Partagez | 
 

 Erzuli - Trikoken

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MONTAGNARDSergent Section
MONTAGNARD
Sergent Section
"Intervention Extérieure"

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 38
En savoir +

MessageSujet: Erzuli - Trikoken   Lun 11 Sep - 23:22


ERZULI KOM SANKRU
- Le monde semble sombre quand on a les yeux fermés. -
Proverbe indien


Profil de l'individu
Nomination Erzuli kom Sankru, "Trikoken"
Age 41 ans
Affiliation Natifs
Clan/Station Trikru


Qualité Captivant
Défaut Cinglé
Métier/Rang Chaman

Dossier Medical
Lieu Naissance: Sankru
Taille: 1.79m
Poids: 72kg

Grp Sanguin: Inconnu
Antécédents Médicaux:
Haute consommation de différentes herbes et champignons de la forêt.

— Historique Famillial
Père : Kokoro
Mère : Bimbila, décédée
Fratrie :
Massala, frère jumeau.
Alikalia, soeur cadette.


A savoir:
Erzuli est surnommé "Trikoken", qui signifie littéralement en trigedasleng "fou des bois".
Il porte toujours son corbeau empaillé sur la tête, il lui a donné le doux nom de Djakobou. Il est selon lui l'oiseau qui l'emmène aux cieux afin de rencontrer ses ancêtres.
Tempérament & Personnalité
Dissimulé au coeur des forêts Trikru, Erzuli est un homme qui attire bien des questions auprès de bien des gens. Mystérieux et énigmatique, personne ne sait rien de lui. Beaucoup de rumeurs courent à son sujet et malgré la méfiance des gens, ceux qui sont partis le trouver afin de régler un quelconque problème sont toujours rentrés satisfaits. Il fallait suivre des indications très précises afin de le trouver: depuis Tondc, longer la rivière en aval jusqu'à trouver le bunker abandonné, traverser les marais jusqu'à repérer une immense fourmilière, poursuivre vers l'Ouest jusqu'à trouver un grand arbre creux et depuis là, prendre la direction Sud-Est et vous trouverez son repaire. Vous ferez alors face à un homme dérangé, autant dire cinglé et farfelu. Autant le dire, les plantes Trikru y sont pour quelque chose. On a l'impression qu'Erzuli vit dans un monde parallèle. Il est très agité et alors qu'il peut se montrer à l'écoute de tous les problèmes du monde, il peut en un instant virer rouge et devenir excentrique. Il n'aime pas les gens, il n'aime pas leur compagnie, mais c'est son gagne pain et pour autant que vous veniez avec quelque chose (ça peut-être n'importe quoi, tout dépend de la valeur de l'objet offert) il l'échangera contre ses bons services. Durant ses différentes cérémonies, on peut le trouver captivant, hypnotique, personne ne sait réellement ce dont il est capable. Il n'est cependant pas un homme de parole, il cherchera toujours à faire tourner les choses en sa faveur. Il ne s'attache à personne, la seule personne à qui il tient réellement étant son frère jumeau. Mais ils ont perdu contact, alors il ne sait même pas s'il est encore en vie ou pas. Mieux vaut ne rien attendre de lui, il est si imprévisible que l'on pourrait être déçu de perdre trop de temps en sa compagnie. Comme quoi, il porte bien son surnom de Trikoken, le fou des bois...


Historique de l'individu


L'histoire raconte qu'Erzuli est né en territoire Sankru, bien rapidement suivi par son frère jumeau, Massala. Voilà presque un mois que la grossesse de leur mère était devenue difficile. Un enfant à porter était déjà compliqué, mais deux, c'était un tout autre travail. Elle n'était plus autorisée à bouger de son lit de fortune jusqu'à l'accouchement, qui finalement, arriva à terme avec deux beaux enfants en pleine santé. Tout s'était déroulé sans encombre, une nuit de pleine lune en plein milieu du désert dans une tente improvisée. Les parents d'Erzuli et Massala étaient des nomades et voilà des années qu'ils vivaient ainsi, comme la plupart du Peuple du Désert. L'arrivée des enfants les poussa cependant à vivre de manière sédentaire pendant plusieurs années. C'est ainsi qu'ils s'établirent à Atsadi, petit village prospère sur les côtes est du territoire, le temps que les enfants grandissent. Mais c'est alors que les jumeaux n'avaient que trois ans que naquit une petite fille, Alikalia. La petite soeur et le petit bijou de la famille.
Né d'un père chaman et d'une mère guérisseuse, les enfants apprirent dès leur plus jeune âge à reconnaître les plantes bénéfiques pour des onguents, ou certaines qui permettaient d'atteindre les différents pouvoir de chamanisme que leur père, Kokoro, se donnait tant de peine à apprendre à sa progéniture masculine. Il tenait lui-même ces pouvoirs de son père, qui les héritait de son grand-père. Ces pouvoirs étaient selon ses ancêtres conférés uniquement aux hommes. Et lorsque Kokoro décidait quelque chose, il ne fallait pas le contredire. Les femmes, elles, devaient s'en tenir aux guérisseurs et c'est cette voie que suivit la petite Alikalia sous l'apprentissage de sa mère, Bimbila.

La famille de Kokoro voyageait beaucoup et était d'une renommée à travers tout le territoire Sankru. Le père grâce à ses dons de chamanisme extraordinaires et la mère par son pouvoir de soin. Ils parcouraient toutes les terres du Désert sans cesse et sans relâche à la recherche de différentes plantes qui subsistaient aux températures écrasantes et aux froids glaciaux. Chaque année, lorsque les plus annuelles se présentaient, ils étaient les premiers dehors à récupérer toutes ces précieuses plantes afin de les sécher et d'en faire différentes potions. Ces périodes étaient très importantes dans la vie des garçons et de la fille qui apprenaient à connaître les fleurs en ces saisons-là. Mais ce n'était pas tâche aisée, car il s'écoulait près d'une année entre deux pluies.
Dès l'enfance, Erzuli et Alikalia montraient une réelle hyperactivité et soif intarissable d'apprentissage. Leurs cerveaux fulminaient sans jamais s'arrêter, sauf parfois aux calmants accordés par Bimbila contre lesquels ils ne pouvaient lutter. Massala a lui été toujours plus calme et plus réfléchi. Son frère et sa soeur étaient très turbulents, ils avaient chacun une réelle personnalité qu'ils n'hésitaient pas à dévoiler aux autres.
La famille était néanmoins soudée. Il leur arrivait parfois d'entamer des voyages de quelques petits mois vers le territoire Trikru ou Yujleda afin de se refaire des ressources en plantes plus importantes. L'occasion rêvée pour les enfants de compléter leur formation. Tous semblaient assurés dans leur avenir et cette voie qui leur avait été transmise par leurs parents qu'ils appréciaient beaucoup. C'est d'ailleurs que les garçons étaient âgés de 16 ans que Bimbila périt des suites d'un de ces nombreux voyages. Cela fut certainement dû à un empoisonnement, à cause d'une plante qui ressemblait trop à une autre. Elle fut leurrée mais la mort ne lui laissa aucune échappatoire. Toutes les prières et rituels de Kokoro ne suffirent pas à la sauver.
Deux ans plus tard, leur père apprit à sa progéniture que leur formation était terminée. Il n'avait plus rien à leur apprendre. A cause de son âge avancé, il décida d'abandonner la vie de nomade et s'installa dans le village où ils avaient vécu quelques années, Atsadi, en paix et bercé par le chant des vagues. Il continuait ses services et des gens de tout le territoire venaient le voir. Les enfants, eux, décidèrent de voyager. Il était temps pour eux de découvrir le monde sous leur propre vision et à chacun de trouver un endroit qui lui plairait où s'installer.

Une dizaine d'année suffit aux trois enfants. Ils ne s'étaient jamais séparés en tant de temps. Mais alors qu'ils avaient bouclé leur voyage en mettant un pied dans chaque clan afin d'y découvrir sa culture et ses manières de vivre, tous en trouvèrent un qui lui plurent plus qu'un autre. Massala, le jumeau, apprécia le calme et le clapotis des vagues du peuple Podakru. Il s'est installé dans une petite maison sur pilotis où il continue d'offrir ses services. Alikalia, quant à elle, apprécia fortement Yujleda qu'elle trouva riche de par sa multitude de plantes et fleurs. Elle vit dans un petit cabanon de la capitale, Hofliop, en tant que guérisseuse. Et le dernier, celui dont il est question dans cette histoire, décida de s'installer au milieu des marais de Trikru. Tout cela s'est déroulé il y a plus d'une dizaine d'années désormais. Et avec le temps, les trois frères et soeurs avaient eu le temps de se faire chacun leur renommée au sein de leur peuple, et même au-delà des frontières. Depuis la création de la Coalition, des gens de tous les peuples viennent demander de leurs services. Chacun des frères et soeur rend régulièrement visite aux autres, et parfois à leur père, vivant toujours à Atsadi.

Erzuli vit donc en ermite dans les bois depuis bien des années. La seule compagnie qu'il a, se sont ses clients qui viennent lui demander des services en échange d'un animal, de nourriture, d'un objet rare ou de plantes spéciales. De ce fait, dans sa tente au milieu des bois, il possède tout un trésor dont il se sert pour négocier ou amadouer les gens. Il a appris à découvrir et connaître par coeur les plantes Trikru et à en consommer. S'il peut se montrer si lunatique parfois, c'est certainement à cause des nombreux champignons ou plantes qu'il mange quotidiennement.
Il maîtrise l'art du chamanisme et du vaudou. Il dit pouvoir contacter les esprits et sait préparer diverses potions. Son oiseau sur la tête, qu'il possède depuis son installation en territoire Trikru, est nommé Djakobou. Il est selon lui ce qui lui permet de se rendre au ciel afin de contacter les défunts. Vous pouvez également lui demander de lire dans le passé ou le futur. Dans le feu, il lancera une certaine poudre de couleurs différant selon le temps demandé et des images à lui se révèleront, plus ou moins claires selon l'ouverture de la personne. Il peut sembler effrayant et très spécial pour certaines personnes et c'es totalement vrai. Mais il le vit bien, et ne vit que pour lui même. Il n'aime pas la compagnie des autres humains: il les accepte uniquement dans son antre car ils sont son gagne-pain et qu'il n'a pas réellement le choix.

Et vous, aurez-vous le courage de braver ainsi les mille et un dangers des bois afin de le rencontrer ?



Derrière l'écran ...
Pseudo Despacito
Je suis rôliste depuis Quiero respirar tu cuello despacito
Je connais la série Deja que te diga cosas al oído
J'ai lu les romans de Kass Morgan Para que te acuerdes si no estás conmigo



Avatar :: Johnny Depp dans Lone Ranger

Comment as-tu connu le forum ? Par là >
As-tu lu la Charte ? LEXA






_________________
Prisonnière des enfers
❀ Dans la mythologie grecque, Perséphone, fille de Zeus et de Déméter, est l'épouse d'Hadès, le dieu des enfers. Elle passe la moitié de l'année avec son époux et remonte dans le monde des vivants à la fin de l'hiver, apportant avec elle le printemps. Son arrivée fait germer les grains de blé et à son départ en automne, les récoltes retournent à la terre. Elle symbolise de ce fait le cycle de la vie et le repos de la végétation sous terre, en hiver.



Dernière édition par Erzuli le Mar 12 Sep - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t750-rapport-de-missions-du-ser

avatar
CLAN DE LA VALLEEGuérisseuse
CLAN DE LA VALLEE
Guérisseuse

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 118
En savoir +

MessageSujet: Re: Erzuli - Trikoken   Mar 12 Sep - 10:30

O.M.G
Le voilà le perché de la vie
Enfin tu nous le sors. Amuses toi bien avec lui

Et arrête avec Despacito, c'est plus possible là xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t639-rapport-de-mission-
 
Erzuli - Trikoken
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ezili Dantò reponn Kèlens Titus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ LES ARCHIVES ₪
 :: A R C H I V E S :: Présentations
-
Sauter vers: