Partagez | 
 

 Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 36 Féminin Nb de Messages : 301
En savoir +

MessageSujet: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Lun 28 Aoû - 21:25


JONATHAN MURPHY KOM SKAIKRU
C’est seulement quand on a tout perdu
qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.
[Fight Club, Tyler]


Profil de l'individu
Nomination JONATHAN MURPHY
Age Presque 18 ans
Affiliation Les 100
Clan/Station L'ARCHE / STATION ARROW


Qualité PEU FAIRE PREUVE DE COMPASSION
Défaut VIOLENT
Métier/Rang DÉLINQUANT MATRICULE 285

Dossier Medical
Lieu Naissance: Station Arrow
Taille: 1,75m
Poids: 70kg

Grp Sanguin: A+
Antécédents Médicaux:
- Piquer par les guêpes tueuses (Niveau 3 — 5 piqûres)
- Porteur de la fièvre hémorragique


— Historique Famillial
Père : Alex Murphy
Mère : Jessica Murphy
Fratrie : Aucun

A savoir:
- Sa mère était alcoolique
- Il a un don pour la pyromanie
- Son père a été envoyé a la dérive
- Sa mère est morte sous ses yeux.
Tempérament & Personnalité

Si on vous parlait de Murphy, on vous dirait que c'est quelqu'un de violent. Une brute sans coeur, agressif et colérique. Qu'il préfère utiliser les poings et se battre que de parler et réfléchir. On le trouve cassant et parfois même blessant, il sait faire du mal avec les mots quand il les utile en humiliant les gens. Ses paroles peuvent être très sarcastique et cynique. On dit de lui que c'est quelqu'un de mesquin

Il a un tempérament vif et montre des cotés sadiste, égoïste et même psychopathe. Il est très téméraire et impulsif, n'hésitant pas à se battre pour sans raison valable. Il est ambitieux et c'est pour ça qu'il deviendra le second de Bellamy dans ils arriveront sur terre. Mais très rancunier, il en veut à ceux qui le trahisse jusqu'à obtenir justice.

Murphy est quelqu'un de très sombre et mystérieux. Il joue les brutes et les durs, ne voulant surtout montrer aucune faiblesse, ne pas montrer que tout au fond de lui il est resté le garçon qu'il était enfant. Petit, John était sage, sensible, doux et gentil. Même si personne ne voit cela, c'est ce qu'il cache bien au fond de lui. Il pourrait faire preuve de compassion et être amical et bienveillant, mais faudrait-il pour ça que quelqu'un arrive à lire en lui.


Historique de l'individu
On ne peut pas dire que John a eu un début vie difficile, non bien au contraire. Il avait deux parents vraiment aimant. Deux parents qui étaient prêts à tout pour lui, lui donnant tout ce que le petit garçon avait besoin pour vivre. Il a grandi dans l'amour d'une mère et d'un père et cet amour l'aidait à être un bon garçon. Un petit garçon sage et gentil qui n'aurait fait de mal à personne.

Mais la vie n'est pas toujours simple, et c'est à huit ans que sa vie bascula. Alors que John avait attrapé une grippe qui semblait vouloir l'emporter vers la mort. Alors que les médicaments qu'on lui donnait pour le soigner ne suffisaient pas, son père décida d'aller voler des médicaments pour son fils. C'était des médicaments qui n’auraient servi à personne.

Mais voilà, voler était un crime sur l'Arche, et même si cela permit de sauver son fils, cela n'était pas tolérer par le chancelier, qui demanda l’exécution d'Alex Murphy. John était encore mal en point mais il vient et assista à la mort de son père. Alors que celui-ci implorait pour qu'on le pardonne, le chancelier Jaha demanda l’exécution et John vit son père partir à la dérive.

Ce fut une douleur intense pour lui de perdre son père et de le voir mourir. Il avait l'impression d'avoir perdu un pilier dans sa vie, mais ce n'était que le début. Sa mère sombra, n'arrivant pas à supporter la perte de son mari. John vit alors sa mère plonger jour après jour dans l'alcool, la perdant toujours un peu plus et se retrouvant seul. Même si sa mère était là, il était déjà seul.

Mais ce n'est que quand sa mère perdit la vie qu'il se retrouva vraiment seul. Alors que sa mère était totalement alcooliser, alors qu'elle lui avait dit que tout était de sa faute. Que ce n'était uniquement qu’à cause de lui que son père était mort, qu'elle finit par mourir. John retrouvera sa mère étouffé dans son vomi.

C'est à cet instant que le petit garçon heureux, sage et gentil n'était plus. C'est à cet instant qu'il perdit toute joie de vivre et qu'il commença à en vouloir à tout le monde. Il en voulait à tous ces gens sur l'Arche qui l'avait privé de sa famille. Il en voulait aux gardes qui avaient emprisonnés son père mais aussi au chancelier qui avait donné l'ordre d'exécution.

John n'était devenu plus que rage et violence. C'est dans un accès de fureur qu'il alla dans le quartier des gardes une bouteille d'alcool à la main et un briquet dans l'autre. Ayant mis un chiffon dans la bouteille d'alcool, il l'enflamma et la jeta dans la pièce, y mettant le feu. Mais son moment de plaisir et de vengeance ne dura pas longtemps car très vite il fut arrêté et envoyer dans les Skybox. Il n'avait alors que dix ans.


*************


Sept ans, cela faisait déjà plus de sept ans qu'il était enfermé dans les skybox quand il commença à avoir plusieurs cours avec Pike. Des cours qui ne l'intéressaient pas vraiment. Il fut même soulager quand Pike leur annonça le dernier cours. Un cours où Pike le provoqua et où il se prit une raclée. Mais ce n'était rien, il avait l'habitude d'être rejeter depuis la mort de ses parents.

Pourtant ce qui arriva le lendemain il ne s'y attendait pas. Emmener avec nombreux de ses camarades, on l'obligea à monter dans une navette après lui avoir mis un bracelet au poignet. Assis dans son fauteuil avec les autres, il entendit le chancelier leurs annoncer qu'ils étaient envoyés sur terre. Une colère le prit, ils n'étaient que des cobayes. Il se servait d'eux comme d'objet qu'on pouvait utiliser et jeter comme bon lui semblait. Il vouait une haine sans borne contre le chancelier ainsi que tous les gens de l'Arche.

Puis ils arrivèrent sur terre. Un nouveau monde pour eux, un monde où il décida de s'allier au plus fort. Suivant Bellamy, il devient très vite son second. Mais son ennemi dans la navette c'était Wells Jaha et il comptait bien lui faire comprendre et lui faire payer ce que le père de ce dernier avait fait à son père.

Commençant à affronter Wells dès leur arrivé sur terre lorsque ce dernier bouscula Jasper, John voulu engager le combat. Wells étant blessé à la cheville, Finn s'en mêla faisant ronchonner John. Mais ce n'était que partie remise et il finirait par se venger d'une façon ou d'une autre. Tout était une bonne occasion pour provoquer Wells, et John le menaça même en ayant écrit un message pour Wells, lui annonçant qu’il serait le premier à mourir.

Pourtant ce ne fut pas Wells qui mourut en premier, non et John aurait pu être ce premier à cause de guêpes tueuses. La navette ayant atterrit loin du Mont Weather, en pleine forêt, John et les autre prisonniers n’avait pas vu vraiment où ils étaient tombés, ou plutôt ils n’avaient pas vu le danger qui planait au-dessus de leurs têtes.

C’est Un vent violent s’est abattu partout dans la région, un vent qui fragilisa une branche d’un arbre, faisant tomber un essaim de guêpes tueuses dans le campement. Sauf que voilà, les guêpes devenues folles piquèrent tout ce qui bougeait. Une piqûre ça pouvait aller malgré la douleur, mais plus il y avait de piqures et plus c’était risquer, car au bout d’un certain nombre de piqures, la mort venait. C’est comme ça que sont morts les premiers et ce n’était pas Wells contrairement à ce qu’avait prédit John.

Mais John avait ses propres démons à combattre à ce moment-là. Piqués cinq fois, il subit des douleurs à devenir fou, une fièvre et tout ce qui va avec. Mais le pire c’était les hallucinations. Ses démons ressurgissant ainsi des ténèbres.

Ce ne fut pas une partie de plaisir, mais un dur moment à passer, mais John finit par en ressortir et la vie reprit son cours sur terre, dans leur nouveau chez eux. Bellamy étant devenu le leader quasi incontesté en dehors de la princesse de l’Arche, John vient l’épauler et le seconder. Partant dans le même objectif que Bellamy de faire enlever tous les bracelets à leurs camarades, et de faire croire à l’Arche qu’ils étaient tous mort. Pour plus de réalisme, pour faire croire qu’ils souffraient avant de mourir, John décida même de torturer ses camarades au moment de leur enlever leurs bracelets. Une chose qui pour beaucoup passa pour de la cruauté. Et c’est à cet instant que Wells revient à la charge.

Wells voulait tenter d’arrêter John dans son sadisme, mais tout ce qu’il récolta c’est que John veuille régler ses comptes avec lui. Si Bellamy le stoppa au départ, ce n’était uniquement parce que John avait un couteau, qu’il avait fabriqué avec des objets dans la navette, et que Wells n’en avait pas. Mais dès l’instant où Bellamy donna une arme à Wells, le combat commença. Un combat où John entailla le bras de Wells, mais où il perdit la fac quand ce dernier le désarma et le neutralisa. À cet instant, Wells aurait pu le tuer et mais pourtant ça n’arriva pas.

Mais tout ça ne changea pas John, non ça ne changea pas sa façon de voir les choses, ni sa façon de faire les choses. Il restait une boule de colère et de haine et personne ni changerait rien.

Oh bien sûr John était sous les ordres de Bellamy, mais il avait sa propre façon de faire les choses, parfois sadique et cruel, mais malgré tout il se faisait obéir. Et il valait mieux pour les autres qu’ils obéissent. Après tout, son sadisme et sa cruauté envers les autres n’étaient là que pour les provoquer, les pousser à bout pour qu’ils se battent avec lui. Ce qui était un amusement pour John pour provoquer les autres, n’étaient pas forcément au goût de tout le monde, mais si les gens ne disaient trop rien c’était surtout parce que John était le second de Bellamy et il ne faisait pas bon se mettre le leader à dos.

John s'occupait de faire obéir les autres pour la construction d'une barricade et d'armes pour combattre les natifs. Car voilà ils venaient tous d'apprendre que la terre n'était pas vide de vie. Non le groupe partit au Mont Weather venaient de leurs apprendre qu'ils avaient été attaqué. Mais loin de n'avoir que des insectes menaçant et les natifs, un épais brouillard força tout le monde à retourner à la navette. John bien que haineux et colérique envers tout le monde aida à faire rentrer tout le monde dans la navette avant que le brouillard acide ne les frappe.

Malheureusement, ils ne furent pas assez rapide et l'un d'eux fut toucher par le brouillard. Une personne proche de John, un de ceux qui était le plus proche de Bellamy, Atom.

Par la suite tout semblait rentrer dans l'ordre, même si tout le monde restait sur ses gardes, entre les bestioles mortels, les natifs et le brouillard, il n'était plus question de faire n'importe quoi. John continuait son rôle de tyran envers les autres 100. Mais tout bascula quand Wells fut retrouver mort.

Wells fut retrouver alors que l'on découvrit qu'il avait été assassiné. Si John s'en foutait totalement, ce n'était pas le cas de tout le monde dans le camp et surtout pas de la meilleure amie de Wells, Clarke. La princesse commença à accuser John du meutre.

Pour cause, il avait toujours été le premier à s'acharner sur Wells. John était le premier à montrer sa haine envers le fils du chancelier. Avec tous les conflits qu'ils avaient eu, c'était normal de penser direct à lui pour ce meurtre. Surtout que le couteau de John avait été retrouver près du corps de Wells. Toutes les preuves étaient là pour l'accabler et il n'en fallait pas plus aux autres pour vouloir le condamner à mort.

Toute sa provocation, sa haine, le sadisme dont John avait pu faire preuve contre ses camarades étaient entrain de se retourner contre lui. Alors qu'il sentit la corde passer autour de son cou et qu'il n'arrêtait pas de clamer son innocence, tous les autres ne voulaient qu'une chose, c'était qu'on le pend. Malgré les protestations de Clarke qui pourtant était à l'origine de cette accusation, Bellamy donna au autre ce qu'il voulait et fit basculer John dans le vide.

La corde resserée autour de son cou, le souffle qui lui manquait. John se rendit compte qu'il allait perdre la vie pour une faute qu'il n'avait pas commise. Lui qui avait commis d'innombrable faute et erreur, se retrouvait à mourir pour quelque chose que quelqu'un d'autre avait fait.

Et ce quelqu'un d'autre finit par révéler son meutre alors que John croyait que s'en était fini pour lui. Ce n'était qu'une gamine. Une gamine que Bellamy et Clarke se précipitèrent à protéger.

Plein de haine et de rancoeur contre tous les 100, il ne voulait qu'une chose, vengeance et que la vrai meurtière soit tuer. Mais si tout le monde voulait la mort de John, personne ne s'opposa à Bellamy et Clarke pour tuer la petite Charlotte. Ce qui m'y John dans un colère noir. Il voulait le tuer lui, alors qu'il était innocent, mais il était près à laisser en vie une meurtière et pas une meurtrière sur l'Arche, non une meurtrière de l'un d'eux.

John en voulait à tout le monde, mais surtout il voulait faire payer à la petite ce qu'il venait de subir. Malgré la protection de Bellamy, Finn et Clarke, John se mit à poursuivre Charlotte, avec le seul but de lui faire subir ce qu'il avait subit. Mais il n'eut pas le temps de faire ce qu'il avait entrepris.

Non, alors qu'il avait coincé le petite groupe contre un ravin, suivit lui même par plusieurs des 100. Il ne put pas mettre la main sur la petite qu'elle se jeta dans le vide.

Tout ce passa très vite à partir de ce moment là. Bellamy fou de rage se jeta sur John et commença à le tabasser. John serait surement mort sous les coup si on n'avait pas arrêter Bellamy. Non, il ne tua pas John, mais il le bannit du campement, menaçant aussi ceux qui l'avait accompagné dans la traque de la petite charlotte. John ne devait plus s'approcher du campement sous peine de mourir si on le voyait.


*************


John était rejeté une nouvelle fois. Rejeter par les gens de l'Arche, rejeter par les autres prisonniers, il se retrouvait seul. Seul livrer à lui même en pleine forêt où il savait qu'il pouvait tomber sur les natifs. Ou plutôt les natifs pouvaient lui tomber dessus.

Se retrouvant seul dans le noir de la forêt alors que ses compagnons venaient de partir pour retourner au campement, Murphy ramassa son couteau qu'on lui avait rendu avant qu'ils ne partent. Il devait trouver une solution. Il devait trouver un endroit où s'abriter pour la nuit. Mais voilà en pleine nuit ça allait être dur de trouver un endroit où se poser. Et il n'avait pas assez vadrouiller dans les environs pour savoir où il pouvait y avoir une grotte qui lui permettrait d'être tranquille.

Mais il avait l'habitude de se démerder par lui même et ce n'était pas parce qu'on l'avait de nouveau rejeter qu'il allait en faire un drame et se lamenter sur son sort. Non, il allait se démerder pour survivre et un jour il se vengerait. Mais pour l'instant il lui fallait surtout de la lumière et pour l'aider il se rappela le cours que lui avait donner Pike. Avec le peu qu'il pouvait voir, il réussit à rassembler quelque branchage et à trouver ce qu'il lui fallait pour allumer un feu. Ce soir là, il resta près de son feu, gardant les yeux ouverts malgré la fatigue. Il était hors de question qu'il s'endorme et se fasse surprendre par un natif. Mais aller se balader en forêt en pleine nuit n'aurait pas été beaucoup plus intelligent.

La nuit lui sembla longue, mais il finit par voir les premières lueurs du jour arriver. Il était venu le temps pour lui de bouger et d'essayer de se trouver un endroit. Après avoir éteind son feu, John commença à s'aventurer dans la forêt à la recherche de quelque chose à manger et d'une grotte si possible.

John erra un moment avant de trouver ce qu'il lui fallait. Mais il finit par se trouver une grotte qui pourrait l'abriter et seul il était plus facile de se nourrir que quand on était une centaine. Il resta plusieurs jours comme ça à se débrouiller seul, réfléchissant sans cesse à sa vengeance et ruminant sa rancoeur. Il avait une haine contre les autre prisonniers qui ne se calmeraient que quand il aurait obtenu ce qu'il voulait. Et là ce qu'il voulait c'était détruire Bellamy et ceux qui l'avait pendu.

Les jours étaient passés et il commençait à s'habituer à vivre seul dans sa grotte, se débrouillant au jour le jour en préparant un plan pour sa vengeance. Enfin tout ce passer bien, jusqu'au jour où son chemin croisa un natif. Ce jour là, John était parti pour se chercher à manger et il était occupé à chasser avec la lance de fortune qu'il s'était fabriqué. Ne faisant pas vraiment attention à une éventuelle menace, ne pensant qu'à l'animal qu'il avait pris en chasse, le natif lui tomba dessus. Enfin plutôt il se prit une lance. C'était lui le gibier et non le chasseur à cet instant. La lance ne l'ayant pas tuer sur le coup, non, c'était comme si on avait voulu lui faire mal, mais le garder en vie pour encore plus le torturer.

John avait été projeter en arrière quand il avait pris la lance dans le corps et était tombé au sol. La lance traversant son ventre, il n'eut à peine le temps de regarder le morceau de la lance qui ressortait de son corps et de voir le natif s'approcher de lui, qu'il tomba inconscient.

John ne saurait dire combien de temps il était resté inconscient, mais c'est la douleur qui le réveilla. Au biensûr il n'avait plus la lance à travers le corps, mais ce n'est pas pour autant qu'il n'avait pas mal. Il semblait qu'on lui avait mis quelque chose comme un bandage sur sa blessure. Bien sûr ce n'était pas vraiment un bandage, ou alors c'était la version natif du bandage, mais la douleur était quand même là, toujours présente.

Mais ce n'était pas ça qui avait réveillé John. Non il avait mal au visage, et réalisa vraiment ce qu'il venait de ce passer quand il se prit un nouveau coup de poing dans la figure. Il tenta de se débattre pour se jeter sur celui qui venait de le frapper, mais s'aperçu alors qu'il avait les chevilles et et poignets attachés.

C'est à ce moment là que la douleur vraiment commença. Enfermé dans une cage, John se fit torturer par les natifs de longs heures durant lequel il tenta se résister. Les natifs voulaient qu'il parle et leurs dise ce qu'il savait des skaikru. John resta fort, ne disant rien, jusqu'à ce que les tortures soient tellement intense qu'il soit obligé de craquer. Des entailles, des brulures, mais le pire fut quand on lui arracha les ongles.

Malgré sa volonté, il n'avait pas réussi à tenir et il avait fini par craquer. Pourtant les natifs ne l'avaient pas tuer, et il était toujours dans sa cage. John attendait le moment où ils allaient le tuer. Pourtant ça n'arrivait pas, et un jour il s'aperçu que les natifs avaient oublié de fermer sa cage. N'hésitant pas une seconde, il s'enfuit, essayant de rejoindre le campement de ses anciens camarades pour les prévenir. C'est à bout de force, qu'il arriva au abord du campement.


*************


Son retour ne reçu pas un accueil des plus chaleureux. Bien au contraire. Au bien sûr on l'avait aidé à rentrer dans le campement et on l'avait installé dans la navette. Mais John restait un banni et il avait été directement attaché avant que Clarke et Bellamy ne décide de son cas. Clarke vit bien que John était en sale état, elle vit qu'il avait était torturé et voulait bien l'aider, le soigner même si Bellamy lui aurait voulu le tuer tout de suite. Bien sûr après il devrait repartir car ils ne voulaient plus de lui au campement. Mais en attendant il était là avec eux.

Bonne ou mauvaise chose d'ailleurs car après son arrivé, petit à petit ses anciens compagnons commencèrent à tomber malade. Et ils se rendirent compte alors que la maladie venait de John. Lui même ne le savait pas, mais c'était trop tard. Il était porteur de la fièvre hémorragique et avait infecté un partie du campement comme le souhaiter les natifs.

John fut malade un petit moment, mais ce fut aussi le premier à se remettre sur pied. Contrairement à certain de ses anciens compagnons qui mourrurent à cause la fièvre. Il ne fallait pas beaucoup de temps pour aller mieux, mais pour ça il fallait tenir le coup pendant la période de fièvre. Quand Clarke tomba malade, John se proposa d'aider ceux qui étaient malades, même si certain refusait son aide, comme Bellamy par exemple.

Apprenant que les natifs allaient bientôt attaqué, John voulut quitté le campement, mais ne pouvant pas, il décida de profiter de son moment dans cet endroit pour se venger de l'injustice dont il avait été victime. Sa première victime fut Connor. C'était celui qui lui avait passé la corde au cou, pour le pendre. Connor était encore faible à cause de la fièvre et était encore en quarantaine quand, profitant du fait qu'il aidait à soigner les malades, John le tua en l'étouffant.

Mais Connor n'était pas sa cible principale. Non, John voulait la peau de Bellamy. Pourtant il n'eut pas le temps de s'attaquer à ce dernier. Jasper ayant vu ce que John avait fait à Connor, John prit Jasper en otage dans la navette. Il menaca de le tuer jusqu'à ce que Bellamy se propose de prendre la place de Jasper. C'était une occasion en or et John n'hésita pas longtemps. Il fit l'échange et récupéra Bellamy. Une longue discussion se fit entre Bellamy et John. Une discusion où John était en pleine colère et plein de rancoeur. Il voulait que Bellamy subisse ce qu'il avait subit et l'obligea à se prendre. Ce n'est que prit de panique et en ce rendant compte que les autres allaient entrer dans la navette que John poussa l'appuy de Bellamy le faisant se pendre.

Paniquer et prisonnier dans la navette, John tenta le tout pour le tout pour s'enfuir et fi exploser une partie des munitions, lui permettant d'ouvrir un trou dans la navette pour qu'il puisse prendre la fuite. Dans sa précipitation et sa fuite, John blessera Raven et partira loin du campement des 100.

Lors de sa fuite, John se fait recapturer par les natifs. Il pensait pouvoir fuir les 100 et fuir les natifs. Mais voilà, il n'avait pas été bien loin. Il avait eu la malchance de tomber sur des éclaireurs qui direct l'attachèrent, le gardant avec eux avant l'attaque sur le campement des 100.


Derrière l'écran ...
Pseudo Rushii
Je suis rôliste depuis 12 ou 13 ans
Je connais la série jusqu'à la fin de la saison 3
J'ai lu les romans de Kass Morgan Aucun

Avatar :: Richard Harmon

Comment as-tu connu le forum ? J'ys suis déjà
As-tu lu la Charte ? Lexa


_________________



« La souffrance, la haine et l’envie, c’est sûrement ce qui me représente le mieux.
Si vous m’enlevez ça, il ne me reste plus grand chose.  »


Dernière édition par Jonathan Murphy le Lun 28 Aoû - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 36 Féminin Nb de Messages : 301
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Lun 28 Aoû - 21:25




RP

Validation
John Murphy

La vengeance était une douce mélodie à mes oreilles. Comme lorsque j'avais mis le feu dans le quartier des gardes de l'Arche. A cet instant j'avais senti en moi une chaleur et une paix indescriptible, même si ça n'avait duré qu'un bref instant. C'était ça la douce mélodie de la vengeance. Une mélodie que j'avais de nouveau entendu alors que je me vengeais de ce que l'on m'avait fait subir. Les autres prisonniers de l'arche, arriver en même temps que moi, s'étant retourner contre moi car il pensait tous que j'étais responsable de la mort de Wells.

Oh bien sûr je le portais pas dans mon coeur. Au contraire, j'aurais voulu le crever comme son père avait tuer le mien. Sauf que l'on m'avait devancé. Moi je ne m'occupais plus que du campement depuis quelques jours à casser les couilles à tout le monde. Ce qui en passant m'amusait beaucoup d'ailleurs. Pourtant c'est moi que l'on accusa de meurtre.

Enfin en même temps c'est vrai qu'ils avaient toutes les raisons de croire que c'était moi ces connard. C'est vrai qu'ils avaient trouvé mon couteau près du corps de Wells, sans compter que je n'avais pas arrêter de l'affronter et de le menacer. Et puis il était clair que pas mal d'entre eux avaient une dent contre moi. C'était pas de ma faute si c'était que des abrutis et que j'étais obligé de leur donner tout le temps une leçon. Mais bon l'occasion était trop belle pour eux apparemment et il n'en avait pas fallu plus pour qu'ils me pendent.

J'avais une telle envie de vengeance, surtout quand on avait découvert que ce n'était pas moi le meurtier mais une sale petite mioche. Mais voilà, si ils étaient tous près à me pendre, bizarrement ils se refusaient de toucher à cette gosse. Mais moi j'en avais rien à foutre, et elle ne méritait que ça cette petite conne. A cause d'elle c'était moi qui avait faillit crevé et je comptais bien qu'elle y passe à son tour. Enfin c'est ce que j'avais prévu, avant que cette imbécile se tue. C'est là que ce connard de Bellamy a décidé de me tabasser pour me laisser presque mort avant de me bannir.

Alors oui j'avais ruminer ma vengeance, pendant des jours et j'avais fini par entendre de nouveau la douce mélodie de la vengeance en tuant Connor. Mais il n'était pas ma seule vengeance. Non il y avait aussi Bellamy et j'avais presque réussi à avoir ma vengeance avec lui aussi. J'aurais pu le tuer alors qu'il était entrain d'être pendu, si les autres connards du campement n'avaient pas réussi à rouvrir la porte de la navette.

Putain j'avais été dans la merde à ce moment là, et la seule solution pour qu'il me prenne vivant avait été de me réfugier dans l'étage de la navette. Mais voilà je pouvais pas rester éternellement là. J'avais cherché un peu pour m'enfuir, comme disait Bellamy, il n'y avait pas d'issue. Enfin c'est ce qu'il croyait. Un sourire mauvais aux lèvres je savais ce que j'avais à faire quand j'avais vu la poudre pour faire les balles et les mines. Il me suffisait de la faire exploser près d'une paroi de la navette.

J'avais réussi à faire un bon trou dans la coque et j'en avais profité pour me barrer. Sauf que cette abruti de Raven à voulu se mettre sur ma route, ce qui lui valut une balle dans la jambe. Une fois qu'elle fut blessée, je n'eus aucun mal à me barrer du campement.

Et voilà, j'étais entrain de courir comme un dingue de la forêt essayant d'éviter les branches et les racines pour ne pas tomber. Je ne regardais pas derrière moi, je m'étais retourné juste une seconde après ma fuite et j'avais bien vu que personne ne se lancer à ma poursuite. Mais ça n'empêchait pas qu'il fallait que je me barre le plus vite possible de ce coin. Je savais très bien que les natifs allaient attaquer bientôt et il était hors de question que je sois dans le coin quand ça aller arriver.

Je tenais à la vie, j'avais beau faire le con, j'avais aucune envie de mourir. Alors je continuais de courir, ce n'est qu'une fois à bonne distance du campement que je m'arrêtais et m'appuyais un instant contre un arbre pour reprendre ma respiration. Je regardais mon arme, et ce qu'il me restait de balle. Plus rien, j'étais totalement à sec. Putain, j'aurais du prendre plus de balle avant de me faire la malle. Enfin j'avais pas vraiment prévu que ça tourne comme ça.

Merde ! Je donnais un coup de poing dans l'arbre, repensant à ce qu'il venait de se passer. J'étais furax, j'avais vraiment été à deux doigts de réussir si ces connards n'avaient pas ouvert la porte de la navette. Si j'avais réussi à tuer Bellamy je serais pas de nouveau en cavale. En parlant de cavale, il fallait que je me remette en route pour éviter de croiser les natifs.

Prenant mon couteau dans ma main libre et gardant l'arme dans l'autre, je me remis en marche, m'éloignant de nouveau du campement. Je tentais de rester vigilant guettant le moindre mouvement pour ne pas me laisser avoir. Si je m'attendais à tout, je ne m'attendais pas à ce qui m'arriva. C'est une flèche qui me transperça la jambe, me faisant tomber au sol.

- Merde !!!

J'étais dans la merde et je le savais très bien. Il était clair que les natifs n'étaient pas loin. J'avais lâché l'arme, ma main étant posé sur ma cuisse transpercée. Mon couteau toujours dans l'autre main, je me relevais et tentais de fuir de nouveau. C'était ma seule chance pour rester en vie. Je savais très bien que si il me choppait je n'aurais pas la même chance que la première fois. C'était sûr qu'il me tuerait cette fois-ci, après tout ils venaient pour nous exterminer.

Malgré la douleur, je tentais de fuir quand j'entendis un bruit derrière moi, c'était un bruit que j'avais déjà entendu lors de ma première capture. C'était le bruit que faisait une monture lancer au galop. J'allais me retourner pour lutter, mais je n'eus pas le temps de voir le cavalier que je me prenais un objet dans la tempe.

Je tombais lourdement au sol et ce fut le trou noir. ça faisait déjà un moment que je devais être inconscient quand enfin j'arrivais à rouvrir les yeux. En faite c'est des coups qui me réveillèrent. Je me prenais un nouveau coup de poing qui fini de me réveiller et me jeter sur le natif en face de moi, pour tenter de l'étrangler. On m'avait enlever la flèche que j'avais reçu dans la cuisse et ça ne saignait plus, non c'était comme si ça avait cicatrisé, mais j'en ressentais toujours la douleur. Mais la colère était là et malgré la douleur je me mis à cogner comme un dingue le natif devant moi. Enfin ça ne dura pas longtemps car l'un d'eux arriva derrière moi et je m'arrêtais quand je sentis une lame sur ma gorge.

Le natif venant d'arriver, me dit clairement d'arrêter sinon il n'hésiterait pas à me tuer. Il m'expliqua que même s'il voulait me ramener à leur commandante, ils pouvaient toujours trouver quelqu'un d'autre à ramener. Je finis par obéir et on m'attacha. Attacher par une corde aux poignets, l'un des natifs monta sur sa monture et commença à se mettre en route alors qu'il tenait l'autre bout de ma corde à la main. Maintenant je n'avais plus qu'à le suivre.

Malgré la fatigue et la douleur de ma cuisse, malgré la soif et la faim, il fallait que je suive, que je marche comme je pouvais à la suite du natif. Je m'écroulais plusieurs fois, me retrouvant dans la boue face contre terre. Heureusement que le natif me laissait reprendre un instant des forces quand il voyait ça, et puis nous reprenions la route. J'avais arrêté de lutter, je douillais pas mal à cause de la blessure que j'avais eu à la cuisse, mais il fallait que j'avance sinon il me tuerait.

Une grimace de douleur sur le visage, j'étais presque heureux de voir que l'on arrivait dans un village natif. Au moins maintenant c'était soit je restais envie en prison et je me faisais torturer, soit je me faisais tuer. Bien que je doutais qu'il utilise la deuxième solution tout de suite sinon pourquoi m'avoir ramener ici.

Je me rendis compte que j'avais raison assez vite quand je me retrouvais une nouvelle fois en prison. Une nouvelle fois en cage, je regardais la pièce autour de moi. Au moins je n'étais plus attacher et je pouvais tourner et retourner dans cette pièce. Mais je ne comprenais pas. Pourquoi m'avait-il ramené ? Je ne voyais pas trop à quoi je pourrais leur servir, après tout ils avaient attaqués le campement et je n'avais plus d'information à leur donner. Ils avaient obtenu de moi déjà tout ce que je savais. Les premières heures, je m'étais mis à crier, me déchaînant sur les barreaux pour trouver une faille. Mais les heures passants, j'avais fini par me calmer, et me caler dans un coin contre un mur, repensant à tout ce qu'il pouvait être arriver. Je repensais à ce qu'il s'était passé au campement. Je repensais à mon erreur au moment où j'avais tuer Connor et où Jasper m'avait surpris. Une simple petite erreur qui m'avait conduit jusqu'ici.


_________________



« La souffrance, la haine et l’envie, c’est sûrement ce qui me représente le mieux.
Si vous m’enlevez ça, il ne me reste plus grand chose.  »


Dernière édition par Jonathan Murphy le Jeu 31 Aoû - 10:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DES ROCHEUSESAmbassadrice de la Coalition
CLAN DES ROCHEUSES
Ambassadrice de la Coalition

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 257
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Lun 28 Aoû - 21:29

Le voici le voilà le Jon Murphy national! Ah je suis contente! J'espère que tu lui fera vivre des choses plus belles que dans la série
Je pourrais éventuellement lui présenter Rhiannon quand elle sera née

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t556-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DU CIELMécanicienne de génie
PEUPLE DU CIEL
Mécanicienne de génie

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 1656
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Mar 29 Aoû - 13:13

JOHN MURPHY!! Very Happy Ahhh ce personnage... J'ai appris a l’apprécier au fur et a mesure des saisons (et c'était mal partit au début )

hate de voir ce que tu nous réserves Wink

et Bienvenue, du coup (ou plutôt "re")

_________________

“TOUTE PEINE MÉRITE GALÈRES.”
La souffrance est féconde en enseignements, on apprend vite à l'école de la douleur.

Mon Magasine perso :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t79-rapports-de-missions

avatar
MEMBRE DES 100Petite merde adorable
MEMBRE DES 100Petite merde adorable
INFORMATIONS
Age : 18 Masculin Nb de Messages : 854
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Mar 29 Aoû - 20:08

Jonathan....


Ecoute gamin....



Il ne peut en rester qu'un seul d'entre nous.



_________________
Un jour, des extraterrestres vous suceront le cerveau. Il aura un goût de cerise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t343-jonathan-shepard-sp

avatar
VOYAGEUSE
Assassin

INFORMATIONS
Age : 26 Féminin Nb de Messages : 146
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Mar 29 Aoû - 21:53

Coeur Coeur Coeur Coeur Baver devant Lexa Baver devant Lexa Baver devant Lexa Baver devant Lexa

_________________
Ogeda hef souda wan op.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t382-rapport-de-missions-d-anka

avatar
PEUPLE DU CIELMécanicienne
PEUPLE DU CIEL
Mécanicienne

INFORMATIONS
Age : 26 Féminin Nb de Messages : 116
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Mer 30 Aoû - 14:24

Bon courage pour ta fiche et bienvenue à ce petit John Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.the-100-new-earth.com/t635-rapport

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Mer 30 Aoû - 18:12

Désolé Murphy pour le retard ! En attendant que je lise ta fiche, je te mets ici le test rp. Si le sujet ne te plaît pas, n'hésite pas à demander pour changer. Coeur de Lexa

Citation :
Murphy s'est vengé, pour tous les malheurs qu'il a subi. Il tue Connor et manque de faire de même pour Bellamy. Se rendant compte de ses actes, il cède à la panique et tente de s'enfuir, blessant au passage Raven -qui perdra en partie l'usage d'une de ses jambes. En fuguant à travers les bois, il se fait capturer par des Natifs, qui s'apprêtent à assiéger le campement des 100. (cf event "We Are Grounders") Décris la scène de sa capture et son chemin jusqu'à Tondc, où il se fait enfermer, seul.

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Jeu 31 Aoû - 11:04

Je n'ai rien à redire, à part ce qu'on avait parlé sur la cb ! Wink
Je trouve que tu t'es vraiment bien approprié le personnage, on le retrouve totalement autant de son histoire (qui est pleine de détails, chapeau !) que dans le test rp. Je me réjouis de le voir en rp !

Je te passe le message de validation ! I love you Bon jeu avec notre cher Murphy ! Coeur de Lexa

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 36 Féminin Nb de Messages : 301
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   Jeu 31 Aoû - 11:07

Merci à tous et merci Lexa pour la validation

_________________



« La souffrance, la haine et l’envie, c’est sûrement ce qui me représente le mieux.
Si vous m’enlevez ça, il ne me reste plus grand chose.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jonathan Murphy - La colère mène à la haine...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la destruction.
» "La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine..."
» Tristan Montesquieu " Amour, Amitié, Colère, Haine. "
» Noyer sa colère dans l'alcool est tout un art voyons.
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ S.A.S D'ARRIMAGE ₪
 :: Présentation & Personnages Vacants :: Fiche d'identification :: Fiches Validées :: Les 100
-
Sauter vers: