Partagez | 
 

 Utak - Paternel orphelin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
CLAN DE LA VALLEEHaut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 45 Masculin Nb de Messages : 37
En savoir +

MessageSujet: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 0:42


Utak kom Louwoda Kliron
Un homme est la somme de ses propres malheurs.


Profil de l'individu
Nomination Utak
Age 44 ans
Affiliation Natif
Clan/Station Louwoda Kliron


Qualité Droit
Défaut Vindicatif
Métier/Rang Haut-Roi (chef de clan)

Dossier Medical
Lieu Naissance: Kapastelt, la citée cachée.
Taille: 1m83
Poids: 81,6kg

Grp Sanguin: A- (inconnu)
Antécédents Médicaux:
- Diverses cicatrices sur le corps dû aux combats et entrainements menés.
- Scarifications "royales" formant la couronne de son clan sur son crâne


— Historique Famillial
Père : Hoven (mort)
Mère : Verna
Fratrie : Torrey, frère aîné, Natblida, mort en conclave
Compagne : Esha
Enfant: Costia (Fille légitime, Morte)
Madi (Fille Adoptive)
Lexa (Ex-Belle-Fille, Alliée)


A savoir:
- Si il croise Roan ou Nya, il les tue. En général tout Azgédien peut légitiment se méfier de la rancune d'Utak.
- Ne vit que pour son peuple et sa rancune.
- La seule à pouvoir le ramener à la raison lorsque sa rage le prends, c'est sa femme, Esha.
- Est un homme d'honneur et de devoir, il ne manquera jamais à ses obligations.
- Confiance quasi aveugle en Lexa.
- Charismatique, son peuple le respecte et croit en lui.
- Vit reclus à Kapastelt.
Tempérament & Personnalité
Utak a toujours été respecté et apprécié par son peuple, et ce bien avant qu'il ne prenne la place de son père sur le trône. C'est un homme droit, humble et loyal envers son clan. Il suit la lignée familiale, les Louwoda Kliron ayant été habitué à des rois sage et doux. Comme son père, il respecte les traditions et met un point d'honneur à accomplir son devoir. Il a donc toujours fait tout ce qu'il pouvait pour veiller sur Kapastelt et sur la Vallée sacrée, pour que jamais elle ne soit souillée. Le Haut-roi mène avec confiance le peuple des gardiens, et ce, même si politiquement parlant Utak est inexistant. C'est son ambassadeur, en qui il a toute confiance, qui prend les décisions qu’il faut concernant la Coalition. Car si Lexa a son soutien inconditionnel, Utak s’occupe avant tout de son peuple : il n’intervient jamais personnellement dans les affaires de la Coalition, restant reclus dans son clan depuis la mort de sa fille.
Il parle peu de cet incident, ne s'étalant quasiment jamais sur ses sentiments. Tout le monde sait que Costia était sa fille unique, qu'il adorait, même s'il était parfois un peu rude avec elle. Mais elle a été tuée par la Nation des Glaces, torturée, décapitée. Utak ne s'en est jamais remis, même s'il garde son sang froid et tient bon, un roi ne pouvant défaillir lorsque son peuple a besoin de lui. Mais, il n'oublie pas. Dans sa mémoire sont gravés deux noms, deux Azgédiens : Nia & Roan. Les noms de ceux qui sont responsables de la mort de sa fille. Pour ces deux-là, il n’y aura nul pardon ni compromis : si Utak les croise un jour, il les tuera, purement et simplement. Il est pourtant un homme intelligent et il sait très bien qu'agir de la sorte nuira à la Coalition qu'a construit Lexa, mais s'il l'a toujours apprécié et été loyal envers elle, il n'a jamais compris comment elle avait pu faire la paix avec Azgeda. Pas après ce qu'ils avaient fait.
C'est une des raisons qui a poussé le Haut-Roi à se concentrer entièrement sur son clan et sur le lieu sacré qu'ils protègent. Il ne se préoccupe pas de l'extérieur, n'ayant que peu d'intérêt pour ces Hommes des Montagnes qui n'atteignent pas son territoire, ni même pour ce nouveau peuple, tombé du ciel. Bien que les rumeurs sur ces groupes ont beaucoup d'écho à Kapastelt, Utak n'y prête qu'une oreille distraite. Il a déjà beaucoup à faire sans ces histoires, entre la gestion du royaume et Madi.
Utak n’est pas son père et elle le sait. Il fait d’avantage figure d'un mentor qu’un papa pour elle et cela lui convient très bien, lui qui n’aurait pas accepté de se faire appeler « Papa ». Il l'avait déjà été une fois, et il en portait toujours le deuil. Il ne veut pas que Madi subisse cependant l'impression de n'être pas à sa place. Si Utak a perdu sa fille, Madi a perdu ses deux parents, et il ne peut qu'imaginer la tristesse de cette enfant. Il a juré à son père de prendre soin d'elle et s'y attache tout particulièrement. Même s'il ne l'admettra pas facilement, il s'est attaché à cette enfant plus qu'il ne l'imaginait et parfois, il ne peut s'empêcher de se remémorer Costia en la voyant.


Historique de l'individu
Je ne rêve plus, mes nuits sont noires, des océans continus de néant,
je reste inconscient huit heures et m'éveille en sachant que j'ai dormi, mais je ne rêve plus.


Chapitre 1 : Le clan

2112 - La lueur douce qui peinait à traverser les nuages et les bâtisses s'était mise en accord avec une chaleur duveteuse pour tous nous rendre somnolent. Nous étions une dizaine d'enfant assis là, sous ce toit, à écouter Ludferd, un vieil homme rachitique dont la barbe semblait aussi longue qu'il n'était âgé. Ce n'était pas seulement le doyen du clan, mais aussi le meilleur conteur qu'est connue la vallée et, ce jour-là, il s'appliquait à nous raconter notre histoire. Nous savions tous d'où nous venions, le Louwoda Kliron Kru, un nom connu de tous les natifs ; nous en étions fiers. Nous sommes le clan qui habite et protège la Vallée sacrée, lieu mythique et mystique. Les cartes nous situait entre les clans Trishana, Ouskejon et Yujleda, au cœur d'une grande chaîne de montagne que nous habitions. Chaque enfant connaissait l'importance de la vallée, seule épargnée de Praimfaya et de sa vague destructrice. De ce que l'on disait, c'était notamment grâce à nos montagnes que les animaux et les plantes qui s’y trouvaient là ont survécu malgré les radiations. Cette vallée est un paradis préservé des horreurs du monde, et nous, nous en sommes les gardiens.

Ludferd a écrit:
N'oubliez pas les enfants : Durant longtemps, la Vallée fut le seul lieu vivable de la région qui permit à de nombreuses espèces de ne pas s’éteindre. Grâce à cette vallée, les animaux et les plantes purent s’habituer progressivement aux radiations. Puis, peu à peu, les Terres alentours furent à nouveau vivable et finirent par devenir ce que nous connaissons aujourd’hui, mais la Vallée, elle, resta un lieu sacré pour nous tous, un lieu de convoitise. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle fût souvent disputée, avant d'être prise par trois frères et leur armée. Ceux-ci firent le choix, plutôt que d’en user pour leur propre compte, d’en faire un lieu de paix, dont plus personne ne pourrait jouir. Plutôt que de détruire la vallée, ils décidèrent de la protéger. Nombreux furent ceux qui tentèrent d’aller à l’encontre de la volonté des trois frères, mais nombreux furent aussi ceux qui les rejoignirent dans leur combat : ainsi naquirent les Louwoda, les Gardiens de la Vallée. Voici l'histoire de nos ancêtres, qu'elle reste à jamais gravée dans vos mémoires.

La voix rauque du vieil homme résonnait à chacune de ses paroles et, comme il l'espérait, malgré la fatigue et la distraction de son public, nous enregistrions tout ce que nous entendions. Ce n'était pas la première fois que le vieux Ludferd nous contait ses histoires, mais il réussissait à rendre chacune de ses fois plus intéressante que la précédente. Alors, même si nous connaissions la suite, nous l'écoutions. L'histoire de notre clan ne s'arrêtant pas là, car, si à l’origine, les Louwoda étaient donc gouvernés par trois frères fondateurs, ce n'était plus le cas aujourd'hui. Au début, les premiers-nés de chacun des frères héritèrent de leur couronne lorsqu’ils moururent, mais vint un jour où l’une des lignées s’éteignit, puis une deuxième, jusqu’à n’en rester plus qu’une d’intacte. Comme nous avions toujours été gouvernés par trois têtes, 2 Gardiens furent nommés pour épauler le représentant de la lignée des trois frères, et ainsi se mit en place le système politique qui nous régit encore aujourd’hui. Cela faisait partit des notions élémentaires que j'avais du appréhender assez rapidement, car tous les enfants regroupés ici étaient issus de famille importante pour le clan. Nous étions tous promis à un avenir qui demandait de nous une parfaite connaissance de notre clan.

Chapitre 2 : L'héritier

2105 - Le jour ne s'était pas encore levé, mais déjà, il neigeait. Cela faisait quelques semaines que l'hiver avait débuté, froid comme à son habitude, mais loin du glacial que certains pouvaient endurer. Tous avaient sortis les capes de fourrures pour se parer, évitant de finir enrhumé. Moi, cette nuit-là, je n'en avais pas encore et pour cause ; Je venais à peine de pointer le bout de mon nez. Ma mère était épuisée et mon père comblé, après plusieurs mois d'attentes, j'étais enfin là. Quand le soleil se lèverait, Kapastelt serait en fête.
Dernier né de la dernière des familles royales de la vallée, le trône n'aurait pas du m'être destiné. Dans notre clan, le titre de Haut-Roi s'hérite, la plupart du temps du père à l'enfant aîné, mais dans de rares cas, un autre enfant peut-être choisi à la place de son aîné pour prendre cette place. C'est ce qui m'arriva et, avant-même que je naisse, j'étais déjà l'héritier présumé du trône. Torrey s'étant révélé à ses 4 ans être un Natblida, il ne pouvait dès lors assumer sa charge d'héritier. Lors de mon arrivé à Kapastelt, il était déjà à Polis, à suivre un entraînement dur, visant à faire de lui un candidat valable au titre de futur Heda.

2118 - Bien que Hoven, mon père, éprouvait une grande fierté d'avoir dans sa famille un être de sang de nuit, il ne pouvait s'empêcher de regretter son petit garçon, désormais à peine visitable de temps à autres à Polis. Pour ma part, je ne connut ce frère qu'au travers de ces visites là, peinant à créer des liens avec lui. Au fil des ans, pourtant, nous avions réussis à avoir cette relation qui, loin des mots, nous liait fortement. Nous étions tous deux promis à de grandes responsabilités et nous nous devions d'être irréprochable, c'est ce que nous réunissait le plus. J'avais confiance en ce grand frère, il n'était pas seulement un guerrier impressionnant, mais il était aussi sage que les anciens. Je me souviens de presque chacune de ces visites dans cette ville, loin de ma terre natale, elles m'étaient précieuses. Seulement, la dernière que je fis fût la pire d'entre toutes. J'avais tout juste treize ans lorsque l'ancien Heda perdu la vie, lançant par la même occasion un nouveau Conclave. Dès que la nouvelle parvint aux oreilles de mon père, il parti en m'emmenant avec lui. J'étais, selon lui, assez vieux pour me frotter à la dureté d'un combat et je me devais d'assister à la victoire ou à la défaite de Torrey. Les deux se feraient dans l'honneur, quoi qu'il advienne.

Les rues de Polis n'étaient alors pas comme à leur habitude, grouillant de monde et d'impulsivité. L'énergie qui se dégageait de la ville transpirait l'impatience, la curiosité. Personne ne savait qui allait bien pouvoir être élu par l'esprit de Heda, il y avait bien sûr quelques favoris - dont mon frère faisait parti - mais nous ne pouvions être sûr de rien. Le conclave révélait souvent d'étrange surprise, aussi étrange que me paraissait cette ville en ce jour. Mais si les gens se bousculaient dans les rues, c'est que le rituel était sur le point de commencer, annonçant par là même la mort de plusieurs natblidas. Mon père me pris la main lors du lancement du combat, cherchant autant à me rassurer qu'à se rassurer lui-même, lui qui n'aimait pas les combats. C'est depuis toujours dans la nature de notre clan, pacifiste, que d'éviter les combats : les seuls que nous menons sont les combats justes, ceux pour protéger notre terre natale, la vallée sacrée. Hoven n'avait cessé d'être inquiet pour son fils dès que son sang noir avait été connu de tous, il aurai tant préféré le garder dans le calme de Kapastelt que de l'envoyer dans l'agitation de Polis, mais l'on ne refuse pas son destin. J'observais chaque geste de mon frère, vif et précis, il avait mis à terre déjà deux de ses camarades, seulement il n'en était pas sorti indemne et c'est blessé qu'il devait continuer la lutte. Plus le temps passait, plus j'avais une boule au ventre, de mauvais pressentiment qui me disait de graver le visage de mon frère dans ma mémoire. Ces mauvaises pensées n'étaient pas anodines car ce jour-là, je vis mon frère perdre la vie. Dès lors, je n'étais plus le simple héritier du trône, j'étais aussi le seul héritier de ma famille.

Chapitre 3 : L'enfant

2122 - J'étais partit en excursion dans la vallée. Cela faisait des semaines que j'étais enfermé à l'intérieur et j'avais l'impression de pourrir petit à petit comme un vieux fruit laissé à l'abandon ; je n'avais pas seulement besoin d'air, mais aussi et surtout de liberté. Cette liberté de ne rien faire de plus que son envie du moment, de traînasser sans réel but et laisser la productivité en plan. Aux yeux de tous, j'étais déjà un adulte, comme le prouvait ces poils à mon menton à qui chacun d'eux correspondait semble-t-il une responsabilité qu'on exigeait de moi. Mon père étant encore et toujours le Haut-Roi, déjà, il me préparait à prendre sa relève, me demandant mon avis sur quasiment tout. Souvent, il m'envoyait chez les chefs de guerre ou bien les diplomates, histoire que je me fasse une idée nette de leur travail, que je sache ce que chacun fait pour le royaume. Plus jeune, il m'avait même mis dans un court apprentissage chez le forgeron, que je comprenne ce qu'était le métier d'artisan, le travail du corps et surtout, comment sont faites les armes et armures qui nous protège. Dans l'idée qu'avait mon père de son travail, il ne s'agissait pas que d'un simple travail, mais d'un véritable devoir envers son clan, et ce devoir demandait une parfaite connaissance de chaque milieu pour avoir une vision complète sur la gestion du clan. Tout cela commençait à me peser et je commençais doucement à étouffer entre ces responsabilités et ces murs alors, sans rien dire à personne, je pris la liberté d'une balade en forêt comme véritable exutoire.

Je ne me souviens à la fois de tout et de rien de ce jour-là. Tout ce que je pourrais dire c'est que j'étais partis au départ dans cet esprit de doute face à mon devoir et mon envie de liberté, de tout ce poids qui me semblait détruire mes épaules et ce besoin de fuir, de me réfugier au loin. Je ne sais plus combien de temps j'ai marché dans cette forêt, j'arpentais la vallée l'esprit vide et plein tout à la fois, j'essayais tant bien que mal de ne penser à rien mais dès que je tentais, un sentiment de culpabilité pointait le bout de son nez ; j'étais jeune et complètement en proie au doute quant à mon avenir. Je n'étais pas sûr d'être fait pour cette ligne déjà tracée. Au bout d'un moment, je cessa de marcher pour m'accroupir, puis m'asseoir. Je n'étais nulle part, mais cela me suffisait, je n'avais pas besoin d'un endroit spécifique, j'avais juste besoin d'un nulle part. Je restais là, des minutes, peut-être des heures durant, sans chercher quoi que ce soit, les genoux presser contre ma poitrine. Je ressemblais à un enfant qui faisait un caprice dans son coin, peut-être parce que je l'étais encore à ce moment là et - sans que je ne le remarque réellement - une larme avait commencer à perler sur ma joue. Dans ma tête, dans mon monde, à ce moment là, il y avait un vide de mot, de pensée concrète, elles erraient toutes d'un bout à l'autre de mes souvenirs, me rendant légèrement nostalgique. Une partie de moi avait envie de se lever et de partir, pour ne plus jamais revenir, et l'autre voulait que je reste, que je prenne sur moi et que je fasse ce qu'il fallait que je fasse, car j'étais le seul à pouvoir le faire. J'étais incapable de faire un choix, alors je restais dans cet entre-deux, assis, désemparé. C'est à ce moment là que je sentis deux bras m'encercler, un contact aussi doux qu'inattendu, qui me réconforta plus que jamais.

2124 - Esha était magnifique, comme à son habitude, et je n'osais lui dire mot alors qu'elle errait non loin de moi dans les rues de la ville. Cela faisait maintenant deux ans que je la côtoyais régulièrement, depuis cette fameuse balade en forêt et depuis, je n'étais plus en proie aux mêmes doutes. Il m'était dorénavant évident que je ne pourrais jamais quitté cette vallée qui m'a vu grandir, ni même ces gens qui m'avaient éduquer et qui comptait sur moi. C'était Esha qui m'avait aidé à y voir plus clair, cette fille dont je connaissais à peine le nom auparavant, elle qui m'avait trouvé dans cette forêt et qui m'avait réconforté sans un mot. Raleigh, un ami d'enfance, ne cessait de s'amuser à ce sujet, persuadé que nous finirions ensemble tant je parlais d'elle. Je n'en étais pas aussi sûr que lui, car elle semblait plus libre que le vent, et j'avais peur qu'elle ne me voit comme un obstacle à sa course. Esha était l'incarnation même de la force tranquille, libre et indépendante. Moi, de mon côté, je représentais un pouvoir stable, s'exerçant avec honneur et devoir. Je n'aurais jamais imaginé qu'elle puisse répondre favorablement à ma demande, et pourtant, elle le fit. Mais mon bonheur ne s'arrêta pas là, des mois plus tard, plus d'une année entière même, naissait notre premier enfant. La nuit de sa naissance restera à jamais gravé dans ma mémoire, nous passions un hiver sans neige jusqu'à cette nuit là où une fine pellicule recouvra tout Kapastelt, comme pour décoré la ville en l'honneur de la nouvelle venue. Son prénom, c'est Esha qui le choisi : Costia.

Chapitre 4 : L'inacceptable


2129 - Vingt-quatre printemps, c'était l'âge que j'avais lorsque nous avons du faire face à l'un des raids les plus virulents qui m'ai été donné de voir. Cette attaque venait du Clan de la Falaise Bleue, un peuple de fous qui semblait toujours en marge des autres, suivant son propre fonctionnement qui échappait un peu au reste. Cela faisait longtemps que je ne cherchais plus à comprendre le comment du pourquoi chez les autres, ce n'était ni de mon ressort ni même de mon intérêt ; tout ce dont j'avais besoin de savoir c'était à quoi on pouvait s'attendre avec quel clan. Seulement, jamais je n'aurais cru voir une attaque aussi destructrice, ce n'était plus un combat mais une réelle moisson quelle que soit le camp l'où l'on se trouvait. J'avais l'impression que nous étions tous là, au sein de ce combat, que chaque goutte de sang qui coulait venait d'une de ces personnes que je croisais chaque jour, alors que tous virevoltaient autour de moi pour défendre notre sanctuaire. Au loin, mon père se battait aussi en compagnie des meilleures guerriers que nous avions et je pouvais voir dans ces yeux qu'il était prêt à tout pour accomplir notre devoir de gardien. Malgré tous ses discours réfractaire sur la guerre il savait que parfois elle était inévitable. J'avais vingt-quatre printemps et une nouvelle fois je compris l'intransigeance d'un coup d'épée dans l'abdomen lorsque celui-ci traversa celui de mon père.

L'armée repoussée, ce n'était pas seulement moi mais tout le clan qui se retrouvait orphelin. Nous avions perdus nombre d'entre nous, mais la plus grosse perte était mon père, ainsi qu'un des grands Gardiens. Nous nous rendions compte de tout ce qui nous avait été pris et le regrettions, tout en sachant que jamais nous n'aurions agit autrement. Notre peuple était de nature pacifiste, mais nous restions les gardiens de la vallée sacrée, nous ne faisions que notre devoir. Le deuil de nos morts dura plusieurs jours durant lesquels tout semblait en pause dans notre clan, chacun s'entre-aidant durant cette période difficile. Esha et moi nous occupions de Costia, elle n'avait que 4 ans et ne comprenait pas bien tout ce qui se passait autour d'elle, elle n'était pas non plus en âge de comprendre ce que la mort d'Hoven signifiait pour notre famille. Quant à moi, je me préparais déjà à ce qui suivrait la période de deuil. A peine celui-ci se termina-t-il que la cérémonie de passation de pouvoir eu lieu où moi, Utak, dernier fils en vie d'Hoven le défunt, je devenais Haut-Roi. Quant au remplacement du Gardien mort, c'est son second qui pris sa place ; un ami d'enfance en qui j'avais toute confiance, Raleigh. De mon côté, en signe de cette passation, je reçus les scarifications royales ; celles qui signifiaient la charge qui m'était soumise, telle une couronne gravé directement sur la peau.

2144 - Des années avaient passées, cela faisait bien une quinzaine d'année que j'avais pris la place de Haut-Roi, veillant sur mon peuple du mieux que je pouvais, comme j'avais veillé sur mon propre enfant. Elle-même n'était plus là, cela faisait bien deux ans qu'elle était partie à la découverte du monde. Je n'avais pu refuser sa demande - je savais que même si je l'avais fait, elle n'en aurait fait qu'à sa tête comme sa mère l'aurait fait - et j'aurais tant donné pour avoir cette même chance à son âge. Elle avait l'air de prendre cela comme une sorte de voyage initiatique, mais jamais elle ne m'avait caché qu'elle reviendrait un jour, quand elle sentirait que son clan aurait besoin d'elle. J'espérais au fond de moi qu'elle ressentirait cet appel le plus rapidement possible, inquiet de la savoir loin de moi et pourtant, il semblait que mes peurs pouvaient se trompées parfois. Lors de ses pérégrinations Costia fit la rencontre d'une jeune femme, nul autre personne que l'Heda même, de qui elle s'était entichée réciproquement tant et si bien que Esha et moi-même avons pu venir les voir à Polis. Cela faisait des années que je n'avais pas revu cette ville que j'évitais depuis ce souvenir amer qu'elle m'avait laissée. Y retourner après tout ce temps me donnait un sentiment étrange, encore plus d'y rencontrer une jeune femme, presque encore une gamine, qui avait réussi là où mon frère aîné avait échoué il y a ce qui me semblait une éternité. Lexa. Elle avait beau être d'une jeunesse surprenante, elle avait l'assurance d'un véritable chef et montrait une maturité impressionnante pour son âge. Je comprenais mieux la raison qui avait poussé l'esprit d'Heda de la choisir, ainsi que si qui avait attiré ma fille chez elle. Torrey et elle avait plusieurs points communs, mais il était certainement loin de lui arrivé à la cheville... Et je me rendis alors compte que je n'avais pris le temps de parler à ma fille de son oncle ; il était devenu malgré moi un sujet tabou. Je me promis alors un jour de lui en parler, mais pour l'heure je ne pouvais être plus heureux pour ma fille, même si elle construisait sa vie loin de la Vallée...

2145 - Je levai la tête vers Raleigh, le couteau entailla ma paume. Je ne ressentis aucune douleur. Même ça, c'était vain, incapable de me distraire. Ce qu'on venait de m'annoncer avait créer en moi une douleur bien plus profonde, plus noire. Je n'avais jamais connu la douleur de l'enfantement, mais il me semblait que celle-ci était milles fois pire. La pluie couvrait mon visage, la douleur s'était réfugiée dans mes veines. Je restais interdis, le regard perdu vers le sang qui perlait de ma main, se mélangeant peu à peu à la boue sur le sol. Les mots n'avait plus de raison d'être, car aucun ne pouvait exprimer le néant qui m'habitait soudainement. Il me semblait me vider complètement tout en restant vivant, je devenais une sorte de carcasse vide. Je ne pleurais pas. Les larmes sont, pour ceux qui les versent, une sorte de troc pour atténuer ce ressentiment qui naît en soi ; Je gardais le mien précieusement. Cette douleur, je ne veux pas la surmonter, car c'est la seule chose qui me retient en vie. C'est tout ce qu'il me reste, depuis ces mots qui s'était échappé de la bouche de mon vieil ami... : " Costia a été tué. "

Chapitre 5 : Le déclin

Je ne rêve plus. Les rêves formules nos envies, nos espoirs ; je n'en ai plus. Mes nuits sont aussi noires que mon cœur est vide. Il me semble avoir un jour pu ressentir, ou même rire, mais aujourd’hui je n'y crois plus réellement. Je refuse de quitter mes terres, je ne veux plus de lien avec qui que ce soit. Je n'ai plus goût à rien, je suis mort de l'intérieur, mais je continue à vivre. J'agis comme un automate car j'ai des responsabilités, un peuple qui compte sur son Haut-Roi, ils ont besoin de moi. Si Utak me semble disparu, le Haut-Roi du Louwoda Kliron Kru veille toujours sur son clan. C'est lui qui a recueilli Lexa lorsqu'elle venu lui présenter son projet fou, c'est lui qui accepta pour le bien de son peuple, étouffant la rage contre Azgeda, seule trace restante d'un père blessé. C'est lui qui ordonna à son ambassadeur de s'occuper de tout ce qui se passait à Polis, lui qui décida qu'il faudrait toujours être d'accord avec la Commandante sans chercher à comprendre. C'est lui qui continuait à faire confiance en celle qui faisait la paix avec l'ennemi. Moi, je m'étais tant effrité qu'on ne me voyait pratiquement plus, Esha étant la dernière à pouvoir apercevoir ce qui restait de ma personne.

Le temps a passé, mais rien n'a véritablement changé. Ma rancune envers ceux qui m'ont pris Costia reste la même, même si mes préoccupations sont différentes. Cela fait quelques temps que je m'occupe d'une gamine, Natblida comme l'était mon frère, mais je suis le seul à connaître la nature de son sang et j'ai juré de ne rien dire à personne. Son père, je le connaissais bien, lui même avait perdu des membres de sa famille comme j'avais perdu Torrey ; il ne voulait pas de ça pour sa fille. Il m'a fait promettre de veiller sur elle. Son nom est Madi, tous savent qu'elle est ma protégée, pensant que je cherche en elle le réconfort pour la perte de.., mais il n'en ai rien. Elle n'a pas le droit de m'appeler Papa, qu'elle le veuille ou non, et elle a pour obligation de ne jamais quitté Kapastelt. Je ne laisserais jamais les Prêtres de la Foi l'emmener à Polis.

Toutes mes préoccupations sont tournées vers mon clan, ma Terre, Madi et Esha. Je me fiche des histoires qui concerne le reste, que ce soit des mountains mens ou de ce peuple tombé du ciel. Tant qu'ils ne tentent pas de s'en prendre à nous, ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent. Lexa saura les gérer sans mon aide. Moi, je veille et j'attends, espérant un jour pouvoir prendre ma revanche.



Derrière l'écran ...
Pseudo Pseudo
Je suis rôliste depuis l'âge de glace
Je connais la série 3/5
J'ai lu les romans de Kass Morgan Nowe.

Avatar :: Manu Bennett

Comment as-tu connu le forum ? Yu know chon ai laik.
As-tu lu la Charte ? Tous sauf Clarke. Tu mérites pas ma belle-fille.



Dernière édition par Utak le Sam 30 Sep - 3:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DE LA VALLEEHaut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 45 Masculin Nb de Messages : 37
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 0:43

Lexa qui tire sur la corde sensible a écrit:
Utak vient d'apprendre la mort de sa fille, Costia. Il savait qu'elle était disparue depuis plus d'un mois et que la Commandante remuait ciel et terre pour la retrouver. Mais ces efforts ont été vaincs, et elle retrouva la tête de sa compagne dans sa chambre. Décris la réaction d'Utak en apprenant la nouvelle, ses sentiments, ses prochains agissements.

DATE DU RP / REPÈRE CHRONOLOGIQUE : 2 Mai 2145

C'est tout ce qu'il me reste : LE NéANT. Ces derniers temps mes nuits étaient plus agités que je ne l'aurais souhaité. Chaque soir, je faisais le même rêve encore et encore, il me suffisait de fermer les yeux et ça y est ; J'y étais. Je me vagabondais systématiquement dans ce paysage de collines basses dont la monotonie m'angoissait plus qu'elle ne me rassurait. Au bout d'un moment, j'apercevais cette vieille maison au sommet d'un des monticules, et le soir, on pouvait y voir briller de la lumière derrière des fenêtres à petits carreaux. Il me semblait que cette maison avait toujours été là et, sans que je me rende compte, je savais que j'avais toujours vécu là. Nous vivions une existence de reclus, sans le moindre ami, seuls, ma femme ma fille et moi, dans quelques pièces d'un ancien manoir désert. Personne n'entrait ni ne sortait. Le paysage extérieur gardait son allure angoissante et nous nous gardions bien de nous y rendre. Pourtant, un jour elle disparut, ainsi je parti à sa recherche. J'ouvris la porte d'entrée et m'engouffrait dans l'halo noir sans me méfier d'où j'allais. On ne descend ainsi que dans les hallucinations ou le délire. Cet escalier n'en finissait pas. On se serait cru dans un puits hideux et la torche que je tenais au-dessus de ma tête ne pouvait éclairer les profondeurs où je m'enfonçais. Cela durait je ne sais combien de temps, une éternité, puis soudain, un pressentiment m'envahissait : la mort allait venir. Je me mettais alors à courir, fuyant l'inévitable sans y parvenir. Chaque fois, je butais contre une marche et me retrouvait à tomber dans le vide, sachant pertinemment que la chute serait fatale et que je ne reverrais jamais les miens. Je me réveillais alors, le corps en sueur, j'étais encore en vie.

Je n'osais plus dormir de peur de revivre à nouveau cette expérience affreuse, de toute façon, même le sommeil ne m'apportait plus le repos nécessaire que mon corps réclamait. Mes cernes se creusaient et mon teint devenait de plus en plus pâle, tous à Kapastelt pensaient que je me laissais mourir. Ce n'était pas le cas, j'avais envoyer mes meilleures hommes aidé Lexa pour ses recherches et chaque jour, j'attendais que l'on m'apporte des nouvelles. J'errais dans la ville en attendant.. Je n'avais plus de routine car elle n'avait plus lieu d'être dans un moment comme celui-ci.

Ce jour-là était un jour encore plus étrange que ces derniers jours. En sortant de ce qui me servait de bureau, je m’en souviens encore de ce vieil homme qui me lorgnait en gloussant et me fit un signe curieux de la main avant de disparaître derrière un mur. Il ne m'avait pas plus semblé réel que mes rêves cauchemardesques. Plus mon inquiétude grimpait, plus la réalité me semblait fiction. Mais j'essayais tant bien que mal de rien en laisser paraître ; mon visage parlait déjà assez pour moi. Je continuais alors mon chemin dans les petites rues abandonnées de notre capitale, la nuit menaçait déjà les derniers rayons du soleil, ceux-ci avaient déjà peinés toute la journée à se frayer un lien dans ce temps nuageux. Aujourd'hui encore, le ciel avait été terne. Quelques gouttes de pluies commençaient à perler sur ma peau lorsque j'entendis une voix familière crier mon nom.

Lorsque je me retournais, j'aperçus mon ami Raleigh, un des deux grands Gardiens de notre clan, lui qui m'avait suivi lors de mon ascension au trône. Il était l'un de ceux en qui j'avais le plus confiance en plus d'être une véritable mine d'informations. Je savais que si il y avait quelque chose de nouveau à sujet de l'affaire qui me rongeait, il serait le premier au courant. Je ne m'étais pas trompé. Raleigh s'approcha de moi et posa fraternellement une main sur mon épaule, le regard en deuil, j'avais peur de comprendre. " Mon ami... J'ai quelque chose à te dire et ce n'est pas facile, crois moi. Je... Je suis désolé. " Mes yeux n'attendirent pas le reste de son histoire pour laisser l'humidité les envahir. Chacun des mots qu'il prononça ensuite est resté gravé dans ma mémoire, moi qui fût incapable d'en formuler un seul en réponse.

Cette douleur était bien plus profonde, plus noire que toute celle que j'avais pu connaître auparavant. La pluie couvrait mon visage, la douleur s'était réfugiée dans mes veines. Je restais interdit ; les mots n'avait plus de raison d'être, car aucun ne pouvait exprimer ce qui m'habitait soudainement. Ma bouche resta scellé. Mes yeux, quant à eux, étaient humides mais je ne pleurais pas. Les larmes sont, pour ceux qui les versent, une sorte de troc pour atténuer ce ressentiment qui naît en soi ; Je gardais le mien précieusement. Cette douleur, je ne voulais pas la surmonter, car c'est la seule chose qui me retenait en vie. Tout ce qu'il me restait depuis ces mots, maintenant que le néant venait de m'envahir.

Une chose était sûr, si jamais je croise un jour ceux qui ont fait ça, ils mourront. Purement et simplement.

2981 12289 0
#RT si t osi trist

_________________

Écoutant le silence, il n'était même pas sûr d'être présent lui-même.
Jeunesse perdue:
 


Dernière édition par Utak le Dim 1 Oct - 23:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MEMBRE DES 100Co-leader des délinquants
MEMBRE DES 100
Co-leader des délinquants

INFORMATIONS
Age : 54 Féminin Nb de Messages : 2819
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 0:48

RE-BIENVENUE ! Very Happy

Contente de voir enfin un Utak parmi nous ! (Même si je boude à la mention "Ancien beau-papa de Lexa" ).

Hâte de voir ce que tu vas nous faire de lui


Un autre chef à martyriser

_________________


In the darkness I see. Pain is part of who we are.

Ma femme la plus belle ♥:
 




Dernière édition par Clarke Griffin le Lun 4 Sep - 1:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t188-rapport-de-missions

avatar
CLAN DE LA VALLEEHaut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 45 Masculin Nb de Messages : 37
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 1:02

@Clarke Griffin a écrit:
(Même si je boude à la mention "Ancien beau-papa de Lexa" )

Toi j'te boude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MEMBRE DES 100Co-leader des délinquants
MEMBRE DES 100
Co-leader des délinquants

INFORMATIONS
Age : 54 Féminin Nb de Messages : 2819
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 1:23

Tu oses me bouder.

_________________


In the darkness I see. Pain is part of who we are.

Ma femme la plus belle ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t188-rapport-de-missions

avatar
CLAN DES ROCHEUSESAmbassadrice de la Coalition
CLAN DES ROCHEUSES
Ambassadrice de la Coalition

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 257
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 9:59

Utak où l'homme ayant prit un abonnement aux enfants natblida

Bienvenue sur ce super forum \o/ Attends quoi? Re-bienvenue? Comment ça Re? T'es qui? PARLEUUUUUUH!!! *le secoue comme un prunier* Bon et bien du coup bon courage pour ta fiche et tout ce qui vas avec.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t556-rapport-de-missions

avatar
CLAN DE LA VALLEEProtégée du Haut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Protégée du Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 17 Féminin Nb de Messages : 17
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 12:46

Re-bienvenue ici, même si j'te boude de toujours pas avoir répondu à mon message privé.

JE VEUX SAVOIR QUI TU ES, PA... MAÎTRE.
BON COURAGE POUR TA FICHE, PRENDS PAS TROP DE TEMPS STP.
JE SUIS TROP HEUREUSE DE TE VOIR ICI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 14:27

Beau-papa. Ah non .. Ancien

Re-bienvenue parmi nous, j'espère que ce personnage te conviendra... Je me réjouis de lire ta fichette I love you

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DU CIELMécanicienne
PEUPLE DU CIEL
Mécanicienne

INFORMATIONS
Age : 26 Féminin Nb de Messages : 116
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 19:25

Bienvenue !!! Very Happy
Enfin Re !!!!
Bon courage pour ta fiche !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.the-100-new-earth.com/t635-rapport

avatar
CLAN DE LA VALLEEHaut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 45 Masculin Nb de Messages : 37
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 20:23

Madi, je me devais de garder mon identité secrète, mais sache que ton papa a trouver comment s'occuper de toi sans que personne puisse rien y dire. ♥

Merci aux autres, mais sachez que je vous conspue tous.

Sauf Lexa, ma belle-fille adorée ♥

_________________

Écoutant le silence, il n'était même pas sûr d'être présent lui-même.
Jeunesse perdue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DE LA VALLEEProtégée du Haut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Protégée du Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 17 Féminin Nb de Messages : 17
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 20:24

Je te déteste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DE LA VALLEEHaut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 45 Masculin Nb de Messages : 37
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 20:26

Tu ne peux même pas me réchapper.

Mais tu me brises le cœur...

_________________

Écoutant le silence, il n'était même pas sûr d'être présent lui-même.
Jeunesse perdue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DE LA VALLEEProtégée du Haut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Protégée du Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 17 Féminin Nb de Messages : 17
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 20:27

J'ai qu'à fuguer en pleine nuit. Ni vue, ni connue.
Quel cœur, t'en as un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DE LA VALLEEHaut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 45 Masculin Nb de Messages : 37
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 20:37

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MEMBRE DES 100Co-leader des délinquants
MEMBRE DES 100
Co-leader des délinquants

INFORMATIONS
Age : 54 Féminin Nb de Messages : 2819
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 4 Sep - 20:59

Fugue, Madi. Je t'adopte dès maintenant.

_________________


In the darkness I see. Pain is part of who we are.

Ma femme la plus belle ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Mer 6 Sep - 8:31

Cessez de discuter et avancez dans vos fiches bande de feignasses. LEXIATOR

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Co-leader des délinquants
MEMBRE DES 100
Co-leader des délinquants

INFORMATIONS
Age : 54 Féminin Nb de Messages : 2819
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Mer 6 Sep - 10:25

Ouais, écoutez ma femme. (pour une fois qu'elle dit un truc intelligent)

_________________


In the darkness I see. Pain is part of who we are.

Ma femme la plus belle ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DU CIELMécanicienne de génie
PEUPLE DU CIEL
Mécanicienne de génie

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 1656
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Mer 6 Sep - 16:18

Avec tous ces DC j'arrive même pas a savoir qui se cache derrière ce perso ....Du coup je vais faire le mouton :

RE bienvenue... Puisque tu as l'air d’être un DC? TC? QC?

_________________

“TOUTE PEINE MÉRITE GALÈRES.”
La souffrance est féconde en enseignements, on apprend vite à l'école de la douleur.

Mon Magasine perso :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t79-rapports-de-missions

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1318
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Mer 6 Sep - 17:44

Moi aussi j'avoue que je suis perdue avec tout ces DC qui poussent Razz

Mais Re bienvenue

_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


Merci Marcus pour la signature et l'avatar    

TEAM MOON :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t199-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DE LA VALLEEHaut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 45 Masculin Nb de Messages : 37
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Sam 30 Sep - 3:07

Merci à ceux qui m'ont souhaité la bienvenue (<- ce smiley devrait vous donnez l'indication de qui je suis wsh.)

Sinon j'ai fini mon histoire il me semble. (après 20 ans)

_________________

Écoutant le silence, il n'était même pas sûr d'être présent lui-même.
Jeunesse perdue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Dim 1 Oct - 21:23

Tu ne mérites aucun commentaire sur ta fiche.

Citation :
Utak vient d'apprendre la mort de sa fille, Costia. Il savait qu'elle était disparue depuis plus d'un mois et que la Commandante remuait ciel et terre pour la retrouver. Mais ces efforts ont été vaincs, et elle retrouva la tête de sa compagne dans sa chambre. Décris la réaction d'Utak en apprenant la nouvelle, ses sentiments, ses prochains agissements.

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 2 Oct - 10:53

Oulala la vilaine que je suis qui t'a laissé attendre toute une nuit

Allez, cette fois c'est bon, je te mets ta couleur Wink Je voulais juste te dire que c'est une très belle fiche que tu nous as fait là et je me réjouis vraiment de rp avec Utak ! J'adore vraiment beaucoup notre lien et j'ai trop hâte de pouvoir le jouer

Bon jeu avec ce QC d'amour Coeur

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
CLAN DE LA VALLEEHaut-Roi
CLAN DE LA VALLEE
Haut-Roi

INFORMATIONS
Age : 45 Masculin Nb de Messages : 37
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    Lun 2 Oct - 12:00

Vazy fais des compliments pour te rattraper de cette LONGUE attente.

Namé.

_________________

Écoutant le silence, il n'était même pas sûr d'être présent lui-même.
Jeunesse perdue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Utak - Paternel orphelin.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Utak - Paternel orphelin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOTUS caniche orphelin 10/12 ans SPA EVREUX (27) ADOPTE
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Orphelin cherche famille...
» Sauver la veuve et l'orphelin? Jamais si on me paie pas plus que le smic ~ Arto
» HUKY croisé caniche orphelin ARA EVRY (91) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ S.A.S D'ARRIMAGE ₪
 :: Présentation & Personnages Vacants :: Fiche d'identification :: Fiches Validées :: Les Natifs
-
Sauter vers: