Partagez | 
 

 Butterfly - Yara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 162
En savoir +

MessageSujet: Butterfly - Yara   Lun 28 Aoû - 20:33


butterfly
au delà des orages, je pars en voyage, mon âme au vent, le coeur éléphant

J'étais tellement heureuse d'être ici, sur cette Terre. Tellement que j'en oubliais le terrible manque de Maman, toujours coincée en haut dans l'espace, si loin de nous. Cela me préoccupait beaucoup et surtout le soir, au moment d'aller me coucher. Je faisais de mon possible pour ne pas y penser, pour rêver de mes nouvelles aventures sur cette planète, mais son visage me revenait une fois le soleil couché et je ne pouvais l'enlever de mon esprit. En plus, j'étais toute seule, la plupart des soirs. Même si Monsieur Kane avait été d'accord de ne pas trop sévir Papa pour son acte, il ne pouvait pas réduire ses horaires de travail pour moi. Je n'étais pas la priorité, mais ça, je peinais encore à le comprendre...
Mais chaque journée, chaque minute du soleil levant aux dernières lueurs du crépuscule, je découvrais ce nouveau monde. Je le goûtais comme une nouvelle saveur, apprenais à le connaître dans ses moindre détails. Je ne m'en lassais pas, jamais. Je me réjouissais de chaque minute passée ici bas. Car c'était tout ce que j'avais toujours rêvé... De l'air frais, tout un monde à découvrir, la liberté touchée du bout des doigts. Voilà ce qui m'embêtait. Personne ne me laissait sortir du Camp Exodus. J'avais beau aller vers tous les gardes armées de mon plus beau sourire, aucun n'acceptait de me laisser filer. Ils disaient que c'était trop dangereux, que je ne pouvais pas comprendre ce qu'il y avait à l'extérieur. Mais c'est qu'ils commençaient à m'exaspérer à la longue ! La planète bleue ne se résumait pas à cette piètre enceinte où ne persistait plus que quelques brins d'herbes ! Moi je voulais aller dehors, me promener dans la forêt, sur les lits des rivières, sur les flancs des montagnes. La nature m'appelait à chaque instant, me poussant à braver les interdits.

Un matin, encore une fois, tout le monde était bien occupé au camp. Personne n'avait vraiment le temps de faire attention à moi. J'étais habillée d'un pantalon ample et d'un pull jaune. Je n'avais pas pu emporter beaucoup d'affaires avec moi, ma valise était toute petite en raison de ma petite cachette lors de l'atterrissage. Et Papa devait s'occuper de laver mes affaires très régulièrement... Passant mon temps à l'extérieur, à la fin de la journée, ils étaient tous très sales, certains déchirés même. Mais je prenais tant de plaisir sur Terre qu'il ne disait rien. J'étais pieds nus dans le camp. J'adorais cette sensation de l'herbe et de la boue sur ma peau fraîche. La sensation des petits cailloux qui me piquaient. Je ne les sentais d'ailleurs bientôt plus. La peau sous mes pieds devenait plus dur au fil des jours.
Eh puis je courais, encore et encore, à la découverte du camp, que je connaissais bientôt dans les moindres détails. Ce jour-là, un papillon avait fait son arrivée dans le périmètre et je n'avais pas manqué de le repérer. Je connaissais le nom de ce magnifique insecte grâce aux livres. Celui-ci était d'un bleu éclatant, totalement sublime. Personne ne semblait l'avoir remarqué. Moi, je ne pouvais le quitter des yeux. Alors je me mis à le poursuivre, bousculant les rescapés qui me connaissaient tous désormais. La seule enfant de l'Exodus. Je ne semais pas le trouble, mais tout le monde me connaissait car je n'avais pas vraiment le droit d'être ici.

Le papillon me guida jusqu'à un endroit que je n'avais encore jamais découvert. Derrière des décombres dû à l'atterrissage brusque, se trouvait une faille dans les barrières qui entouraient le camp. Le papillon les survola aisément et je l'observai, hésitante. Si on m'avait interdit d'y aller jusqu'à maintenant, c'est qu'il devait bien y avoir une raison valable non ? Mais je m'en fichais. J'avais l'occasion de sortir, et je ne pus refuser.
Je passai donc à travers les barrières, continuant sans cesse ma poursuite du papillon que je rêvais d'apercevoir de plus près. Heureusement, je quittai rapidement la plaine qui me laissait à découvert et je me retrouvai dans la forêt. Mon attention fut bien vite détournée par des milliers d'autres choses: la senteur des arbres, la fraîcheur de la forêt, le sol humide sous mes pieds, le chant plus proches des oiseaux, le bruissement des feuilles dans les cimes, les milliers de couleurs différentes. Il y avait des fleurs au sol, elles étaient si belles. D'une blancheur éclatante avec de très fines pétales. Un sourire aux lèvres, je les cueillis. J'en coinçai une sur mon oreille et gardai précieusement le petit bouquet entre mes doigts. Le papillon réapparut, virevoltant au-dessus de moi, maître des airs. Mon regard le suivait, jusqu'à ce qu'il se pose sur une branche, où reposait une étrange silhouette. Me penchant légèrement, je m'assurai qu'il y avait bien quelqu'un dans cet arbre. Et c'était le cas. Qui es-tu ? m'enquis-je d'une voix bien naïve.

made by black arrow

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t306-le-petit-journal-de

avatar
VOYAGEUSE
Assassin

INFORMATIONS
Age : 26 Féminin Nb de Messages : 146
En savoir +

MessageSujet: Re: Butterfly - Yara   Mer 30 Aoû - 20:24