Partagez | 
 

 Mercy and questions in darkness (Roan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
CLAN DES ROCHEUSESAmbassadrice de la Coalition
CLAN DES ROCHEUSES
Ambassadrice de la Coalition

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 257
En savoir +

MessageSujet: Mercy and questions in darkness (Roan)   Mar 22 Aoû - 19:28

Date du RP / Repère Chronologique : 1 Octobre 2149


Mercy and questions in darkness Roan & KachinaIl y avait plusieurs jours, on avait tenté d'assassiner l'ambassadrice Boudalan dans les rues de Polis, la ville la plus sécurisée de la coalition. Depuis un peu moins longtemps, une rumeur circulait comme quoi un azgeda errait dans la forêt, elle ne savait plus trop où elle avait entendu cela pour la première fois mais, elle n'avait pas tardé à envoyer un espion faire du repérage et essayer de trouver la trace de cette personne. Peut-être que l'assassin avait un complice ou bien qu'il était l'homme errant en question, toute cette histoire n'était que mystère. Malheureusement, on l'avait visé elle, Kachina, l'une des personnes les plus douces de ce monde et personne ne savait exactement pourquoi. Pourquoi maintenant ? Pourquoi à Polis ? Hors Kachina avait besoin de trouver des réponses, trouver l'instigateur de ce plan machiavélique, même si cela ne pouvait être personne d'autre que la reine Nia en personne, mais d'autres clans auraient pu organiser cela et faire passer Azgeda pour responsable. N'allez pas croire que l'ambassadrice était assez naïve pour croire que la reine du clan ennemi avait changé du jour au lendemain, non, du tout, mais tout était possible dans ce monde. La preuve, elle avait certainement retrouvé sa jeune sœur perdue il y a de longues années. Donc elle allait enquêter sur cette affaire, Kachina. Avant d'en parler à Heda et surtout à Yuma, il s'énerverait sans doute, ou bien chercherait lui-même des réponses, hors, ce n'était pas lui la cible et il avait bien trop d'autres choses importantes à faire que de s'occuper d'enfantillages comme celui-ci.

Afin de quitter Polis sans être suivi et aussi se balader en pleine nature sans qu'on ne la reconnaisse, Kachina avait opté pour de vieilles guenilles, ainsi qu'un long morceau de tissus pour dissimuler ses cheveux d'argent. Elle ne connaissait pas bien cette forêt mais ses éclaireurs lui avaient dessinée un plan bien détaillé et l'avaient retrouvée à l'entrée de la forêt, pour faire une partie du chemin avec leur ambassadrice en sécurité. Ils s'arrêtèrent pour se cacher aux trois quart du chemin, laissant Kachina faire le reste du trajet seule, plan en main. Si elle n'était pas rassurée elle était cependant déterminée à connaître la vérité en interrogeant cet azgeda. Il ne pouvait qu'avoir des réponses à ses questions, il ne pouvait en être autrement.

S'approchant en prenant soin de ne faire aucun bruit, elle pris un morceau de bois de taille moyenne, et entrât dans ce qui fut avant pramfaya, une station de métro. Elle descendit doucement les escaliers recouverts de feuilles mortes et autres brindilles, brandissant son petit bâton en cas d'attaque. Son plan était de surprendre l'azgeda et de le menacer afin de lui poser des questions. Inconsciente elle l'était aujourd'hui, oui, elle n'avait aucune arme sur elle et ne savait pas se battre. S'il décidait de l'attaquer, l'homme l'écraserait certainement comme une araignée.
Tandis qu'elle continuait d'avancer lentement, son cœur commençait à s'emballer et ce fut pire une fois en bas de la cavité, en voyant un homme imposant de dos. Elle déglutit difficilement et alors qu'elle s’avançait, bâton tendu en avant, s’apprêtant à ouvrir la bouche pour parler, son pied fit craquer le tapis de résidus sur le sol brisant ainsi le silence. Kachina ne lâcha pas son petit bâton, mais eut envie de fuir en courrant sans toutefois être en mesure de bouger.
©️ Crimson Day

_________________


Dernière édition par Kachina le Jeu 30 Nov - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t556-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 23 Féminin Nb de Messages : 114
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   Jeu 24 Aoû - 1:41

Mercy and questions in darknessRoan & Kashina

Depuis qu’il avait découvert l’existence des jeunes qui étaient tombés sur Terre, Roan avait décidé de s’établir quelques jours non loin de ce qui leur servait de campement. Il n’avait encore pu avoir quelconques informations qui lui seraient utiles et la veille, il avait été interrompu après s’être fait surprendre par un natif. Autant dire que, jusqu’à présent, il n’avait rien de concret qui pourrait l’aider dans sa quête pour retrouver sa place à Azgeda. Même après tout ce temps, il ne digérait toujours pas ce bannissement qui était en parti causé par l’hypocrisie et la fierté de Nia. Certes il l’avait quelque peu défié devant une assistance, il avait agi de manière impulsive, mais il avait fait cela pour contrer un ordre qui aurait pu causer la perte de leur clan. Le prince n’était pas fou pour braver l’autorité de sa mère sans qu’il n’y ai de réelle raison derrière et voilà qu’il se trouvait à braver d’autres interdits afin de retrouver sa légitimité.

Et pour cela, il avait trouvé abri dans ce qui avait été une station de métro lors des glorieuses heures de vies de la Terre. Désormais, ce n’était qu’un endroit abandonné et désinfecté qui lui semblait parfait afin de masquer sa présence en ses terres où il n’était le bienvenu. Roan était non seulement banni de son propre clan, mais suite à un plan machiavélique de Nia pour qu’il la retrouve, il s’était aussi retrouvé banni de Trikru. Et si la dirigeante de la Coalition apprenait pour sa présence, le prince savait qu’il serait en mauvaise posture. Cependant, il ne craignait pas tant que ça la jeune Heda, pouvant toujours trouver de quoi négocier de la clémence envers cet acte. Depuis des années, le natif avait dû apprendre maintes manières de se sortir d’une mauvaise posture pour ne se laisser prendre au dépourvus le jour où il régnera sur Azgeda, même si cela n’était désormais plus d’actualité, du moins pour le moment.

Cela ne faisait même pas une heure qu’il était de retour dans cet abri improvisé que Roan allait déjà avoir une visite des plus impromptue. Alors qu’il s’était éclipsé dans la forêt pour chasser quelques gibiers pouvant lui servir de repas, il n’avait rencontré de réels soucis durant cette excursion et avait pu rentrer sereinement pour faire cuire le lapin étant tombé dans son piège. Cela n’était pas bien gros comme animal, mais il suffirait amplement pour le guerrier qui avait connu bien pire comme rationnement et condition. Pourtant, tandis que la bestiole chauffait grâce à un feu, un craquement de brindilles séché lui signala la présence de quelqu’un. Il aurait très bien pu penser à un animal égaré, mais le claquement du bois avait été bien trop sec et isolé comme bruit pour être le fruit du vagabondage hasardeux – ou non – d’une bête sauvage. S’emparant alors d’une de ses épées qui était posée au sol, il fit volte-face pour découvrir quel intrus était venus le déranger.

Et il s’agissait d’une jeune femme, immobile, et semblant être armé d’un simple bâton. Le prince ne connaissait nullement les intentions de la native qui se trouvait là, mais il la considérait comme bien inconsciente d’être si peu armée alors que la nature révélait de véritables dangers. Cependant, il se félicitait d’avoir gardé ses artifices pour dissimuler son appartenance à Azgeda lorsqu’il était rentré plutôt, laissant alors sa chevelure masqué les marques qui lui étaient caractéristiques. Comme à chaque rencontre, il ne pouvait que se méfier de l’identité de la personne, même si celle qui lui faisait face ne semblait guère être une guerrière. Et c’était suite à cette impression qu’il n’avait levé son arme, la gardant simplement en main par précaution. Roan avait jeté un regard circulaire autour d’eux pour s’assurer que ce n’était pas une embuscade qu’on lui tendait, avant de s’exprimer, peut-être de manière un peu abrupte, car telle était son habitude.

« Que voulez-vous ? »

N’ayant pas envie de perdre de temps, Roan était entré directement dans le vif du sujet. Car, à l’occurrence, si la jeune femme avait voulu le surprendre, cela était quelque peu raté. Il allait falloir qu’elle revoie ses techniques d’approche si elle espérait un jour ne pas se faire voir. Mais le prince n’allait certainement pas distribuer des leçons à tout-va se contentant de remarque qui lui semblait pertinente et dont la suite pourrait lui apporter de plus amples informations.

« Votre brindille ne sera que peu efficace en cas d’attaque. Où sont vos véritables guerriers ? »

Ce n’était qu’une supposition, mais Roan refusait de se laisser surprendre et il préférait savoir à l’avance à qui il avait affaire et s’il était en position délicate ou non. Et seulement après, il pourrait potentiellement essayer de se montrer plus clément, si l’inconnue ne montrait de réelle hostilité.
© 2981 12289 0

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESAmbassadrice de la Coalition
CLAN DES ROCHEUSES
Ambassadrice de la Coalition

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 257
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   Jeu 24 Aoû - 21:15

Mercy and questions in darkness Roan & KachinaElle n'avait pas eu l'idée du siècle, Kachina, ça non, mais elle n'avait pas trouvé d'autre solution n'impliquant pas Heda ou le Boudalan tout entier. Elle aurait peut-être du se faire accompagner jusqu'à la cible, au moins, elle aurait survécu un peu plus longtemps. Car là, si l'homme décidait de l'attaquer, s'en serait finit de Kachina kom Boudalan. Elle venait de faire du bruit, et cela eut pour effet de la laisser immobile, bâton en avant, attendant que l'homme qu'elle était venue voir ne se retourne. S'il s'agissait bien de celui-ci et non pas d'un faucheur. Lorsqu'il se retourna enfin, trop rapidement au goût de l'ambassadrice d'ailleurs, elle eut un léger mouvement de recule en voyant que l'homme, encore plus imposant de face tenait dans sa main son arme. Il ne tarda pas à prendre la parole, d'une voix grave qui l'a fit presque sursauté. Elle s’attendait à se faire attaquer ou chassée mais pas à ce qu'on lui adresse la parole avant d'avoir été amadoué tel un animal sauvage.

« Des réponses. » Il n'y avait pas eu de bonjour, ni de qui etes-vous, juste un que voulez-vous. A croire que l'homme étai habitué à recevoir ce genre de visite impromptue. La politesse et lui semblait faire deux malheureusement, mais Kachina n'en tint pas rigueur, et fit comme lui en lui répondant. Pourquoi se montrerait-elle polie si lui ne l'était pas ? Elle n'était pas venue ici en tant qu'ambassadrice non, mais en tant que simple personne. Le supposé Azgeda lui fit remarqué qu'elle avait l'air ridicule avec son bout de bois dans les mains si bien qu'elle plia le genoux pour le déposer sans geste brusque.

« Il n'y en a pas. Je suis seule. Face à vous, Azgeda. »
Elle n'avait aucune certitude qu'il était bien Azgeda et que son espion ne s'était pas trompée, mais elle était là et il était trop tard pour faire demi tour. Quand à ses guerriers, ses gardes pour être plus précis, elle aurait peut-être dut les apporter avec elle, elle aurait été plus rassurée, moins en danger aussi peut-être.
© Crimson Day

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t556-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 23 Féminin Nb de Messages : 114
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   Sam 26 Aoû - 0:46

Mercy and questions in darknessRoan & Kashina

Quand il avait découvert la présence d’une personne dans la station qu’il occupait, Roan avait préféré lui faire de suite face tout en gardant une certaine distance. Même si la jeune femme n’était armée que d’un simple bâton, rien ne lui prouvait que ce n’était pas qu’une simple ruse pour endormir sa méfiance et mieux frapper après. Cependant, même si cette idée de ruse lui avait traversé l’esprit, il n’y croyait que peu dans l’occurrence où il se fiait à ce qu’il avait sous les yeux. Mais y croire ou non n’était pas ce qui allait lui faire baisser sa garde, alors qu’il ne savait rien d’elle. Il n’avait même pas cherché à savoir son nom tandis qu’il lui avait demandé ce qu’elle pouvait bien vouloir. Car c’était ce qui le préoccupait le plus, de savoir ce que cette inconnue pouvait bien vouloir pour descendre en ces lieux simplement armée d’un bâton. Ce n’était pas un endroit très visible et il fallait savoir où chercher le prince pour le trouver. Or, Roan n’avait pas vraiment envie d’être trouvé.

Mais il eut rapidement la raison pour laquelle cette native était présente. Elle souhaitait des réponses et, ironie ou non, l’Azgeda ne savait nullement à quelles questions elle souhaitait avoir des réponses. Il aurait pu l’interroger un peu plus sur cette histoire, mais Roan n’avait put s’empêcher une remarque sarcastique sur l’armement de la jeune femme. Il pouvait tout autant l’interroger après sur ces soi-disant réponses qu’elle souhaitait, mais avant cela, il préférerait s’assurer que personne n’allait lui tomber dessus en quelconque embuscade. Il avait autre chose à gérer que des adversaires qui lui chercheraient des ennuis et d’ailleurs, à son interrogation, il eut une réponse un peu plus explicite que la première.

Ils étaient donc seuls, tous les deux, dans cette station en ruine. Cet éclaircissement ne faisait que renforcer cette idée qu’il avait de l’inconscience de l’inconnue qui aurait pu tomber sur bien plus hostile que lui. Cependant, il avait tiqué à la dénomination dont elle avait fait preuve. Depuis qu’il voyageait de manière peu légale aux yeux de la Coalition, le prince banni cherchait à éviter qu’on le reconnaisse comme un natif de la Nation des Glaces, étant conscient de l’interdit qu’il bravait à être sur le territoire Trikru. Or, si quelqu’un reconnaissait son affiliation, cela pouvait poser des questions sur les raisons de la présence d’un Azgeda en ces lieux et les tensions entre son clan et celui de Heda étaient déjà assez vibrantes pour n’être ravivées. Mais là, malgré sa chevelure laissée tombante pour dissimuler ses croissants de lune qui le caractérisait comme prince de la Nation des Glaces, la jeune femme avait usé de cette dénomination, et ce qu’elle avançait intriguait Roan. Comment en était-elle venue à la conclusion sur ses appartenances ?

Cependant, il devait noter qu’elle avait eu l’intelligence de relâcher ce qui lui servait d’arme, comme pour montrer qu’elle n’allait pas être une menace pour lui. Roan ne craignait pas de devoir l’affronter si la situation inverse avait été de rigueur, mais il favorisait les moments où il n’avait à se faire remarquer pour mieux se faire oublier après. Pourtant, il ne l’imita pas, gardant sa propre arme en main, sans qu’il ne soit prêt à s’en servir. Il la gardait prêt de lui par précaution, ne souhaitant pas se retrouver acculé suite à une mauvaise analyse de la situation.

« Je pourrais peut-être vous apporter des réponses, mais pour cela, il faudrait peut-être que vous posiez vos questions ? »

Préférant ignorer cette interpellation en lien avec Azgeda, Roan se focalisait sur les raisons qui poussaient cette native à venir le surprendre. Il ne confirmait, ni ne démentait son avancé, laissant le doute sur place. Il n’allait certainement pas lui apporter quelconques éléments sur son identité sans même savoir à qui il avait affaire. Mais étant quelque peu contradictoire sur ce sujet, il ne comptait pas l’interroger à ce sujet, préférant éviter que cette rencontre ne marque trop les esprits, du moins pour le moment. Peut-être que la suite pourrait s’avérer plus intéressante, qui pouvait bien le savoir ?

« N’est-ce pas de l’inconscience que de se promener seule, démunie de toutes armes ? »

Si elle demandait des réponses, lui aussi avait quelques questions. Roan cherchait à mieux cerner son interlocutrice afin de ne pas se laisser prendre au dépourvu de quoi que ce soit.
© 2981 12289 0

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESAmbassadrice de la Coalition
CLAN DES ROCHEUSES
Ambassadrice de la Coalition

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 257
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   Dim 27 Aoû - 18:41

Mercy and questions in darkness Roan & KachinaBon, si elle voulait survivre dans cet endroit, il lui fallait reprendre vite une certaine contenance. Elle était ambassadrice, elle ne pouvait pas jouer les petite fermière apeurée trop longtemps sous peine de vivre des bricoles peu joyeuses, et ce même si l'homme qu'elle était venue voir ne se montrait pas encore trop hostile. Lui aussi semblait jouer la carte de la prudence. Au moins, cet Azgeda, ce supposé Azgeda ci avait une point d'intelligence en lui, ce qui n'était pas donné à tout les membres de cette nation. La reine elle-même n'en faisait que peu souvent preuve de ce que Kachina en savait.
Soit ! L'homme lui fit remarquer que pour répondre à des questions il était préférables de les poser avant de s'attendre à recevoir une information. Il avait raison seulement il n'avait pas été précis dans sa première question, lui. L'ambassadrice lui avait alors répondu sans fioritures.
« Et peut-être devriez vous vous montrer un tout petit peu plus patient... et poli. Ne serait-ce qu'un bonjour aurait été apprécié. » Cette remarqua ne plairait peut-être pas à son interlocuteur mais elle s'en fichait, la politesse était une chose très importante pour elle. Il aurait aussi pu l'imiter en relâchant son arme par exemple, qu'avait-il à craindre elle ? Elle qui était aussi fine qu'une brindille et disposait de la force d'une fourmis. Mais elle comprenait parfaitement qu'il reste sur ses gardes, après tout elle venait de pénétrer dans sa « sublime » tanière. Cependant il avait raison, se déplacer seule dans un tel endroit pour rencontrer un tel inconnu n'était pas raisonnable, elle s'en rendait à présent compte toutefois, elle préférait simplement y voir par là une solution pacifiste.
« Voyez-y de l'inconscience si cela vous chante. Moi, j'appelle cela de la diplomatie. » Sur ses mots, Kachina s'avança de quelques pas et retira le tissu qui lui cachait les cheveux. Elle n'était pas des mieux coiffée, mais sa chevelure restait aussi claire que la lune, et si l'homme connaissait Polis et si elle ne se trompait pas sur son appartenance, il aurait peut-être une idée de son identité, après tout, à sa connaissance, elle restait la seule personne de la capitale ayant des cheveux aussi clairs. S'il ne la reconnaissait pas, alors ça lui allait aussi, cela serait peut-être même mieux pour la suite de la discussion... L'avenir le lui dirait.

« D'après ce que l'on m'a dis, votre appartenance à Azgeda ne fait aucun doute. Et vous venez de me le confirmer. C'est la raison de ma présence. » En effet, toute personne appartenant à un autre clan se serait offusqué de la dénomination qu'elle avait employé, lui, était resté de marbre, donc pour Kachina, cela signifiait sont appartenance.

« Voici donc ma première question. Qui a envoyé un assassin pour tué l'ambassadrice du Boudalan ? »
© Crimson Day

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t556-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 23 Féminin Nb de Messages : 114
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   Mer 30 Aoû - 11:38

Mercy and questions in darknessRoan & Kashina

Roan avait été sec et abrupt dans ses propos, mais il était rare qu’il prenne des pincettes quand il était surpris par quelqu’un qui lui était étranger. Et même lorsqu’il s’agissait d’une connaissance, il pouvait être tout aussi rude. Le prince n’avait de comptes à rendre à personne et pas une seule fois, il ne lui vint l’idée que faire preuve de politesse aurait pu améliorer cet échange. Mais la jeune femme s’était introduite ici, certainement dans l’optique de le surprendre, et il ne comptait pas s’assagir pour cela. Et il ne s’était pas gêné lors de sa remarque auprès de cette jolie blonde qui souhaitait des réponses sans même avoir posé la moindre question. L’Azgeda avait fait preuve de sarcasme, sans pour autant que cela soit de la moquerie. Mais il n’appréciait guère de se faire surprendre dans cet endroit qui lui servait de refuge, lui faisant alors comprendre qu’il allait devoir trouver un nouveau lieu afin de pouvoir garder un œil sur ces jeunes tombés du ciel et alors juger de leur utilité ou non à lui faire retrouver sa place dans son clan.

D’ailleurs, la réponse que lui servit la jeune femme lui tira un sourire amusé. Elle ne semblait pas se laisser démonter par ce qu’il avait dit, ayant même du répondant. Cependant, si elle pensait qu’il allait en effet s’adoucir pour ce « bonjour » dont elle parlait, elle faisait erreur dans sa demande. Peut-être aurait-il pu faire preuve de salutations de cette envergure s’il connaissait d’ores et déjà la native, mais ce n’était pas le cas, alors il se contentait d’essayer de savoir ce qu’elle voulait. Car même si ses dires exprimaient son opinion, il n’y avait en l’occurrence aucune question dedans. Pourtant, Roan décida de rebondir dessus, s’amusant de ce retour nullement ennuyeux.

« Peut-être aurais-je fait preuve de manière si vous n’aviez pas cherché à me surprendre. N’êtes-vous pas l’intrus en ces lieux ? »

Et lui, l’intrus en ces terres, mais cela, elle n’avait à le savoir et il ne valait mieux pas qu’elle le sache. Qui sait quel pourrait être sa réaction en apprenant cela ? Roan ne comptait nullement prendre ce risque. Elle avait déjà identifié ses origines de la Nation des Glaces – bien qu’il n’ait rien confirmé – et il n’allait certainement pas lui donner plus d’indices quant à son identité. Cependant, alors qu’elle répondait à une autre de ses remarques, le prince put commencer à cerner un peu plus cette personne qui semblait tout de même quelque peu intrépide. Alors comme ça, elle comptait faire de la diplomatie, malgré ce fait qu’elle s’était armé d’un bout de bois. Les dires de la jeune femme lui confirmaient donc qu’il n’avait pas affaire à une combattante. Cela ne l’avançait guère pour envisager de deviner son identité, mais c’était toujours quelque chose à savoir.

Cependant, il ne releva pas plus ce fait qu’elle y voyait plus de la diplomatie que de l’inconscience. Tout comme il n’avait eu la volonté de faire une quelconque leçon sur ses techniques d’approche, il ne comptait débattre sur ces propos. D’ailleurs, alors qu’elle dévoilait un peu plus de son apparence, Roan se permit de la détailler rapidement, pouvant ainsi chercher à savoir si leurs routes s’étaient déjà croisés par le passé, bien qu’il ne le pense pas. Cela faisait déjà quelque temps que ses bannissements avaient été prononcés et, depuis, il n’avait cherché côtoyer de grands nombres de personnes. Pourtant, il pouvait affirmer que la native venait de Polis et cela ne le rassurait guère. Il n’avait jamais vu de chevelure aussi claire, même dans les terres enneigés d’Azgeda, mais il avait entendu parlé de cette caractéristique lors d’une discussion dans un groupe qu’il avait rencontré lors de l’un de ses voyages. Et savoir qu’elle venait de la capitale n’était guère confiant quant à ce qu’elle pourrait lui demander et découvrir. Il suffisait qu’elle n’ait que peu d’estime envers ses origines et une volonté de porter un coup à la Nation des glaces pour révéler quoi que ce soit à celle qui dirigeait la Coalition.

« Je ne l’ai ni confirmé, ni démenti. Mais soit. Je serais curieux de savoir ce que l’on a bien pu vous dire à mon sujet afin de tirer cette conclusion quelque peu hâtive. »

La jeune femme semblait des plus futées et Roan ne doutait pas que cet échange serait tout de même intéressant. Il n’appréciait pas vraiment de savoir qu’il y avait des dires à son sujet, préférant rester dans l’ombre. Mais l’heure semblait être aux questions, la première interrogation de la native tombant. Elle parlait d’un assassin et, malheureusement pour elle, le prince n’avait aucune information à ce sujet. Pourtant, il ne répondit pas dans l’immédiat, prenant le temps d’y réfléchir tout de même. Si un assassin avait été envoyé pour une personne de haute importance appartenant à Boudalankru, il n’avait aucun doute quant à l’identité de la personne derrière tout ça. Nia avait mené la guerre envers ce clan et cela ne l’aurait guère étonné qu’elle cherche toujours à leur porter préjudice malgré la trêve qu’imposait la Coalition.

« Je n’ai aucune certitude quant à l’identité de la personne derrière cela, mais si l’assassin venait d’Azgeda, il y a peu à douter sur l’implication de celle qui règne sur ce clan. »

Roan était prêt à mettre sa main au feu que Nia était derrière tout ça, mais il ne voulait porter aucune affirmation exacte pouvant toujours plus le rattacher à sa nation. Bien que ce ne soit quelque chose qui ne lui plaisait nullement, il se devait de faire profil bas. Cependant, en faisant le lien de ce qu’avait dit la jeune femme et sa question, il en avait une à son tour.

« Et êtes-vous cette fameuse ambassadrice pour considérer que venir désarmer est faire preuve de diplomatie ? »

Il se pouvait qu’il ai tort sur cette déduction, mais s’il avait vu juste, alors il comptait faire des plus attention à ses prochaines paroles. Il serait tombé sur une personne peu influente au sein de Polis, il n’aurait pas réellement craint qu’elle puisse découvrir quoi que ce soit, mais si cette jeune femme était réellement l’ambassadrice de son clan, alors il se devait de faire preuve de méfiance. Après tout, sa présence ici pouvait avoir certaines conséquences qu'il refusait d'envisager.
© 2981 12289 0

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESAmbassadrice de la Coalition
CLAN DES ROCHEUSES
Ambassadrice de la Coalition

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 257
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   Sam 2 Sep - 20:29

Mercy and questions in darkness Roan & KachinaL'homme restait sur la défensive, Kachina ne pouvait pas lui en vouloir, elle l'aurait été elle aussi si la situation avait été inversée. Il le lui fit d'ailleurs remarqué.
« Vous avez raison, mais vous surprendre dans la foret aurai été plus malicieux et dangereux. Toutes mes excuses pour cette intrusion dans cette... antre. »
Il n'y avait point d'ironie dans la réponse de Kachina qui malgré la peur qui lui conseillait de courir plus vite que son ombre, ne bougea pas d'un centimètre, faisant face à son interlocuteur tout en le regardant droit dans les yeux. Comme l'intrépide qu'elle n'avait été.

« Un homme d'un autre clan se serait offusqué d'avoir été prit pour un Azgeda. Il y a aussi cette manière que vous avez de toujours laisser vos cheveux cacher votre visage. Vivre reclus du monde dans cette piètre cachette. » On lui avait apprit cela lors de son apprentissage et l'avait constaté par elle-même à quelques reprises. Personne ne semblait vouloir appartenir à ce clan si cruel et déloyal, et elle personne ne pouvait leur en vouloir. Azgeda était entré avec presque tout les clans de la coalition avant que celle-ci ne voit le jour alors non, ce n'était pas le clan le plus apprécié. L'homme bien que peu sociable à première vue répondit tout de même à la question posé, sans pour autant révéler une quelconque appartenance à ce clan. Dommage.

En parlant de question, lui aussi en avait une a demander à son interlocutrice, une question qu'elle n'avait pas sentit venir, bien qu'elle aurait dut y penser. Etait-elle l'ambassadrice ? Intelligent donc était cet homme. Seulement elle ne serait pas inconsciente au point de lui révéler directement. Non, elle avait déjà dévoilée sa chevelure alors qu'elle ne savait rien encore de lui. Il en savait donc plus sur son identité qu'elle en savait sur la sienne, car aucune de ce que son espion lui avait dit n'était une certitude. Kachina ne répondit pas instantanément, cela pourrait la desservir elle prit donc quelques secondes, observant l'environnement autour d'elle avant de répondre.

« On a tenté de la tuer une fois, elle n'allait pas prendre le risque qu'on l'attaque une seconde fois sans personne autour pour la protéger. Je ne suis qu'une messagère. Pourquoi la reine s'attaquerait à un des clans les plus pacifiste de la coalition ? N'est-ce pas plutôt une idée de son fils banni ? Il aurait peut-être pu voir en cela un ticket pour rentrer chez lui... hum... Bien que dans ce cas il ne vaudrait pas mieux que sa mère. Qu'en pensez-vous, monsieur ?» Elle n'avait pas cité de nom, simplement parce qu'elle ignorait celui que portait les enfants de la reine des glaces. Mais elle jouait quelque peu avec le feu en critiquant presque ouvertement la famille royale tant aimé de son peuple. Toute la coalition savait les Azgeda fourbent, mais Kachina doutait un peu de leur sang froid face à des propos du genre. Malheureusement s'il s’avérait être bel et bien un membre de ce clan autrefois ennemi, alors elle ne ressortirait peut-être pas vivant de cet endroit sale, humide et peu accueillant. Sans aucune doute, elle préférerait se trouver près des brasiers de son ambassade.

Kachina ne se dévoilerait pas pour le moment, préférant continuer de jouer la carte de la prudence, même si sa présence en ce lieu n'était en rien de la prudence. Elle ne devrait pas se trouver ici mis elle aimait faire les choses par elle-même quitte à se mettre en danger. Et puis après tout, elle voyait en cela de la diplomatie. Elle savait le monde cruel mais vivait dans le siens, à Polis, dans son ambassade où elle ne craignait rien. Jusqu'à ce qu'on tente de la tuer en pleine rue... Mais soit, elle se trouvait ici, en face d'un possible guerrier Azgeda, redoutable de par sa prestance et sa carrure, mais malgré les frissons qui envahissaient son corps, elle avait assez d'adrénaline pour rester encore un peu dans la gueule d'un loup solitaire.

Puis elle prit finalement son courage à deux mains en s'approchant rapidement de son interlocuteur pour déplacer quelques mèches de cheveux afin de voir une éventuelle marque sur son visage. Cela fut rapide tout comme le mouvement de l'homme qui l'en empêcha en laissant malgré lui apercevoir ce qui était de toute évidence le début d'une cicatrice typique du clan de glace.

« Nous y voilà enfin. Bonjour. » Un sourire malicieux prit place sur le visage de la jeune ambassadrice tandis que les véritables présentations allaient peut-être enfin pouvoir avoir lieues.
© Crimson Day

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t556-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 23 Féminin Nb de Messages : 114
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   Dim 3 Sep - 23:18

Mercy and questions in darknessRoan & Kashina

Roan connaissait enfin les motivations qui avait poussé la jeune femme à venir le trouver alors qu’il se donnait tant de mal pour passer inaperçu. Bien que cela ne soit dans ses habitudes de faire profil bas, il n’avait encore, jusque-là, provoqué de réel remous et réussi à ne pas faire entendre parler de lui. Si sa présence remontait jusqu’à Polis, il ne donnait pas cher de son avenir et c’était pour cela qu’il préférait en savoir plus quant à l’identité de la native. L’hypothèse qu’elle soit elle-même l’ambassadrice était un peu hasardeuse, mais il avait tiré cette conclusion tout en l’observant depuis le début de leur échange. Jusqu’à ce qu’elle l’interroge sur cette histoire d’assassinat, cette idée ne lui avait encore traversé l’esprit, mais en liant sa façon d’exprimer son point de vue diplomatique, sa volonté de savoir et le fait qu’elle vienne désarmer, il avait cette suggestion dont sa seule réponse pourrait le confirmer ou non. À moins qu’elle n’adopte une stratégie semblable à la sienne en n’y répondant pas.

Cependant, il devait avouer qu’elle savait s’y faire en matière de parole, tandis qu’elle faisait preuve d’une certaine répartie. En effet, le surprendre en forêt se serait avéré bien plus dangereux. Alors que là, ils pouvaient tout de même dialoguer, Roan tolérant sa présence, si elle avait eu la même approche en forêt, il l’aurait plus facilement considéré comme un adversaire. La Terre se montra déjà bien assez hostile par elle-même, le prince banni se méfiait des rencontres qu’il pouvait faire quand il ne se sentait pas sur son « terrain ». Or, même si ce lieu désaffecté était sur le territoire Trikru, il l’avait établi comme étant le sien jusqu’à ce qu’il plie bagages, ce qui pouvait certainement être le cas une fois cette rencontre terminée.

La suite du raisonnement de son interlocutrice montrait une réflexion tout de même subtile et, Roan devait le reconnaître, démentir aurait certainement été le mieux à faire pour la contredire. Mais le faire aurait signifié qu’il reniait ses origines, or le natif gardait cette fierté de, non seulement, appartenir à Azgeda, mais d’en être aussi le prince. Prince déchu de son titre, mais qui n’empêchait le sang de sa mère de couler dans ses veines. Alors soit, il n’allait la contredire dans son résonnement sur ses origines. Il est vrai que beaucoup aurait refusé cette association à la Nation des Glaces par erreur, Nia ayant réussi à faire haïr ce clan de par ses actions.

« Votre déduction s’avère plutôt réfléchie, à condition de ne pas tomber sur un homme qui s’avère être un allié d’Azgeda. »

Azgeda avait beau avoir beaucoup d’ennemi, il suffisait parfois de trouver les bons termes afin de se faire des alliés et, dans ce cas, la réflexion de cette jolie blonde se trouvait vide de tout argument. Mais là n’était pas le débat tandis qu’il attendait une potentielle réponse à sa propre question. Car, si elle souhaitait réellement obtenir des réponses à ses interrogations, il allait aussi falloir qu’elle en fasse de même.

Après quelques secondes de silence, bien que la patience n’ai jamais été le point où le prince excellait le plus, il eut finalement une réponse et pas forcément ce à quoi il s’attendait. Elle disait être messagère ? Peut-être était-ce la vérité ou peut-être ses paroles étaient maniées afin de brouiller la vérité, tout comme lui le faisait. Il était si facile de faire preuve de mensonge lorsque la personne en face n’était qu’une simple inconnue, que c’était une éventualité qui n’était jamais écartée dans son esprit.

« Une messagère qui fait dans la diplomatie, ce n’est pas courant. Généralement, les ambassadeurs convoquent ceux qu’ils veulent interroger, sans quoi, comment peuvent-ils anticiper les questions à poser indépendamment des réponses qui seront données ? »

C’était peut-être chercher la petite bête que de demander cela, mais il était curieux de voir jusqu’où pouvait aller la répartie de la fameuse messagère. Ce n’était qu’une bricole que de le demander, mais il sentait qu’elle avait de la ressource et cela allait certainement l’éclairer quant à savoir qui elle était. Cependant, Roan comptait s’intéresser plus sérieusement à ce qu’elle eût dit. Bien qu’il appréciât peu d’être accusé à tort, il en était resté impassible. Riposter de manière impulsive n’aurait fait que confirmer qu’il était le fameux fils banni et, si elle rapportait cela à son ambassadrice, alors il ne faudrait que peu de temps afin que Lexa apprenne sa présence en ces lieux.

Le prince avait cependant eu un sourire amusé face à la teneur des propos. Cela restait tout de même important que d’accuser quelqu’un d’une tentative d’assassinat, et s’il avait réellement été loyal à sa mère, il aurait pu considérer cela comme une déclaration d’hostilité. Mais la loyauté de Roan allait envers la Nation des Glace entière et non à celle qui l’avait déclaré comme indigne d’être Azgeda et tout simplement banni comme l’un de ses vulgaires sujets. Cependant, la question posée était des plus intéressantes. Pourquoi Nia aurait-elle fait ça, sachant que c’était un acte qui pouvait mettre fin à l’alliance au sein de la Coalition.

Il était en pleine réflexion afin d’apporter une hypothèse crédible quand il vit qu’elle s’était subitement rapprochée et, usant de rapidité, tenta d’écarter l’une de ses mèches de cheveux. Usant de ses réflexes, il fit un pas en arrière tout en l’écartant, ne souhaitant pas dévoiler ses demi-lunes si significatives de son appartenance et de son identité. Si elle arrivait à les identifier et qu’elle était pleine de ressource, alors elle pourrait deviner qu’elle faisait face à Roan, le fameux fils banni. Ses traits s’étaient quelque peu durci face à son sourire malicieux et pas un instant, il n’envisageait de répondre à sa salutation. Bien au contraire, il avait enchaîné avec la question qu’elle avait posée.

« Azgeda et Boudalankru ont été en guerre un certain temps et la reine n’a pas besoin de raison précise afin de se débarrasser de ceux qu’elle considère comme ses ennemis. Une idée de son fils ? Vous faites fausse route. Le prince d’Azgeda irait rapporter lui-même la tête de l’ambassadrice si cela lui permettait de regagner sa place au sein du clan. »

Et pas une minute, il n’avait pensé à cette option qui risquait certainement de briser les liens fragiles qui reliaient Azgeda à la Coalition. Il avait déjà fait les frais de cette erreur en exécutant les ordres de Nia et en capturant Costia, s’attirant ainsi les foudres de Lexa.

« La reine fait preuve de certaine folie liée à sa volonté de puissance, ce qui met Azgeda en péril. Son fils agit tout autrement afin d’assurer la survie du clan. Mais peut-être qu’interroger l’ambassadeur d’Azgeda vous permettrait d’avoir des réponses bien plus concrètes. Si Nia est réellement derrière cette tentative, n’allait pas croire qu’il taira cette information, bien comptant de revendiquer la mort d’une personne importante. »

Roan connaissait assez les siens pour assurer qu’ils feraient preuve d’une certaine fierté. Il n’avait que peu apprécié la dernière action de la soi-disant messagère et se montrait quelque peu moins coopératif dans ses réponses en la renvoyant vers le représentant de sa mère. Car après tout, ayant été banni, il ne pouvait guère apporter de véritables réponses.
© 2981 12289 0

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESAmbassadrice de la Coalition
CLAN DES ROCHEUSES
Ambassadrice de la Coalition

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 257
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   Dim 10 Sep - 14:04

Mercy and questions in darkness Roan & KachinaKachina parlait beaucoup. Bien plus que l'homme bourrus se trouvant en face d'elle. Ce n'était point la de la nervosité, non, au contraire, elle était bavarde de nature. Cependant, oui, elle était nerveuse, à côté de lui, elle n'était qu'une crevette avec une force de mouche avant praimfaya, et cela ne faisait aucun doute que s'il le souhaitait, il pourrait la casser en deux sans grande difficulté. Mais elle se tenait là, en face de lui, droite de fierté, d'audace l'écoutant parler en ne quittant pas son regard des ses propres yeux. Elle n'arrivait pas à distinguer la couleur de ses iris de là où elle était, mais de toute manière, la pénombre dilatait bien trop leurs pupilles à eux deux.
En revanche, une chose était certaine, il n'était pas l'homme le plus propre qu'il lui avait été donné de voir, ni le plus sale non plus, il y avait pire rôdeur dans les bois du Trikru, des démons aussi, bien qu'elle n'en ait jamais vu de ses propres yeux fort heureusement pour elle.

Soit, cette inconnu avait lui aussi une certaine répartie bien réfléchie, si bien que Kachina eut un doute quand à son simple statut de rôdeur. Mais elle se contentait de l'écouter, attentivement, sans lui répondre cette fois-ci. Car il avait raison sur ce point. Et s'il était un allié d'Azgeda et qu'il n'attendait que cela ? Que l'on vienne le trouver pour ensuite faire un otage plus facilement ? C'était possible et Kachina n'avait pas envisager cette option, seulement elle était là à présent, et elle n'allait pas faire marche arrière. Ce risque, elle était prête à le prendre, pour connaître la vérité. Pour savoir pourquoi on avais voulu l'assassiner elle plutôt que le chef du clan. Décidément Azgeda n'était pas différent d'elle, ils ne faisaient rien d'attendus. Toutefois, cette fois-ci, Kachina resta silencieuse, ne sachant quoi répondre à cela. Une première dans cette conversation mais pas un signe d'affaiblissement, loin de là, préférant attendre encore un peu. L'ambassadrice ne connaissait que très peu de messagers, pour ne pas dire aucun, celui du Boudalan était un corbeau... Bien plus rapide et silencieux qu'un être humain mais peut-être moins sécurisé, certes.

« Je suis envoyée par notre ambassadrice, donc je suis sous ses ordres. C'est une femme qui ne fait que rarement dans le traditionnel, c'est ce qui la différencie des autres. » Kachina ne pu s'empêcher de laisser échapper un petit sourire en coin en prononçant cette phrase qu'on lui avait souvent répétée.
Tandis qu'il semblait réfléchir à sa future réponse, Kachina, s'était rapprochée de lui pour essayer de voir l'entièreté de son visage, en vain. Elle ne put qu'entrevoir le début de ce qui était, sans aucun doute, une appartenance à Azgeda. Cependant, il l'avait arrêté avant qu'elle ne puisse voir plus de détails, malheureusement. Et, comme elle aurait du s'y attendre, il ne se montra pas poli cette fois-ci non plus, se contentant de répondre à la question qu'elle lui avait posé juste avant.
Cependant, ses mots au sujet du Prince l'intriguèrent. C'est comme si il le connaissait, comme si il se mettait à sa place. C'était assez étrange, mais pas une seconde Kachina pensa qu'il était lui-même le prince. Etant banni, celui-ci serait fou de parcourir le territoire appartenant à Heda Lexa.
« Vous semblez bien le connaître. Le prince... Un ami à vous peut-être ? » Elle restait calme, faisant un pas puis un autre autour de l'homme, prudente, et ne montrant aucune crainte quand à ses propos au sujet de l'acte qu'aurait commit le prince banni pour retourner chez lui, et ce, même si à l'intérieur d'elle, cela la fit frissonner.

« La reine Nia est malheureusement un poison pour son propre peuple. Peut-être le Prince qu'elle a renié, de ce que j'ai entendus, ferait un meilleur souverain pour sa nation... ? Peut-être. Après avoir vu d'autres paysages avec un peu de chance il voit à présent le monde autrement que la vision que sa mère lui a endoctriné dans la tête. » Et elle espérait vraiment que le fils ne soit pas comme sa mère, bien que cela relèverait du miracle plus qu'autre chose. « Soit ! Puisque vous êtes bel et bien Azgeda, notre ambassadrice à un message à faire passer à votre reine. ''Aucune guerre ne sera déclenchée avec Boudalan. Pas même si votre assassin avait réussit sa mission. Elle a mal choisit sa cible. Aussi, Kachina, notre ambassadrice, lui envoie ses plus sincères salutations.'' Libre à vous à présent de faire parvenir ce message ou non.»

Elle était calme Kachina, continuant de marcher lentement, observant chaque recoin de cet endroit étant autrefois plein de vie.
« Je ne vais pas m'attarder plus longtemps, je vous ai assez dérangé. Je vous remercie pour vos réponses. »
Aussi bizarre que cela puisse paraître, elle était prête à s'en aller, aussi vite qu'elle était entrée dans cet endroit.
© Crimson Day

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t556-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 23 Féminin Nb de Messages : 114
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   Mar 19 Sep - 23:30

Mercy and questions in darknessRoan & Kashina

Cette discussion avec la messagère de l’ambassadrice devenait un véritable exercice spirituel aux yeux de Roan. Il faisait attention à chacun de ses mots afin de ne laisser paraître sa véritable identité, tout en cherchant le moindre indice sur la sienne. Elle avait beau s’être annoncé comme une messagère de Boudalankru, il lui avait fait remarqué que le protocole semblait bien inhabituel comparé à ce qu’il avait bien pu connaître quand il habitait encore ce qui servait de palais pour la nation des Glaces. Lui-même, sans être ambassadeur ou du moins diplomate, aurait fait convoqué la personne à entendre plutôt que de perdre du temps avec un messager qui ne pourrait anticiper toutes les subtilités auquel pourrait penser l’émetteur. C’était faire preuve de naïveté que de croire pouvoir obtenir les informations voulus, sans se mouiller des moindres.

D’ailleurs, il ne put retenir un léger sourire ironique en la voyant prendre un instant de réflexion, comme si sa remarque avait fait mouche. N’était-elle pas ce qu’elle prétendait être et cherchait-elle une parade ? N’étant aucunement prophète, Roan ne pouvait le prédire et ne faire que d’hypothétiques hypothèse. Il était si facile de dissimuler une identité, qu’il ne serait pas étonné d’apprendre qu’il avait été roulé dans la farine bien plus d’une fois, tout comme il le faisait à cet instant. Pas une seule fois, malgré les accusations faussées quant à l’implication du « fils banni », il n’avait pas une seule fois laissé entendre qu’elle s’adressait au fameux prince. Il aurait pu répondre de manière impulsive pour bien faire comprendre qu’il n’y était en rien dans les plans de sa mère, ayant déjà commis l’erreur de croire en eux par le passé, mais cela n’était en aucun cas une bonne idée pour lui. Alors il avait retenu certaine remarque, se contentant d’observation et de fait.

La réponse que la jeune blonde lui avait finalement apportée aurait pu mériter un court débat quant à cette histoire de tradition et de différentiel, mais la suite des actions de son interlocutrice avait fait se refermer Roan qui s’était contenté d’émettre des hypothèse sur la raison de la discussion. Si la fameuse messagère avait pu reconnaître les croissants de lune parsemant chaque côté de son visage, alors il devenait dangereux pour lui que de continuer d’échanger. Il s’était montré quelque peu plus bourru dans ses propos, tranchant rapidement les idées qu’il avait pu avoir sur les raisons et les implications de chacun avant de renvoyer vers l’ambassadeur d’Azgeda. Après tout, cet homme était bien mieux placé que lui afin de répondre aux accusations de Boudalankru. Le prince n’avait remis les pieds dans son clan depuis son bannissement et il comptait bien revenir le jour où il pourrait prétendre être leur roi. En attendant, il ne pouvait que prendre son mal en patience et compter sur des alliés qui ne l’avaient abandonné malgré le déshonneur jeté par Nia.

« Connaître le mode de pensée d’Azgeda suffi amplement pour anticiper les possibles actions d’un prince banni qui n’aspire qu’à retrouver son honneur. »

Car il n’était nullement un « ami », mais encore une fois, il revenait à cette idée de ne pouvoir rien révéler, et autant dire que sa fierté en prenait un coup à ne pouvoir réellement parler en son nom. Jamais il n’avait plié l’échine devant le déshonneur qu’apportait son bannissement d’Azgeda, assumant d’avoir défié l’autorité de sa mère bon nombre de fois, et pourtant, suite à la sentence de Heda, il se contentait de vivre tel un rôdeur afin que l’on apprenne qu’il enfreignait l’autorité de Lexa.

Cependant, les propos qu’eut ensuite son interlocutrice ne tombèrent nullement dans l’oreille d’un sourd. Il se doutait du peu d’affection que les autres clans apportaient à Nia, mais entendre quelqu’un l’assumer haut et fort devant un représentant d’Azgeda avait ce petit quelque chose qui lui tira un demi-sourire amusé. Non seulement, elle faisait preuve de bonne répartie, mais aussi d’audace pour ne craindre quoi que ce soit. Un tout autre Azgeda aurait tiré son arme afin de faire taire ces propos alors que lui n’en avait que faire. Mieux, il les approuvait, bien qu’il ne pouvait agir en conséquence. Roan savait qu’il avait l’audace et la force nécessaire pour mettre en terme à la folie de Nia, mais agir ainsi allait définitivement lui fermer les portes d’Azgeda. Le clan avait bien trop de fierté pour accepter un régicide sur le trône.

Pourtant, ses propos eurent aussi le don de gonfler quelque peu la fierté du prince. Il n’était certainement pas le mieux placé pour confirmer qu’il ferait un effet un meilleur souverain, ce fait étant une certitude dans son esprit. Et pas seulement parce que son bannissement lui offrait la possibilité d’explorer d’autre manière de faire. Il avait une tout autre vision que sa mère sur la manière dont devait agir Azgeda et c’était d’ailleurs à cause de cette vision qu’il avait été écarté du trône.

« La Coalition ne tiendrait pas plus de quelques mois si des « Peut-être » étaient usés à tout bout de champ. Ce sont des certitudes qui régissent notre monde, mais vous avez raison. La reine finira par mener son clan à leur perte si elle ne prend garde. »

Une simple confirmation, mais il comptait bien se souvenir de ce que pouvait bien penser d’autre clan. Bien que cela ne soit que l’avis d’une messagère, il se pouvait qu’elle lui rapporte l’avis de la fameuse ambassadrice, même s’il doutait encore de la véracité de tous ses propos.

« Votre message est entendu, mais il ne mènera à rien. Vous le délivrez à une personne dont vous ne connaissez ni l’identité, ni le but. Quelle ambassadrice irait délivrer un message sans être assurée qu’il parviendra à la personne destinée ? Rien ne vous dis que j’irais à Azgeda le faire parvenir à Nia. Encore une fois, il aurait mieux valu s’adresser à notre ambassadeur qui se serait fait un plaisir d’aller le minauder à sa souveraine. »

Tandis qu’il lui avait répondu, Roan n’avait pas un instant quitté la jeune femme des yeux qui avait finalement quitté son positon statique. Aussi étrange que cela soit possible, cet échange avait plu au prince qui prônait pourtant la solitude dans ses voyages. Or là, il venait d’avoir une discussion des plus intéressante avec la jeune femme qui venait d’annoncer son potentiel départ. Cependant, le prince avait encore une chose à dire, frustré d’avoir toujours ce doute quant à son identité.

« Il y a cependant un point qui n’est pas éclairé. Un messager décline généralement son identité. Sinon, comment me serait-il possible, si cela arrivait dans le plus grand des hasards, d’annoncer à la reine la provenance de ce fameux message ? Car il serait mal connaître Nia que de croire qu’elle se contentera de savoir qu’il a été envoyé par votre ambassadrice. »

Et encore, elle avait de la chance qu’il soit l’oreille ayant entendu ses propos. Un tout autre homme loyal à sa mère aurait tôt fait de lui rapporter les médisances annoncées afin qu’Azgeda montre une fois encore la fierté dont était empli la reine.
© 2981 12289 0

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t378-rapport-de-mission-

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Mercy and questions in darkness (Roan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mercy and questions in darkness (Roan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» Questions / Réponses
» | When Darkness Falls
» mansion of darkness
» Questions, interrogations...Nommez cela comme vous voudrez >

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: Le Territoire Trikru
-
Sauter vers: