:: CALENDRIER DE L'AVENT :: C'EST PAR ICI ! ::

Partagez | 
 

 Pluie - Lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 161
En savoir +

MessageSujet: Pluie - Lloyd   Mar 26 Sep - 19:46

7 octobre / Repère Chronologique : Départ de Kane pour Tondc. Lluvia cherche quelqu'un avec qui s'amuser...



Pluie
que s'éternisent mes rêves dans ma réalité

Assise sur un morceau de tronc. Un bâton dans la main. Les coudes appuyés contre mes genoux. Le bout de bois tirant des traits hasardeux dans l'herbe. Le regard perdu. Un long soupire...
C'était comme ça que j'étais quand je pensais à Maman. J'étais si heureuse d'être sur Terre, que cela me faisait parfois oublier. Mais pas tout le temps. Tout le monde était occupé au Camp Exodus. D'ailleurs, c'était un grand jour aujourd'hui. Monsieur Kane allait se rendre chez les méchants. Je n'avais pas bien compris pourquoi, mais c'était important. Après les évènements de la veille, Papa m'avait dit de rester bien sage. Je ne savais pas vraiment ce qui était arrivé à Docteur Abby, mais je savais qu'elle avait été punie... Papa n'avait pas voulu que je vienne voir, alors que tout le campement était sur la place public où tout le monde s'affairait d'habitude. Mais là, le temps de plusieurs longues minutes, ce fut comme si tout avait été mis sur pause. Et je n'avais rien entendu heureusement, Papa m'ayant forcé de rester à l'intérieur de la navette. Les cris du Docteur Abby m'auraient fait faire bien des cauchemars...
Alors que ma seule tâche était de redonner le sourire aux gens autour de moi, cet après-midi-là, c'était moi qui l'avait perdu, ce sourire. Mon regard se voilait derrière des larmes que je peinais à contenir. J'étais seule dans mon coin, personne ne s'occupait de moi, alors je ne pouvais que me morfondre et penser à elle... Me remémorer ses beaux yeux bleus, ses sourires étincelants, ses câlins chaleureux, sa douce odeur. Une larme m'échappa. Puis une seconde. Euh non. La seconde venait de tomber du ciel. Je crus rêver. Je passai une main sur ma joue, puis lécha la goutte d'eau, qui n'était pas salée. Elle était aussi douce que l'eau que l'on buvait. Je fronçai les sourcils. Puis, plusieurs autres se mirent à tomber. Sur mon visage, mes cheveux, mes bras, mes jambes. Même sur mon bâton, le tronc d'arbre, dans l'herbe et sur les décombres autour de moi. La cadence s'accéléra et c'est quand je compris ce à quoi j'avais affaire que je bondis sur mes jambes. Mon esprit s'était très rapidement reconnecté à la réalité, et tout simplement parce que j'attendais cela depuis mon arrivée sur Terre. De la pluie ! Enfin, j'allais connaître la vraie signification de mon prénom. Le concept de pluie m'était si étranger et non concret sur l'Arche... Comment de l'eau pouvait tomber du ciel ? Je n'avais toujours pas compris pourquoi, et pourtant voilà: il pleuvait. La pluie était là. J'étais là.

Alors que je voyais tout le monde se mettre à l'abri sous l'averse imminente, moi je commençai à gambader partout. Faisant d'élégants sauts en chantonnant, je tournai sur moi-même en riant alors que l'eau commençait à tremper mes vêtements, mes cheveux, mon corps, comme si j'étais sous la douche. Le sol devenait de plus en plus mou, mes pieds nus -comme à leurs habitudes- s'enfonçaient dans la terre. Il suffisait d'une pluie pour raviver mon humeur, alors qu'elle avait terni celle des autres qui s'étaient protégés afin de ne pas être trempés.
made by black arrow

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t306-le-petit-journal-de

avatar
PEUPLE DU CIELLieutenant de la Garde
PEUPLE DU CIEL
Lieutenant de la Garde

INFORMATIONS
Age : 19 Masculin Nb de Messages : 22
En savoir +

MessageSujet: Re: Pluie - Lloyd   Ven 29 Sep - 19:21

Pluie

ft. ROSEWOOD Lluvia

7 octobre. Départ de Kane pour Tondc. Lluvia cherche quelqu'un avec qui s'amuser...

Les journées s’enchaînaient à un rythme effréné. À chaque jour son événement. Hier, le Dr. Griffin était punie pour avoir aidé à laisser filer des 100. Choix humain : elle voulait tellement retrouver sa fille captive, aux prises d’un danger bien plus direct que ce qu’ils auraient imaginé ; mais aussi contraire aux ordres, à la loi, à la sûreté déjà si fragile du camp. Elle avait probablement agi en toute connaissance de cause, rien n’aurait été plus absurde que de s’opposer à la volonté manifeste de Kane, pourtant son opiniâtreté à retrouver sa fille s’était imposé.
Lloyd s’interrogeait sur l’impact moral qu’aurait la punition sur le reste du camp majoritairement composé de membres de la Garde : ils auraient tôt fait, en cas désaccord, de s’indigner, d’être indisciplinés, de se mutiner dans un cas plus extrême. Cependant que l’atterrissage de la navette Exodus s’était, certes et dans une moindre mesure, déroulé sans heurt, les communications avec l’Arche était toujours coupées, des 100 manquaient encore à l’appel et plusieurs personnes savaient leurs enfants aux mains d’inconnus. Lloyd s’imaginait une poudrière en équilibre instable, prête à s’écrouler sous le poids des dissensions.

La situation du jour n’était pas beaucoup plus rose que la veille. Kane s’apprêtait à partir vers Tondc, a priori une ville à un bon jour de marche, rencontrer la cheffe des Natifs. Les événements ne s’était pas très bien passés depuis leur arrivée, et sûrement qu’on aurait dit plus tard « Des exactions furent commises de part et d’autre ». Pensée qui amusa un instant le lieutenant. Marcus avait le courage et le charisme nécessaire à sa mission, quiconque sur l’Arche avait affaire à lui savait quel genre d’homme il était. Néanmois à Tondc, il serait sûrement reçu avec méprise, comme l'avait été leur traitement depuis l’envoi des délinquants sur Terre, il serait en position d’infériorité sans droit d’exiger quoi que ce soit.

Une situation stressante qui hantait tous les esprits. Leur survie était si précaire, Lloyd s'en rendait chaque fois un peu plus compte quand son regard balayait le camp. La navette derrière eux était d'un confort bien au-delà de ce qu'il voyait autour de lui : les bâtisses toutes de bois construites à la hâte, étaient moins des édifices solides abritant du vent que des cabanes de fortune chancelantes sous la force du vent s'engouffrant par la porte. Quiconque aurait souhaité démolir le baraquement y serait allé avec une facilité déconcertante.
Entre ces tas de bois mal agencées, l'herbe s'arrachait et dépérissait s'y dessinant des chemins à force de passages de marches régulières. Les sentiers se faufilaient vers tous les endroits fréquentés qui furent rapidement désertés quand l'eau commença à tomber de plus en plus drue. Elle se mélangeait à la terre la rendant molle. Lloyd, protégé sous son auvent, observait avec obligeance les gens trottinant pour se réfugier de la pluie. Encore un nouvel événement récurrent auquel s'habituer.

En tendant son bras, il sentit les gouttes le battre provoquant une sensation peu agréable, comme si quelque chose tapotait sa peau en continue, c'en était presque agaçant. Une petit silhouette furtive passa devant lui, il ne réagit pas sous le coup et reprit son observation. Il tourna la tête comme pour être sûr de n'avoir rien oublié et repéra ce qu'il avait bien cru voir : la petite Rosewood gambadait dans la boue glissante, totalement trempée. Un enfant ici, il devait s'y faire. Hugo, un membre de la Garde tout comme Lloyd, avait secrètement embarqué sa fille dans la navette. Une décision bien étrange à laquelle le lieutenant n'arrivait pas à trouver une raison sensée. Elle courait tout de même à quelques mètres de lui et malgré la sympathie qu'il ressentait envers son père, il ne pouvait pas la laisser là. Désormais connue par tout Exodus, il faudrait bien s'en occuper.
Lloyd retira sa veste et s'approcha après avoir hélé l'enfant. L'eau dégoulinait sur son visage, mais elle semblait heureuse, un brin insouciante, tout sourire. Elle rappelait ceux qu'ils avaient laissé derrière sur l'Arche, ce pourquoi ils espéraient dorénavant vivre, un nouveau chez soi.

« Eh ! Tu ne devrais pas rester sous la pluie, tu risquerais d'attraper froid » préconisa gentillement Lloyd en lui tendant sa veste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t667-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 161
En savoir +

MessageSujet: Re: Pluie - Lloyd   Dim 1 Oct - 23:22


Pluie
que s'éternisent mes rêves dans ma réalité

Je n'avais jamais été si heureuse. Enfin si, je l'avais été grandement lors de ma propre découverte de la Terre. Lorsque j'avais posé mes pieds dans l'herbe pour la première fois, les mêlant à la douceur des brins verts et aux massages de la terre. Lorsque j'avais posé mon regard sur les montagnes, les arbres, le ciel, les nuages, les étoiles, la lune, pour la première fois. Tout était si beau, plus beau. Je redécouvrais ma vie sous un angle différent. Tout ce que j'avais toujours vu depuis l'Espace était si différent ici. Le soleil était plus petit, tout comme l'astre nocturne. On y voyait moins d'étoiles aussi. Mais les nuages étaient différents. Sur la planète, on voyait beaucoup plus de détails, pas seulement des continents se dessiner au milieu des océans.
Cette pluie, qui s'écoulait le long de mon visage, qui trempait mes cheveux, me faisait ressentir un sentiment de plénitude que jamais auparavant je n'avais découvert. Je riais et souriais comme si rien ne pouvait m'arrêter, redécouvrant ma vie et toute mon existence sous un nouveau jour. Car enfin, je savais ce que c'était de la pluie. Lluvia. Ca avait même une odeur particulière qui embauma tout mes sens de ce sentiment nouveau.

Et puis tout à coup, je crus comprendre qu'on m'interpellait. Or, je ne cherchai même pas à comprendre, perdue dans ma contemplation. Je continuais d'apprécier cette pluie qui me fouettait le corps sans douleur. Non en réalité, c'était plus comme des caresses. Je songeai un instant à Maman. Ces gouttes venaient du ciel... Peut-être était-ce elle qui les avait envoyées ? Pour montrer qu'elle pensait à moi, qu'elle m'aimait et que même si elle n'était pas présente, elle pouvait me voir et me sentir ? J'aurais aimé y croire, jusqu'à ce que je sois coupée brusquement de mes rêveries. Un homme, probablement celui qui avait tenté d'attirer mon attention vers lui, accourut vers moi en me tendant sa veste. Il me conseilla de venir à l'abri et de me sécher, ou j'allais attraper froid... Je fixais son vêtement, hésitante. Je n'en voulais pas moi de sa veste ! J'étais bien sous la pluie ! Par contre, il semblait ne pas apprécier... Les gouttelettes s'étaient déposées sur ses verres de lunette, si bien qu'il ne devait plus voir grand chose.
-Tu n'aimes pas trop la pluie toi ? lui demandai-je
En l'observant, je me rendis compte que je connaissais cet homme. Bien que je ne savais plus son nom... Mais je l'avais déjà vu travailler avec Papa. Ils étaient collègues. Et sur le campement, je l'avais déjà croisé quelques fois. Il n'avait pas l'air méchant, même plutôt gentil ! Et même si ma question n'avait aucun sens avec ce qu'il m'avait dit, au moins, ça me permettait d'être exposée à la pluie plus longtemps...

made by black arrow

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t306-le-petit-journal-de

avatar
PEUPLE DU CIELLieutenant de la Garde
PEUPLE DU CIEL
Lieutenant de la Garde

INFORMATIONS
Age : 19 Masculin Nb de Messages : 22
En savoir +

MessageSujet: Re: Pluie - Lloyd   Mer 4 Oct - 20:05

Pluie

ft. ROSEWOOD Lluvia

7 octobre. Départ de Kane pour Tondc. Lluvia cherche quelqu'un avec qui s'amuser...

Il avait dû la surprendre : les yeux de la petite s'étaient soudainement ouverts et l'avaient fixé quelques instants. Il n'avait pas la meilleure dégaine avec son pas lourd et bruyant frappant la boue avec vigueur pour la rejoindre. Elle parut hésiter quand Lloyd lui tendit sa veste tandis que les gouttes coulaient abondament sur leur visage. Lui commençait à regretter d'être né avec cette acquité visuelle qui le rendait probablement bien moins crédible à cet instant. Elle semblait parfaitement s'accomoder des trombes d'eau chutant du ciel. Cette-dernière était bien moins froide qu'il ne l'aurait imaginé, comme elle l'était sur l'Arche, mais ici elle s'avérait tiède, ce qui était probablement dû au climat de la région.

Il n'avait plus l'insouciance de la jeunesse dotée de cet esprit désinvolte intériorisant chaque événement avec facilité et n'en retenant principalement que les côtés bénéfiques, laissant sur le banc les tracas qui advenaient. Il n'était plus de cette jeunesse dynamique, irréfléchi, fauteuse de troubles – et en réalité ne l'a jamais été tant son père avait pu serrer la vis. Même s'il avait chéri l'envie de courir sous la pluie, ce ne serait resté qu'un pâle désir un poil fantaisiste auquel se serait aglutiné le désabusement de l'âge. Il ne se voyait plus s'amuser comme auparavant, peut-être qu'il n'exprimerait plus ce penchant pour s'ébaudir d'un rien.

« Tu n'aimes pas trop la pluie, toi ? » s'enquit l'enfant en continuant de le balayer du regard.
Lloyd esquissa un sourire, assez prononcé afin que Lluvia le perçût. Bien sûr qu'il aimait la pluie. Une chose dont il avait rêvé maintes fois s'abattre sur une mer déchaînée, s'écrasant dans un hurlement sourd sur les lames de fond. Une nature destructrice à chérir leur offrant cependant quelques bienfaits. Une image qui lui était souvent revenue quand il avait observé la Terre depuis l'Arche.
Il ramena sa veste vers lui, bien conscient que l'enfant tentait d'éviter sa question – comme beaucoup d'enfants, d'ailleurs. Il se baissa pour être à sa hauteur.

« Je suis comme toi, tu sais. On se sent tous pareils maintenant » continua-t-il en jetant un coup d'œil vers les nuages grisonnants. « C'est incroyable de se dire qu'il n'y a même pas un mois, peu d'entre nous envisageaient de vivre ici. De l'eau qui n'est pas recyclée, c'est différent » s'interrompit-il.
Il espérait que Lluvia prenne un peu plus conscience de ce monde auquel ils essayaient encore d'en entrapercevoir les mécanismes régisseurs. « J'aimerais rester un peu ici, mais il faut penser plus loin. On ne sait pas qu'elle est notre résistance ici. Sur l'Arche, on était très peu affectés par les maladies car tout était traité pour notre survie sur le long terme. Sur Terre, on sera fragiles tant que nous n'aurons pas passé assez de temps à observer. Donc autant éviter des maladies potentiellement contagieuses, donc ne pas rester sous cette pluie. Et ton père serait très triste. ».

Il s'adressait à une enfant de même pas dix ans, ce n'était cependant pas une raison pour la ménager outre mesure. Elle serait sûrement confrontée à des choses peu glorieuses et l'infantiliser davantage ne plaisait guère à Lloyd. Il se reprit néanmoins, ne voulant pas se rendre responsable de quelque peine :
« Après, si tu veux rester à jouer sous la pluie, vas-y. Profite tant que Kane n'est pas parti. Après son départ, on renforcera la sécurité du camp. N'inquiète pas trop ton père. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t667-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 161
En savoir +

MessageSujet: Re: Pluie - Lloyd   Dim 8 Oct - 16:56


Pluie
que s'éternisent mes rêves dans ma réalité

Je regardais l'homme venu me secourir de tout de bon. Enfin, secourir était un bien grand mot. Je n'avais pas l'impression d'être en danger pour quelque raison. A part un rhume, je ne risquais pas d'attraper grand chose... Les maladies étaient rares sur l'Arche et c'était donc peu courant que j'en attrape une. Mais à l'école, on se transmettait rapidement les choses, alors je me souvenais des différents rhumes que j'y avais attrapé... Comment les oublier ?! Cette désagréable sensation de nez boucher, d'étouffer, de tousser sans cesse et d'avoir les yeux qui piquent à force de se moucher. En y repensant... Il était peut-être vrai, en fin de compte, que mon sauveur n'avait pas tout tort et j'aurais mieux fait de prendre sa veste afin de me réchauffer et qu'il ne soit trop tard. Je ne voulais pas tomber malade dès mes premiers jours sur Terre ! Mais il la reprit vers lui et me sourit en se baissant pour être à ma hauteur. Je l'écoutai parler avec attention. J'appréciais son ton, sa simplicité, sa voix tout simplement. Il était calme et posé et son discours eut l'effet de calmer mon excitation due à la pluie. Quand il jeta un regard vers le ciel, je l'imitai en sentant les gouttes s'écraser sur mon visage. Je disais écraser mais ce n'était pas le mot approprié. Non, c'était doux, reposant, agréable. Chaque gouttelette de pluie venait caresser mon visage qui attendait cet évènement depuis bien des années.

Puis il m'expliqua que nous devions faire attention. Que ça ne faisait que quelques jours que nous étions là et nous connaissions très peu de chose sur notre nouvel environnement. Nous ne connaissions pas toutes ces plantes, tous ces êtres vivants, tous les caprices de la météo, tous les dangers des maladies terriennes, et j'en passe... Nous avions vécu des années dans l'Espace et aujourd'hui il était temps de découvrir un nouveau monde. Et moi, naïve et simplette comme j'étais, je pensais que les Natifs nous y aideraient... Qu'ils seraient gentils avec nous et qu'ils nous apprendraient toutes ces choses. Mais non. Et ça, Papa m'évertuait à me l'expliquer mais je ne comprenais toujours pas pourquoi nos deux clans se faisaient la guerre...
Et lorsqu'il mit mon Papa en évidence dans ses paroles, je compris totalement. Il n'avait pas beaucoup de temps malheureusement, mais il faisait tout pour que je me sente bien et me protéger. C'était son métier après tout. Et il ne me protégeait pas seulement moi, mais tout le campement ! Mon Papa, c'était mon héros... Tous ses collègues aussi évidemment, le Monsieur à lunettes que j'avais en face de moi aussi, mais Papa, c'était différent.

Alors, je finis par hocher la tête, compréhensive. Car même si j'étais naïve, j'étais loin d'être têtue. A mon âge, il était encore facile de me faire changer d'avis... Il suffisait d'aligner quelques bons arguments qui me touchaient tout personnellement, comme l'implication de mes parents dans les conditions par exemple, et je me rangeai dans la raison de celui qui me parlait. Tout comme le Monsieur en ce moment. Oui tu as raison ! Nous ferions mieux de retourner au sec. Et sur ces mots, l'excitation de la découverte retombant, un frisson ébranla tout mon petit corps trempé par la pluie. Elle n'avait de loin pas l'effet d'une agréable douche chaude... Non c'était même tout l'inverse. En réalité, cette eau était glacée tout comme celle avec laquelle on se lavait depuis notre arrivée.
Alors je m'engageai vers un couvert où s'étaient abritées plusieurs personnes le temps de l'averse. Or, nous n'avions aucune idée du temps qu'elle durerait... Depuis l'Espace, nous avions une vue imprenable sur les nuages qui couvraient la planète et de ce fait il était possible pour nous de prévoir le temps, même si cela nous servait à rien. Ici, on ne pouvait rien prévoir... Juste attendre. Alors, comme c'était tout ce qu'il me restait à faire, je me tournai vers le Monsieur à lunettes, un peu gênée. Euh... En fait... Je pourrais avoir ta veste un petit moment ? Car un nouveau frémissement remontait le long de mon échine alors que mes cheveux dégoulinaient.

made by black arrow

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t306-le-petit-journal-de

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Pluie - Lloyd   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pluie - Lloyd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» [Texte] La pluie
» Canidé prétentieux [PV Spectre du Passé & Pluie d'Anarchie]
» Pluie d'hiver [PV Elim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: Le Camp Exodus :: Le Vaisseau
-
Sauter vers: