bannissement. Cela aurait été bien trop simple que son voyage se fasse sans encombre, mais il n'allait pas jusqu'à dire qu’il en était effrayé, par cette marque de présence. C’était quelque chose de peu anodin et encore moins lorsqu’il voyait ce à quoi les arbres avaient peu à peu laissé place. Trikru était certes connu pour son immense forêt, mais cette même forêt abritait des lieux insoupçonnés tel que ce marécage qui l’empêchait d’établir un frugal bivouac pour la nuit. Et ce bruit qui lui était parvenu était semblable à un bourdonnement qu’il n’eut aucun mal à identifier. Non loin, devait certainement se tenir un essaim de ces saloperies de Siker, des mouches dont il se serait très bien passé. Cependant, les bestioles semblaient bien présentes et le prince allait devoir redoubler de méfiance. Il était hors de question que l’une de leurs maladies viennent jusqu’à lui et le contamine. Déjà, lorsqu’il avait l’assurance d’être reconnu pour celui qu’il était, l’Azgeda appréciait guère de se faire avoir par ces mutations et son point de vue à leurs sujets n’avaient nullement changé avec le temps.

Cependant, alors qu’il aurait pu rebrousser chemin pour ne pas avoir affaire à cet essaim, il ne le fit pas. Un nouveau bruit se fit entendre derrière et, sans qu’il ne se retourne réellement pour voir ce que cela pouvait bien être cette fois-ci, un renâclement lui permit de l’identifier comme étant un cheval. Et un cheval qui ne semblait pas être seul, puisqu’une cavalière se trouvait avec. Cela aurait pu lui paraître des plus insignifiants si leur présence ne commençait pas à attirer ce groupe de Siker. Seul, il aurait pu réussir à passer inaperçu, mais désormais avec deux personnes et une monture, cela s’avérait plus complexe.

« Yu souda buk au. »1

Cela était peut-être la solution la plus efficace face à ces bestioles qui pouvaient s’avérer être de véritable teigne. Roan se fichait d’aider ou non la personne, mais s’éloigner de l’essaim semblait la solution la plus efficace et il valait mieux ne pas perdre de temps. Seulement, il fallait tout de même faire attention, car qui sait ce que les marais pouvaient révéler comme piège.


1. Tu devrais courir.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 111
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mar 1 Aoû - 9:26

» Just a normal day «
Roan et Shana

Il était tard. La chouette hululant au-dessus de ma tête en témoigna. Niylah m'avait envoyée de bon matin sur le dos de ma jument Hateya à la recherche d'un guérisseur un peu fou qui vivait au fond des bois, près du marais. Après une rencontre quelque peu spécial, j'ai eu rapidement ce que je désirais et je ne tardai pas dans la tente de ce taré. Je n'avais qu'une hâte et c'était de rentrer. Seulement, ces bois étaient un vrai labyrinthe. Je n'avais pas l'habitude des forêts. En altitude, les arbres sont rares à cause du taux d'oxygène naturellement bas. Seuls subsistent quelques sapins. Il fallait descendre de plusieurs mètres afin de retrouver des forêts clairsemées. Ici, elles étaient denses et sombres, de plus ce marais était dangereux, surtout à cheval. Je prenais de grands risques avec ma monture et je le savais: mais la route de chez Niylah jusque chez le guérisseur était longue et à pied je n'y serais pas parvenue, ma jambe ne me le permettait pas. Les longues distances à pied étaient à proscrire depuis ma naissance, ce qui ne faisait pas de moi une grande sportive... Heureusement, du fait que je me dépensais peu, je ne mangeais pas beaucoup ce qui m'évitait des problèmes de santé.
Je prenais garde dans ces marais. Mes yeux s'étaient habitués à l'obscurité et heureusement pour moi, le ciel était clair et le croissant de lune étalé ce qui me permettait une meilleure vision. Akiyan menait la marche devant Hateya et moi, nous frayant un chemin à travers les marécages, tourbes et sables mouvants. Si ma jument venait à se coincer et s'enfoncer, je nous mettrais toutes les deux en danger. Je serais incapable de lui venir en aide. L'aide de mon loup était donc obligatoire. Réellement, je me demandais ce que je pourrais faire sans eux. Je m'étais posé la question maintes fois et à chaque fois, je n'imaginais pas ma vie sans eux. Dans ce monde, avec ma jambe défaillante, ils rendaient mon quotidien plus simple et plus agréable.

J'étais concentrée sur la route, sur ce sentier qui disparaissait parfois derrière des fourrés, qui se noyait sous un étang. Je faisais bonne figure mais en réalité, je n'avais aucune idée du chemin à prendre. J'étais totalement égarée et je me disais déjà que je devrais attendre l'aube afin de retourner chez Niylah. Sur le moment, j'aurais pu m'énerver contre elle. Oui parce que c'était elle qui m'avait envoyé voir ce foutu guérisseur fou et que je m'étais perdue sur le chemin du retour. Mais je ne pensais pas à ça. J'avais bien plus peur des dangers de la nuit, je n'avais pas vraiment le temps de m'énerver contre la marchande qui m'hébergeait.
Tout à coup, Akiyan s'arrêta. Je stoppai également Hateya et observai le canidé. Le museau levé vers le ciel, il humait l'air puis tourna la tête dans une direction, vers ma gauche. J'entendis alors un craquement, puis un bourdonnement et enfin, une voix. Un homme à la voix grave. Il me conseillait de courir. Je ne compris pas et visiblement, Akiyan non plus puisqu'il se mit à grogner, les babines retroussées et les oreilles couchées. Quelque chose ne tournait pas rond et cela m'inquiétait. Je ne pouvais pas lancer ma jument au galop à travers les marais, c'était trop dangereux. Et moi, je ne pouvais pas courir, pas assez pour fuir une bête sauvage. Fixant l'endroit d'où provenait la voix, je crus discerner une silhouette. Cette présence m'inquiétait, mais je ne voulais en rien lui montrer.
-Pourquoi le devrais-je ?
Alors que le loup grognait, ma jument elle, n'avait rien senti. Elle était habituée à l'odeur d'Akiyan et elle ne semblait en rien perturbée par quoi que ce soit, contrairement au canidé. La source de tout ce remue-ménage serait-elle dans ce bourdonnement ? Peut-être étions nous proche d'une ruche d'abeilles. Quoi que les abeilles dorment la nuit... Alors s'agirait-il d'un autre insecte plus dangereux ? Niylah ne m'avait mis en garde contre aucune bête spéciale dans les marécages, je n'espérais donc pas faire face à une mauvaise surprise...
◊ kyro. ldd 016 epicode.

_________________
I'M RADIOACTIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t399-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 108
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mer 9 Aoû - 23:51



Alors que la nuit était finalement tombée, Roan avait aperçu cet essaim de Siker qui l’avait fait détourner de sa route. Il ne souhaitait pas être contaminé par l’une des nombreuses maladies que pouvaient transporter ces insectes, mais ceux-ci avaient tout de même été attiré par tout autre chose. Et il n’avait fallu que quelques mètres à parcourir au prince pour comprendre ce que c’était la concentration d’êtres vivants en ces lieux qui pouvait les intéresser. Car, contrairement à ce qu’il avait cru jusque-là, il n’était pas seul. Il avait d’abord vu le cheval avant de voir que sa cavalière était aussi en compagnie d’un loup. Beaucoup d’animaux pour une seule personne qui semblait voyager seule.
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
Craignait-elle une attaque ? Du moins, la présence des animaux associée à celle de deux humains avait ce don de réveiller l’instinct des insectes qui n’allaient certainement pas tarder à fondre sur eux.

L’Azgeda avait fait ce qui lui avait semblé le plus opportun en conseillant à l’inconnu de fuir. En réalité, il se fichait de ce qu’elle pouvait bien réellement fait, mais cela l’aurait arrangé que les Siker se trouvent un centre d’intérêt bien plus loin que là. Mais le loup semblait peu enclin à ce que Roan suggère quoi que ce soit, ayant le droit à un grondement de méfiance de la part du canidé, accompagné d’une question de la part de la cavalière. Elle ne semblait pas avoir saisi le danger se trouvant à plusieurs mètres, mais le prince n’aurait pas forcément le temps de tout lui expliquer. Ils avaient de la chance jusque-là et cela serait bien étonnant que celle-ci continue de tourner en sa faveur. Évitant alors de faire plus de bruit, il indiqua du menton la zone où il les avait repérés quelques mètres plus loin.

« Des Sikers. »

Roan considérait qu’il n’avait pas besoin d’en dire plus pour indiquer le danger. S’attarder ne faisait qu’accentuer le risque d’être attaqué et il serait irresponsable de le faire. Bien au contraire, partir dans la direction opposée serait la décision la plus sage et, d’ailleurs, l’Azgeda banni n’allait pas attendre une réponse de la part de la personne pour agir. Si elle était assez inconsciente pour ignorer cette remarque, alors cela devenait son problème, mais le prince doutait que l’instinct de survie des animaux qui voyageait avec elle aille dans ce sens. Que ce soit pour le loup et le cheval, tous deux devaient avoir leur esprit d’animaux qui les pousseraient à rebrousser chemin. Sauf si ceux-ci ignorer les dangers des marais, ce qui aurait grandement étonné Roan.

Ce ne fut qu’une fois qu’il s’était éloigné de plusieurs mètres se demandant tout de même ce qu’avait fait la voyageuse solitaire, qu’il avait fait volte-face pour voir si elle avait, ou non, rebrousser chemin. Même si son sort lui importait peu, il avait tout de même cherché à savoir. Car si ces bestioles avaient finalement décidé de les prendre pour cible, ce n’étaient pas quelques mètres de distances qui allaient assurer une certaine sécurité à l’Azgeda. Roan n’était pas stupide et il voulait aussi s’assurer que la présence de la jeune femme et de ses animaux n’allait pas lui attirer plus d’ennuis qu’il pouvait avoir en voyageant sur le territoire Trikru.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 111
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Sam 26 Aoû - 19:52

» Just a normal day «
Roan et Shana

Je ne distinguais qu'une silhouette à travers la lumière lunaire filtrée par les feuilles des arbres. Je plissais les yeux pour mieux voir, il s'agissait d'un homme à la carrure forte. C'était certain, de part sa voix grave et assurée. Cela avait de quoi me faire frissonner. Je n'aimais pas me retrouver en présence d'inconnus. Encore moins d'hommes. Je n'étais pas en confiance et je sentais que c'était le cas pour ma jument. Les oreilles dressées, elle avait le regard fixé dans la direction d'où venait le bourdonnement. Je sentais des frissonnements s'émaner d'elle, ébranlant légèrement mes jambes sur ses flancs. Akiyan avait cessé de grogner mais il continuait de montrer les crocs. Cette situation ne me rassurait guère. A travers ces marais où la fuite à cheval était impossible, je n'avais pas d'autres choix que de faire confiance à cet homme qui était bien généreux de me mettre ainsi en garde.
Des Sikers. Avait dit l'homme. J'avais déjà entendu parler de ces insectes. Des essaims de grosses mouches qui transportaient bien des maladies. Si une seule se posait sur nous, elle risquait de nous transmettre les pires maux, que ce soit à moi ou mes amis animaux. Je ne voulais de loin pas leur faire encourir le moindre risque. Comme je n'avais pas d'autre choix et que j'étais peut-être bien naïve, je décidai d'écouter l'inconnu qui, lui, avait déjà disparu. Je ne me demandais même pas dans quelle direction, car sa silhouette s'étaient envolée aussi vite qu'elle était arrivée. Je me sentais soulagée de ne plus le voir, et à la fois totalement terrifiée. Etait-ce un piège ? Les mouches n'étant là que par prétexte ? Très peu rassurée et au bord de la panique, je tirai sur les rennes d'Hateya, la forçant à faire demi-tour et visiblement elle se laissa faire, car également emportée par la panique. Je la talonnai, Akiyan suivant nos traces, tandis que je tentais de reconnaître le chemin que nous avions emprunté. Car au moins, il était sûr et nous n'allions pas nous y enfoncer.

C'est plusieurs mètres plus tard que je fis stopper ma monture, le canidé visiblement bien heureux de faire également une pause. Je jetai un regard circulaire autour de nous, le coeur battant la chamade. Je prêtai une oreille attentive à la forêt endormie. Plus de bourdonnement. Les bois avaient retrouvés leur calme. Bien que mes yeux s'arrêtèrent. La même silhouette. Elle était toujours là, à proximité. Je frissonnai, tandis qu'Hateya décida d'elle-même qu'elle allait brouter. Je tirai sur les rennes, la rendant attentive, mais apparemment elle était décidée. Ce qui l'effrayait quelques instants plus tard étaient l'essaim de sikers mais elle ne se rendait pas compte du danger que pouvait représenter cet homme pour nous.
-Merci. Simple et efficace. Je tentais de ne pas me laisser trahir par mon inquiétude. On m'avait appris à être méfiante. Mais de nuit dans cet environnement, je ne pouvais m'empêcher de ne pas être en confiance du tout. Alors je prononçai encore quelques mots, hésitant entre prendre la fuite et prendre le risque d'en découvrir plus sur ce mystérieux inconnu.Pour m'avoir avertie.
◊ kyro. ldd 016 epicode.

_________________
I'M RADIOACTIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t399-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 108
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mer 30 Aoû - 11:37



Après avoir averti cette inconnue au sujet de la présence de Sikers, Roan n’avait pas réellement cherché à voir si elle allait suivre son conseil ou non. Lui-même ne voulant se faire infecter par ces sales insectes couverts d’innombrables maladies, il avait commencé à prendre ses distances. Si la jeune femme fait preuve de bonne conscience, alors elle en ferait certainement de même, sans compter l’instinct de survie des animaux qui l’accompagnait. Ils allaient avoir une sacrée chance si l’essaim ne les prenait pas en chasse et le prince restait attentif à chaque mouvement témoignant d’une présence trop proche. Car si le plus gros des insectes restait éloigné, une seule de ses bestioles pouvait suffire à causer du tort à lui où la personne qu’il avait laissée derrière et, bien qu’il ne soit du genre à se soucier des autres n’ayant aucun lien avec lui, il comptait tout de même s’assurer qu’elle ne soit pas non plus en difficulté, une fois qu’il serait un minimum en sécurité.

Et ce fut après avoir parcouru quelques mètres, dans la direction opposée des insectes porteur de maladie, qu’il fit un arrêt afin de jeter un coup d’œil derrière lui. Roan avait beau être un solitaire depuis qu’il était contraint de voyager,
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
il lui arrivait parfois de ne pas cracher sur la compagnie des autres, même s’il évitait autant que possible. Il refusait d’être reconnu et par la suite dénoncé pour se trouver là où il ne doit être. Cependant, il y avait plusieurs raisons qui le motivait à s’assurer que la jeune femme ne se soit pas fait prendre par les Sikers et c’était pourquoi il n’avait continué de s’éloigner, attendant de la voir déboucher à son tour.

D’ailleurs, le prince n’eut pas à attendre bien longtemps avant d’apercevoir le cheval, accompagné du loup et de sa cavalière, réapparaître d’entre les arbres. À la voir scruter les alentours, Roan jugea qu’elle ne l’avait encore remarqué, du moins jusqu’à ce que son regard ne s’arrête sur lui. Le calme était revenu, mais l’Azgeda n’allait pas pour autant perdre de sa méfiance et préférait rester attentif à ce qui l’entourait. Les Sikers pouvaient toujours se mouvoir et, au moindre bourdonnement, il continuerait de s’éloigner afin de ne pas se sentir menacé.

Roan n’avait encore pris la parole et ce fut la cavalière qui le fit en première. Tandis qu’il pouvait l’observer rappeler sa monture à l’ordre, comme si elle s’apprêtait à détaler au moindre mouvement qu’il pouvait faire, le remerciement lui arriva. En réponse, il eut d’abord un simple hochement de tête, tout en s’assurant que le loup n’allait pas prendre ce signe comme une menace et lui sauter à la gorge. La nuit était tombée et, même si un canidé ne l’effrayait guère, il ne souhaitait pas avoir à se battre contre l’animal de cette personne suite à une mauvaise interprétation.

« L’essaim se faisait discret, l’entraide n’est parfois pas un mal. »

Et il en l’avait que par pure bonté d’âme, tandis qu’il aurait totalement pu profiter de sa présence comme une diversion pour s’assurer d’avoir la paix. Seulement, Roan ne l’avait pas fait et, bien qu’il aurait pu s’en aller, maintenant qu’il était certain qu’elle ne semblait pas s’être fait avoir, il ne le fit pas.

« N’est-ce pas dangereux que de voyager seul dans les marais à la nuit tombée ? »

La question aurait très bien pu lui être retourné, mais Roan considérait qu’il avait ses propres raisons, sans même se dire que celle de la cavalière pouvait lui être des plus personnelles. En l’interrogeant à ce sujet, il essayait d’en savoir un peu plus sur elle, afin de déterminer si elle était réellement une menace ou une simple rencontre anodine. Selon ce qu’il pouvait déduire de sa réponse, peut-être, se montrerait-il plus clément, mais dans le cas où il jugeait que cette rencontre pouvait s’avérer dangereuse pour lui, il reprendrait sa route sans chercher à en savoir plus et s’éloignerait autant que possible de cet endroit.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 111
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Ven 1 Sep - 11:18

» Just a normal day «
Roan et Shana

Je fis quelques pas en direction de l'homme, me rapprochant de quelques mètres, afin de le voir de plus près. Il était vêtu d'épaisses peaux de bêtes qui devaient le protéger des froids les plus glacial. Pour ma part, j'étais simplement habillée de tissus qui, sans toute cette agitation, ne me protégeaient guère de la fraîcheur de la nuit. Mais l'adrénaline poussant mon sang à faire bien des tours dans mon corps, j'en oubliais ce froid pour ne penser qu'à cet homme en face de moi, à la voix grave et sérieux. Un solitaire probablement. Il avait des longs cheveux qui dissimulaient certains traits de son visage. Cherchait-il à cacher quelque chose ? Mon esprit d'analyse faisait le tour de toutes les possibilités. Je ne pouvais en écarter aucune. Si ça se trouve, il était un banni, ou un frikdreina, comme moi. Je n'en avais encore jamais rencontré d'autres. Il arrivait que je me demande si je n'étais pas seule parfois... La seule personne à être différente des autres et reniée de tous. Je m'étais habituée à la solitude et au fait d'être fuie. Cela ne me dérangeait plus désormais, même si petite, cela n'avait pas été une mince affaire pour me le faire intégrer...
L'inconnu me parla alors d'entraide, comme quoi ce n'était pas un mal. Moi, personne ne m'avait jamais aidé. La seule personne à le faire était ma mère adoptive, probablement l'unique femme qui ne m'ait pas reniée dans ma vie de paria. Même mes parents n'avaient pas voulu de moi. C'était pour cette raison que je m'étais retrouvée orpheline, abandonnée dans ce refuge de montagne. L'entraide, je ne connaissais ça qu'avec Zaltana, et personne d'autre. Ma vie était une vie de solitaire, j'adorais prôner que je n'avais besoin de rien ni de personne pour m'aider. Hors, ce n'était pas le cas... Il n'y a qu'à voir en cet instant-même. Si cet homme ne m'avait pas mis en garde contre cet essaim de siker, je n'aurais certainement jamais retrouvé le chemin de la cabane de Nylah.
-Si certainement. Mais je ne suis pas tant seule... J'aurais pu lui demander de l'aide. J'aurais dû, même. Car seule, il était évident que jamais je ne retrouverais la bonne route. Je devais espérer que lui connaisse ces bois mieux que moi. J'étais sérieuse, mais ici tout ce ressemblait. Même si j'avais été attentive de jour au moindre détails de la route, de retour, de nuit, c'était comme un autre monde. Et même si je faisais ma maligne face à lui car possédant un loup et une monture, face à un Wanbringer aucun de nous trois ne ferait le poids face à lui. Je devais certainement passer face à lui pour une idiote totalement inconsciente. Mais à l'origine, n'était pas Nylah la fautive ? Prendre le risque d'envoyer uune femme qui ne connaît rien à ces bois, dans un voyage où prendre une heure de retard faisait voyager la nuit tombée... Je n'allais pas remettre la faute sur elle. Bien qu'elle était tout autant fautive que moi d'avoir agi si délibérément. Et vous alors ? Vous semblez bien connaître ces bois, constatai-je.

◊ kyro. ldd 016 epicode.

_________________
I'M RADIOACTIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t399-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 108
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Dim 3 Sep - 23:16



Ce n’était pas souvent que Roan prenait cette décision de finalement s’assurer qu’une personne qu’il prévenait s’en sortait, et cette fois-ci faisait partie de ces rares exceptions. Après s’être suffisamment éloigné de ces sales bestioles que sont les Seakers, il avait fait volte-face pour voir que la cavalière, bien qu’elle n’ait pas semblé réagir rapidement, avait finalement suivi son conseil en s’éloignant elle aussi. Dommage pour les insectes volants, aucun des deux natifs ne servirait de porteur à leur gêne maladif, car il était hors de question que le prince retourne dans cette direction. S’il était plus insouciant, il aurait pu essayer d’en capturer, se souvenant de certaines leçons qu’il avait reçu sur la faune et ainsi sur les propriétés de ces bestiole une fois décontaminées, mais cela était bien trop dangereux que de tenter même d’en capturer une. Le natif n’allait certainement pas prendre ce risque pour potentiellement faire face à un échec.

Tous deux se dévisageaient désormais et l’Azgeda ne pouvait identifier la jeune femme qu’il avait avertie. Ce qu’il pouvait distinguer d’elle malgré la pénombre environnante ne l’aidait en rien à savoir s’il l’avait déjà vu ou non, mais Roan était certains qu’il se serait souvenu d’avoir croisé une native voyageant en compagnie d’un cheval et d’un loup. Les cavaliers n’étaient pas rares, étant mêmes
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
la particularité d’un clan, mais être accompagné de l’un de ces canidés sauvages qu’étaient les loups restait moins courant. Or, il se souvenait parfaitement de n’avoir croisé une personne voyageant avec l’un de ces animaux relativement difficiles à dompter.

Puis elle l’avait remercié et, ne voulant pas s’embarrasser de ces formalités, Roan avait rapidement expliqué que l’entraide était parfois une nécessité. Il était peut-être un voyageur solitaire, il ne possédait pas la cruauté de sa mère qui aurait certainement laissé cette native dans l’embarras de la situation. Et encore, si Nia avait daigné se déplacer.

La remarque de son interlocutrice n’était pas dénuée de sens. Alors que lui avait formulé sa phrase en évoquant l’absence d’être humain avec elle, celle-ci faisait référence à ses camarades animaliers de voyage. Pourtant, bien que ceux-ci aient certainement les compétences pour aider leur maîtresse, cela ne changer en rien des dangers qui planait sur cette forêt. Auraient-ils pu l’avertir pour ces Sikers ? Et même si ces sales bestioles n’avaient été là, il y avait toujours la présence de plante dangereuse et de tout autres animaux.

« Ces bois ne sont pas plus effrayant que d’autre. »

Car il est vrai que lui-même voyageait seul, et cela était autan par défaut que par choix. Roan aurait très bien pu trouver des membres d’Azgeda ayant la rancune lourde face à Nia et pouvant l’accompagner, ou même trouver un groupe de Sanskava à rejoindre, cependant, il préférait avoir la solitude pour ami. Non seulement, il n’aimait pas s’encombrer de personne n’ayant pas le même but que lui, mais cela lui évitait tout autant d’attirer l’attention à son sujet. Quant à sa connaissance des bois, il pouvait répondre à la jeune femme sans craindre de se faire identifier.

« Je ne peux pas prétendre bien les connaître, mais je sais m’y retrouver suffisamment pour ne pas me perdre. »

Le prince ne savait si la native le lui avait demandé, car elle-même ne s’y retrouvait pas ou pour s’assurer que lui-même n’était pas perdu. Mais Roan ne l’était nullement, se contentant d’avancer là où il désirait se rendre. Personne ne l’attendait nulle part et, les seuls endroits qu’il évitait pour diverses raisons, il savait quelle direction ne point prendre.

« Mais en quoi cela peut-il vous intéresser ? Craignez-vous la présence d’intrus dans ces bois ? »

Le retournement de la question avait tout de même mis Roan sur ses gardes. Il ne savait nullement à qui il avait affaire et ne souhaitait pas avoir d’ennui maintenant alors qu’ils venaient juste de quitter l’essaim de Sikers. Il doutait que cette personne puisse lui apporter des problèmes, mais il ne souhaitait pas commettre l’erreur d’être trop sûr de lui. C’était un de ses défauts que de se surestimer et il en avait payé le prix en s’opposant à sa mère, puis en ayant foi en sa parole. Alors il ne souhaitait plus commettre ces mêmes erreurs, favorisant la méfiance à la confiance aveugle.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 111
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mar 12 Sep - 22:47

» Just a normal day «
Roan et Shana

Il connaissait ces bois. Pas moi. Il pourrait m'aider. M'aider à retrouver mon chemin. Hors, je n'avais aucune envie de lui demander de l'aide. Je devais laisser ma fierté et mes doutes de côté car j'étais bien seule au fond de ces sombres marais. Seule, je ne retrouverais jamais ma route. Je n'aurais pas d'autres choix que de faire confiance à cet homme, qui m'intimidait beaucoup. Sa forte carrure, sa voix grave, ses traits sérieux, j'avais l'air bien faible à côté de lui. La jeune femme qui n'arrivait pas à courir cent mètres, qui ne savait pas se battre, qui avait pour seule arme ses propres mots. Mais les mots valaient bien peu face à une épée tranchante.
Selon lui, les bois n'étaient pas effrayants. Pourtant, ils me donnaient froid dans le dos. Si j'avais été seule, des frissons n'auraient cessé de me remonter l'échine. De part la fraîcheur et surtout à cause des ténèbres impénétrables.
Puis il me posa la question tant attendue. Celle que je reniais tant. Il me demandait si j'avais peur des inconnus, d'intrus dans la forêt. Ma raison me forçait à me détendre, car s'il avait voulu me tuer, il ne m'aurait pas avertie pour l'essaim de Siker. Au contraire, il aurait profité que j'attire leur attention pour qu'il puisse filer en paix. Je devais me résoudre. Je devais me faire à l'idée que cet inconnu, aussi intimidant soit-il, ne me voulait aucun mal. Du moins, tant que je ne représentais aucun danger pour lui.
-La forêt n'est jamais sûre. Encore moins la nuit. On ne sait sur qui on peut tomber. Ma voix se voulait calme et assurée. C'était ce que je tentais de faire paraître. Mais cela sonnait faux... J'essayais de donner l'impression d'être impassible. D'être courageuse. Tout autant que l'homme qui se trouvait en face de moi. Cet homme mystérieux aux longs cheveux qui lui dissimulaient le visage.
Alors, je pris mon courage à deux mains. Je décidai de lui donner plus d'informations sur moi. En espérant que je ne le regrette pas... Sauriez-vous m'indiquer la route à emprunter pour Tondc ?

◊ kyro. ldd 016 epicode.

_________________
I'M RADIOACTIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t399-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 108
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mar 19 Sep - 23:32



La nuit tombait un peu plus dans les bois de Trikru, mais l’obscurité ne dérangeait pas tant que cela Roan qui avait pris l’habitude de voyager en toute condition. Avoir ce statut de prince banni forçait à s’adapter et le natif n’était pas non plus un jeune incapable d’agir en toute circonstance. Prince ou non, il avait été élevé comme un gona au sein de son clan et ce n’était pas de simple bois qui allait l’effrayer. Ce qui pourrait plus l’inquiéter cependant, ce sont les animaux vivant dans ses bois. La nuit annonçait l’ouverture du terrain de chasse des nocturnes, qui s’avérait parfois bien plus dangereux que les diurnes, mais ce n’était pas pour autant qu’il fuyait ces heures sombras où la rencontre avec des Trikru était tout de même moins importantes.

Et pourtant, bien qu’il ne savait rien de la jeune femme qu’il avait averti pour les Sikers, il avait fait la rencontre de cette cavalière envers qui il assurait qu’il n’y avait rien de plus effrayant ici qu’ailleurs. Roan ne connaissait certes pas toutes les forêts de la Coalition,
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
mais il en fallait bien plus pour l’effrayer réellement. La nature avait beau être dangereuse, elle n’en restait certainement pas plus imprévisible qu’un être humain et c’était d’eux dont ils se méfiaient. Même un animal sauvage devenait prévisible de par son attitude alors que les humains savaient faire preuve de faux-semblants pour mieux frapper. Et d’ailleurs, quand il l’avait questionné sur cette crainte qu’elle pouvait avoir envers un intrus, le prince pouvait alors essayer de jauger ce qu’elle pensait de lui. Après tout, même s’il ne s’en vantait pas, il en restait un, et même si la jeune femme ne semblait pas agressive, rien n’était tout autan assuré. Or, face à une personne, le natif savait qu’il avait des chances, mais avec le félin à rajouter dans l’équation, tout était plus compliqué.

Cependant, la cavalière ne semblait pas appartenir à ces personnes dont l’Azgeda se méfiait, tandis qu’elle se justifiait quant à la sûreté de la forêt. En disant cela, Roan devait reconnaître qu’elle faisait preuve d’une certaine intelligence pour avoir la présence d’esprit que de le remarquer. Certaines têtes brûlées pouvaient considérer que, de par leur côté « humain », il n’y avait aucun risque pour eux que d’évoluer dans les bois à la tombée de la nuit. Seulement, le prince avait beau noté la raisonnabilité de ses propos, l’attitude de la jeune femme semblait donner des indications contraires, comme si elle ne semblait pas aussi sûre que cela soit une bonne idée que de sortir aussi tardivement.

Il eut d’ailleurs cette confirmation de doute face à la question posée. Ainsi, elle semblée perdue pour alors demander la route vers l’un des lieux importants de Trikru. Roan n’était certainement pas assez bon samaritain pour servir de guide jusqu’au village même. Non seulement ce n’était pas dans son genre de le faire, mais TonDC était l’un des endroits dont il s’approcherait le moins. S’y trouver pouvait signer son arrêt de mort et ce n’était pas vraiment dans le programme du natif.

« TonDC se trouve à plusieurs lieux de là, vous feriez mieux d’attendre que le soleil soit de nouveau là pour vous y rendre. »

Ainsi, la cavalière éviterait moult danger, bien qu’elle semblait relativement protégée.

« TonDC devrait se trouvait plus au nord des marais. Si vous arrivez à rejoindre la rivière, elle vous mènera au village. »

Il allait falloir s’aider des étoiles ou bien du soleil – une fois le lendemain – pour se guider, mais le prince connaissait de manière approximative les directions à prendre. Mais il n’était pas non plus cartographe et aucune de ses informations n’avait l’exactitude d’une carte.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 111
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Dim 24 Sep - 20:38

» Just a normal day «
Roan et Shana

Je ne devrais pas espérer ça, mais j'y croyais vraiment. J'y croyais vraiment au fait que cet homme, aussi grand que terrifiant de par sa voix rauque, accepte de me guider jusqu'à Tondc. Il avait l'air de connaître le coin. Non pas par coeur, il était trop compliqué de reconnaître une forêt au moindre arbre près. Mais il savait s'y retrouver sans se perdre. Peut-être en suivant les étoiles ? La direction du vent ? La course du soleil dans le ciel ? J'avais beau savoir qu'il se levait à l'Est et se couchait à l'Ouest, encore fallait-il savoir dans quelle orientation je devais me rendre pour trouver Tondc. Et perdue au beau milieu des bois, je n'en avais aucune idée.
Et j'avais parfaitement conscience que je ferais mieux de me taire face à lui. Il lui était très simple de découvrir à quel point j'étais stressée et mal à l'aise en sa présence. Mais il n'y prêta pas attention, ou de moins ne le montra pas, et il me conseilla d'attendre l'aube pour poursuivre ma route. Alors oui bien sûr, ça n'était pas un problème pour moi. Sauf que la forêt n'est pas sauve la nuit. Elle est dangereuse, on ne sait quels monstres y vivent et par combien de prédateurs nous sommes traqués. Je préférais encore voyager de nuit que d'attendre et de me mettre en danger en établissant un campement, et ce même en la présence de ce mystérieux homme. Face à un wanbringa ou une meute de loups, nous aurions l'air bien faible. Surtout que je n'étais pas capable de me battre. Il serait alors seul, face à des monstres affamés de chaire fraîche que leur serait la nôtre. Et puis, encore faudrait-il que le voyageur accepte de camper avec moi.
Il m'expliqua comment retrouver ma route. Il fallait que je retrouve la rivière et que je suive son courant afin qu'elle me conduise jusqu'au village. Et il faudrait que je me dirige vers le Nord. Je n'avais aucune idée comment j'allais le retrouver, mais j'y comptais bien.
-Je ne suis pas sûre que rester à la merci des prédateurs le temps d'une nuit soit la meilleure solution... Vous ne croyez pas ?
Et je n'avais aucune envie de paraître bête en lui demandant comment retrouver le Nord. C'était bien des choses que Zaltana ne m'avait jamais appris. Pourtant, elle avait su m'instruire dans de matières, autant dans les plantes, le domaine des guérisseurs, du dressage d'animaux. Mais elle n'était pas censée savoir, qu'un jour, je m'en irais sur les quatre chemins.
◊ kyro. ldd 016 epicode.

_________________
I'M RADIOACTIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t399-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 108
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Jeu 28 Sep - 22:55



C’était bien inhabituel pour Roan de faire preuve de tant d’aide en si peu de temps à la même personne. Il considérait habituellement qu’une personne ne sachant se débrouiller seule dans la nature n’avait pas sa place pour survivre, mais il arrivait parfois qu’il déroge à cela. C’était rare, mais ça arrivait et c’était d’ailleurs le cas avec cette jeune femme qui se trouvait toujours à cheval. Après l’avoir averti pour les Seakers, le prince s’assurait finalement qu’elle ne soit pas en difficulté et c’était alors qu’elle lui avait demandé la direction de TonDC. Cette ville, Roan la connaissait surtout de par son importance, mais aussi de par la dangerosité qu’elle présenterait s’il s’en approchait. Il se devait d’être méfiant envers certains lieux Trikru, sans quoi, la rumeur de sa présence en territoire interdit pourrait se rependre bien trop vite à son goût. Si un jour, cela devait se savoir, il préférerait être certains de pouvoir contrer les conséquences, que ce soit en étant en possession de quelque chose ayant suffisamment de valeur, ou pour toutes raisons pouvant lui servir de justification.

Il savait cependant quelle direction prendre de manière approximative pour se rendre dans le village Trikru et avait donné cette indication à la
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
jeune femme. Cela devrait normalement suffire afin qu’elle puisse se débrouiller seul et pour que lui prenne une tout autre direction, étant tout simplement hors de question qu’il aille par la même route qu’elle. Il lui avait aussi conseillé d’attendre la levée du soleil, de manière à quelque peu sécuriser sa route, tant soit-il possible de parler de sécurité. La nature restait tout aussi dangereuse que les hommes, voir même plus parfois. Encore une fois, les Seakers en restaient un parfait exemple. Roan ne craignait pas grand-chose, mais il n’avait pas réellement envie de se confronter à ces bestioles, bien trop dangereuses lorsqu’elles entrent en contact avec un être humain. Et il avait de toutes autres ambitions que de se faire avoir par ces nuisibles.

Une nouvelle remarque de la native fit réfléchir Roan. Pour lui, camper la nuit ne restait pas plus dangereux que de voyager sous le regard de la lune. Voir même, s’arrêter offrait une sécurité de plus grâce à la présence d’un feu qui pouvait servir à éloigner les animaux sauvages, mais en voyant la stature de la jeune femme, bien que celle-ci soit bien accompagnée, la problématique restait présente.

« Que vous soyez à vous reposer ou à voyager, les prédateurs restent tout autan dangereux. Un campement peut sembler facile à attaquer, mais une personne voyageant, à cheval qui plus est, est bien moins silencieuse. »

Tout en parlant, le prince envisageait une option qui pourrait simplifier les choses. Il comptait lui-même faire une halte pour la nuit, afin de récupérer quelque peu tout en évitant de prendre des risques inutiles. Alors même s’il n’était pas du genre à partager ces moments qui risquaient de dévoiler son identité, il prit tout de même la parole une nouvelle fois.

« Quel que soit votre choix, il n’en reste pas moins que vous serez vulnérable même en continuant votre route. Les prédateurs profiteront de la fatigue pour faire de vous une proie facile. Je ne sais ce qui vous attend à TonDC, mais faire une halte avec un feu pour éloigner les prédateurs serait des plus serviables pour survivre. »

Et Roan était prêt à partager sa propre halte avec elle. Il y avait tout de même des avantages à avoir un peu de compagnie, le premier étant d’instaurer un tour de garde afin que chacun puisse dormir minima. Le sommeil était le meilleur ami des voyageurs quand ceux-ci pouvaient s’organiser de manière efficace.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 111
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mar 10 Oct - 14:09

» Just a normal day «
Roan et Shana

Je remarquai que mes paroles firent réfléchir l'homme qui se trouvait devant moi. Oui, clairement, j'avais terriblement peur de m'installer quelque part pour la nuit. Pour moi, c'était la pire des erreurs à commettre. Car dès que je posai le pied à terre, il m'était impossible de prendre la fuite rapidement. Monter sur Hateya me prenant incroyablement de temps, alors si en plus il fallait courir quelques mètres afin de la rejoindre, l'ennemi aurait déjà eu le temps de me croquer plusieurs fois. A cheval, peut-être me faisais-je plus rapidement repérer, mais au moins je pouvais prendre la fuite rapidement. Je n'avais qu'à talonner la jument palomino pour qu'elle parte au grand galop.
Mes pensées se reflétèrent dans les mots de mon interlocuteur. Il pensait comme moi. Mais il ne connaissait pas mon défaut de fabrication... Cette jambe qui me pourrissait la vie, qui faisait de moi une proie facile et qui me causait bien des problèmes relationnels une fois découverte... Les mains moites à l'idée de songer la nuit aux côtés de cet homme, je resserrai mon étreinte sur les reines d'Hateya qui n'avait aucune crainte d'un quelconque danger. Je restai silencieuse sur ces derniers mots, évitant d'éveiller les soupçons, et me contentai d'écouter ses prochaines paroles. Il tentait de me convaincre de passer la nuit là, et vu la tournure de sa phrase, je comprenais que lui avait prévu de s'arrêter afin de se reposer. Et d'un côté, il n'avait pas tout tort... Hateya avait déjà marché toute la journée, sans quasiment aucune pause, et face à une meute de loup ou un wanbringa nous n'allions pas pouvoir fuir bien loin. Alors je jetai un coup d'oeil à Akiyan, assis au pied de la jument. Lui aussi demandait un peu de repos. Eh puis avec un feu, il était vrai qu'il serait plus aisé de faire fuir les prédateurs...
Bientôt, je me rendis compte que je n'avais pas d'autre choix que d'accepter et de me plier à ses conseils.
-Vous avez raison, finis-je par admettre. Alors commençons par récolter du bois.
Je descendis non pas aisément d'Hateya, même si avec le temps, j'avais fini par prendre des techniques pour le faire sans trop d'encombres. Gardant ses rennes en main, je les accrochai à une branche solide d'un arbre. Je n'étais encore pas réellement confiante à l'idée de passer la nuit avec cet inconnu, mais il avait réussi à me convaincre que je n'avais pas vraiment le choix. Alors essuyant brièvement mes mains humides sur ma longue robe qui dissimulait ma démarche bancale, je commençai à ramasser du petit, moyen et gros bois secs, Akiyan me suivant, visiblement compréhensif quant à mon manque de confiance. Je lui adressai une brève caresse sur le haut de la tête, puis m'attelai à la tâche de la récolte de bois.
Je m'étais éloignée de quelques mètres dans ma tâche et je revins rapidement les bras chargés là où nous avions élu domicile pour la nuit. Je fis plusieurs tas, un pour les brindilles qui serviraient à allumer le feu, puis pour les branches et ensuite pour les grosses bûches. Seule la lumière de la lune et des étoiles nous éclairait désormais et il n'était pas facile de se repérer dans cet univers sombre et inconnu. Décidant que l'homme ferait mieux de s'occuper d'allumer le feu -car m'asseoir faisait parti des épreuves que je préférais éviter en publique- je m'approchai de ma jument qui portait deux sacoches, réparties sur chaque côté de son flan. J'en sortis deux pommes. A l'origine, il y en avait une pour moi et une pour Hateya, mais je décidai de la partager avec le voyageur. Revenant de lui, je lui tendis un des fruits. C'est tout ce que j'ai, mais c'est déjà ça. Mon ton n'était pas très confiant envers l'homme, je me forçais à garder une certaine distance entre nous. Je ne le connaissais pas et je préférais être méfiante.
◊ kyro. ldd 016 epicode.

_________________
I'M RADIOACTIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t399-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 108
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Jeu 19 Oct - 18:26



Roan n’aimait pas partager son campement, mais faire une exception n’allait lui causer réellement de tort et c’était finalement l’option sous-entendue dans ses propos. Il n’avait clairement pas énoncé cette proposition, mais elle était facile à deviner pour quiconque arrivait à déchiffrer ses propos. Libre à la cavalière d’accepter ou non mais, étant certains de ne plus être une prochaine proie pour l’essaim de Sikers laissé derrière eux, le prince comptait s’établir dans les environs pour la nuit. Il n’envisageait de prendre de risque inutile en continuant, alors que lui aussi aurait besoin d’un temps de repos. Il serait difficile pour lui de retrouver sa place au sein d’Azgeda en commentant des erreurs de débutants qui ne pardonneraient pas. Car telle était la nature,
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
prenant la vie de ceux qui oubliait les forces qu’une forêt pouvait abriter.

Bien que cela ne soit son activité des plus favorite, la jeune inconnue avait raison de relever que, sans bois, ils ne pourront aller bien loin. Alors il ne s’était pas attardé, la laissant descendre et s’occuper de son cheval sans prendre réellement garde, partant ramasser ce qui lui semblait convenir. Même un prince devait parfois faire les tâches bien plus communes que simplement mener des troupes de guerriers et son bannissement lui offrait l’occasion de s’exercer au ramassage du bois. Pendant qu’il s’affairait à cette tâche, il lui arrivait de jeter de temps des coups d’œil à la cavalière, guettant son avancé et restant tout de même sur ses gardes. Même si elle lui avait semblé inoffensive, il n’était jamais à l’abri d’une possible ruse et il n’avait guère confiance dans le loup qui l’accompagnait. Mais il n’y avait aucun danger présent autre que celui de la nature et Roan revint bien vite avec de quoi démarrer un feu. La forêt n’avait pas été des plus gracieuse dans le bois sec, mais il y en avait suffisamment pour avoir une base.

« Alors, à qui ai-je donc affaire ? »

Aucune présentation n’avait encore été faite et le prince banni avait commencé à réunir de quoi lancer le feu. Tout comme le ramassage du bois, allumer une source de chaleur et lumière était devenu une habitude dans son quotidien. Ce n’était pas toutes les nuits que Roan s’offrait du repos, mais ce n’était pas non plus une chose qu’il négligeait. Sans récupérer après avoir voyagé un certain moment, il ne serait certainement pas ici pour l’heure. Et quitte à passer les prochaines heures avec cette personne, il préférait en savoir un peu plus à son sujet. Peu avant, quand il l’avait interrogé, il n’avait réellement eu de réponse et tous deux avaient esquivé les questions de l’autre. Alors cette fois-ci, il avait de nouveau pris les devants.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 111
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Dim 29 Oct - 11:08

» Just a normal day «
Roan et Shana

La nuit tombait à vue d'oeil et bientôt, nous ne verrions plus le bout de notre nez. Seule Hateya à la robe crème semblait étinceler dans la pénombre. Et tout cela n'était pas pour me rassurer. Je tentais de me convaincre intérieurement que passer la nuit ici en compagnie de cet homme était la meilleure des solutions. Autant pour moi que pour mes compagnons de route ! Il serait trop dangereux de poursuivre ma route de nuit, sans connaître mon itinéraire, totalement perdue comme je l'étais. Et même si l'homme en ma présence avait une carrure imposante et une voix grave et sérieuse, je sentais intérieurement que c'était un homme de parole et que je pouvais lui faire confiance. Il avait tout pour m'effrayer, mais les quelques mots que nous avions échangé me prouvait ses valeurs. J'espérais juste que je ne me trompe pas et que je ne me fasse pas égorger dans mon sommeil, pendant son tour de garde.
Puis, il me questionna enfin sur mon identité. Alors aussitôt, je rangeai la seconde pomme dans la sacoche que portait ma jument, comme mon nom semblait plus l'intéresser que sa faim. Je gardai un fruit en main et m'approchai du foyer de fortune que nous avions construit entre quelques pierres décimées en cercle. Il avait réuni de quoi démarrer le feu et s'y attelait déjà en attendant ma réponse. Je profitai de cette distraction pour m'asseoir sur le sol, comme je n'étais jamais très gracieuse pour effectuer ce geste avec ma jambe de bois. Croquant dans le fruit, je réfléchis quelques secondes. Je pouvais prendre le risque de dévoiler mon nom sans problème. Je n'étais connue de personne ici, dans cette contrée boisée. Et même dans mes terres d'enfance montagneuses, personne ne me connaissait. J'étais un fantôme, une personne inexistante aux yeux du monde, aux yeux de cette société qui me rejetait. Alors qu'il connaisse mon nom ou pas, cela n'était pas près de me mettre des bâtons dans les roues.
-Je m'appelle Shana. Je viens de Boudalan. C'était simple, clair et concis. J'attendais impatiemment les premières lueurs du feu qui n'allait pas tarder à nous réchauffer et éclairer notre lieu de camp. Je jetai un regard circulaire autour de moi, à la recherche d'Akiyan. Au même moment, je le distinguai dans les ombres en train de nous rejoindre. Il avait probablement fait le tour du propriétaire afin d'évaluer les dangers environnants. Mais il était très calme, et je compris que pour l'instant, il n'y avait rien à signaler. Alors le loup s'approcha et se coucha en s'appuyant sur moi. Tandis qu'une main tenait la pomme que j'étais en train de déguster, la seconde enfouit ses doigts dans la fourrure douce de l'animal. Et toi ? Qui es-tu ?

◊ kyro. ldd 016 epicode.

_________________
I'M RADIOACTIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t399-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 108
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mer 22 Nov - 10:46



La décision était finalement prise et Roan allait partager son campement avec cette jeune femme qui aurait pu rencontrer un funeste destin auprès des Sikers. Tout comme lui, mais il estimait avoir eu une bonne observation pour ne pas devenir la cible de ces maudites bestioles et c’était désormais une histoire qui se ferait oublier dans la forêt. Nul besoin de se souvenir inlassablement des fois où ses voyages s’étaient avérés dangereux, le prince vivant constamment avec le risque. Rien que se trouver sur le territoire Trikru constituait un danger à lui seul, mais ce n’était pas ce que le natif craignait le plus. Il n’était pas un Azgeda pour rien et il en fallait tout de même plus pour le terrifier. Tel était l’éducation qu’il avait reçue au sein de son clan, apprendre à surmonter ses peurs – quitte à avoir bien trop confiance en soi – afin de mieux pouvoir se battre.

D’abord occupé, à allumer le feu, celui-ci pouvant servir pour leur tenir chaud et à éloigner les bêtes, il ne faisait plus vraiment attention à ce que faisait la cavalière. Après tout, il lui avait simplement suggéré de profiter des lieux et du fait qu’il ne comptait pas se laisser attaquer pour passer la nuit. Ce n’était pas comme s’il avait croisé la route d’une connaissance avec qui il aurait pu échanger et qui, surtout, savait qui il était. Car autant, Roan ne savait à qui il avait affaire, autant l’inverse était réciproque. Alors il avait interrogé la jeune femme afin de lever cette part d’ombre et de s’assurer qu’il n’aurait pas affaire à une Trikru pouvant le reconnaître. Mais il sut bientôt que ce n’était le cas. Bien que rien ne lui prouvait la véracité de ses paroles, elle disait se nommer Shana et venir de Boudalankru. Le prince connaissait assez bien ce clan contre lequel Azgeda
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
avait longtemps combattu, mais la mise en place de la Coaltion avait imposé une trêve auprès de Nia. La Nation des Glaces était un clan belliqueux et la guerre avec d’autres clans n’était pas rare, surtout lorsqu’une frontière se trouvait commune.

Cette rapide identification avait tout de même rassuré Roan sur les précautions à prendre. Il ne connaissait peut-être rien de Shana, mais ce n’était pas comme s’il était tombé sur un guerrier Trikru. Enfin, un guerrier aurait certainement agi différemment, mais il était si facile de cacher ce que l’on pouvait être, que le prince préférait agir avec méfiance. Lui-même masquait son appartenance à Azgeda – et à la royauté – avec des artifices, pouvant alors voyager sans qu’une quelconque conséquence lui tombe dessus.

« Je ne suis qu’un gona, de passage à Trikru. »

Roan évitait de préciser d’où il venait et qui il était, et il ne souhaitait pas non plus s’affilier à un autre clan. Il était fier d’être d’Azgeda et d’en être le prince et il n’appréciait guère de cacher tout cela. Alors se faire passer pour quelqu’un d’autre, venant d’un autre clan, il n’y pensait même pas, tout comme prendre la même étiquette que ceux qui évoluait sans aucun clan. Il restait Roan kom Azgeda et rien ne changerait à cela, alors il gardait juste cette dénomination de gona, sans donner plus de détail. Et si Shana en désirait, le prince préférait s’assurer que cela ne risque rien de dire quoi que ce soit. Or, en connaissant le passif entre Azgeda et Boudalankru, il n’avait pas réellement dans l’intention de se confier.

Et puis s’était aussi sans compter l’arrivée de la nuit. Celle-ci n’était tout de même pas négligeable et il avait bien vu la pomme de la jeune femme. De son propre sac de voyage, il sortit de la viande séchée qu’il lui restait d’une dernière chasse. Il comptait en faire une partie de son repas, mais il n’était pas non plus un sauvage qui oubliait la présence des autres. Alors il en tendit un morceau à Shana, tout en désignant son canidé.

« Cela lui éviterait de chasser, et si tu en souhaites, sert toi. »

De toute façon, il ne gardait jamais ses réserves de viande bien longtemps, préférant éviter que celles-ci vieillissent trop et ne le rendent malade.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 111
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mar 5 Déc - 18:11

» Just a normal day «
Roan et Shana

Bientôt, les premières flammes jaillirent au sein du foyer. Je sentis Akiyan tressaillir sous mes doigts à la vue des étincelles. Même si je l'avais éduqué et domestiqué depuis sa naissance quasiment, il restait un animal sauvage et imprévisible. Il n'était pas comme les chiens de berger que nous possédions avec Zaltana. Le feu a toujours été sa bête noire. Il n'appréciait pas rester auprès de lui, poussé par cet instinct qui dictait ses faits et gestes. "Feu = danger" Il n'avait pas tort d'ailleurs. Mais il suffisait de savoir le manier afin de pouvoir le garder en main sûre.
L'homme se définit comme un guerrier voyageur, de passager sur le territoire de la Forêt. Cette réponse évasive ne calma de loin pas ma curiosité. Tout comme les flammes, cela l'avait attisée. Il ne me présentait même pas son prénom ! Avait-il quelque chose à cacher ? Il n'avait pas non plus spécifié son clan d'origine... Je me surpris à penser que, peut-être, il était comme moi. Un paria, rejeté de la société de par un défaut physique depuis la naissance. Mais l'homme était fort et à première vue, malgré la pénombre, je ne percevais aucune malformation. Les parias en mon genre sont d'habitude menus et faibles, car peu nourris et se battant chaque jour un peu plus pour vivre. Moi, j'ai eu de la chance de tomber sur Zaltana qui m'a élevée comme une enfant tout à fait normal. Je pouvais manger à ma faim et me défouler et jouer autant que je le voulais. J'avais eu une croissance des plus normales, en comptant qu'il me manquait l'usage d'un genou... Et ça, ce serait pour la vie.
Et les probabilités que se trouve en face de moi un pari étaient bien trop minces. Je ne devais pas me laisser aller à des conclusions hâtives, ou je finirais blessée et déçue. Cependant, cet homme ne me disait pas tout, je le sentais, et ça ne me donnait pas d'avantage envie de me confier à lui durant la soirée... La confiance serait d'autant plus difficile à instaurer.

Akiyan se redressa vivement lorsque l'odeur de la viande séchée embauma son odorat. J'esquissai un sourire. Il devait avoir faim. Nous n'avions quasiment pas mangé de la journée. Je ne lui avais même pas laissé le temps de chasser la moindre souris, trop pressée de retourner chez Niylah... Or nous avions fini par nous perdre. Chasse ou pas, nous en serions au même point. Le loup avait le regard fixé sur la viande tandis que l'homme m'expliqua que je pouvais lui donner un morceau. Un air rieur sur le visage, face au regard plein d'envie du chien sauvage, j'acquiesçai. Ce serait avec plaisir, répondis-je. Mais on ne va pas tout manger, il faut en garder pour toi avant tout. C'est déjà bien trop aimable de nous en offrir ainsi... Je pris donc deux tranches. Je laissai traîner mon nez dessus, me délectant de ce doux aliment dont j'avais presque oublié le goût. La viande était une denrée rare et chère. Je n'avais eu que très peu d'occasions d'en manger, hormis celle de nous quelques moutons. Je tendis ensuite un morceau à Akiyan qui l'avala goulument sans même le mâcher. Continuant de le caresser, je l'invitais à moins s'asseoir plutôt que de rester de bout. Mangeant moi aussi mon bout, je me tournai ensuite vers le guerrier toujours autant anonyme, lui demandant: Vous êtes un voyageur, donc ?
◊ kyro. ldd 016 epicode.

_________________
I'M RADIOACTIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t399-rapport-de-missions

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    

Revenir en haut Aller en bas
 
Just a normal day || Shana ||
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HYE-NA.park _ sometimes i pretend to be normal but it gets boring so i go back to be me
» "Pastèque" et Josh : le mot "normal" n'existe pas
» [Recherche] Safari de type normal.
» [Anime] Shakugan no Shana
» Je cherche un pokemon tank de type normal!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: Le Territoire Trikru :: Le Marais
-
Sauter vers: