:: CALENDRIER DE L'AVENT :: C'EST PAR ICI ! ::

Partagez | 
 

 En quête de réconfort - Jerry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 161
En savoir +

MessageSujet: En quête de réconfort - Jerry   Ven 29 Sep - 14:36

9 octobre / Repère Chronologique : Voilà quelques jours que Kane est capturé des Natifs sans donner de nouvelles. Le camp est à cran. Lluvia, elle, est en quête de recevoir et d'offrir du réconfort.



en quête de réconfort
quand les souvenirs s'en mêlent, les larmes me viennent

Les rayons du soleil venaient doucement chatouiller mes yeux endormis par la longue nuit de sommeil. En émettant des petits grognements plaintifs, je tirai sur la couette pour la ramener devant mon visage, espérant pouvoir profiter encore un peu de la chaleur du lit. Y'avait des jours comme ça, même si j'étais sur Terre, où je n'avais aucune envie de sortir. Y'avait des matins comme ça ou je voulais plus que tout que Maman soit à mes côtés. Ces matins où je n'avais pas envie de commencer une nouvelle journée en sachant pertinemment qu'elle ne serait pas là. D'ailleurs, c'était la première fois depuis que nous étions sur Terre que j'avais si peu de motivation à sortir du lit. Surtout, j'étais bien au chaud, dans les draps qui avaient l'odeur de Papa. D'habitude, je dormais sur un petit matelas à côté du sien, dans la même chambre. Mais cette nuit, l'ennui de Maman s'était fait ressentir bien plus que toutes les autres, alors j'avais demandé à dormir près de lui. Et étonnamment, il n'a pas refusé. Car il devait avoir autant l'ennui de Maman que moi. Alors je m'étais blottie contre lui, profitant de ses bras réconfortants et j'avais pu prendre un long sommeil réparateur. D'ailleurs, je devais être si fatiguée que je ne l'avais même pas entendu se lever. Il n'avait pas beaucoup de temps pour s'occuper de moi, il s'en voulait pour ça, je le savais car il venait tout le temps s'excuser vers moi pour ne pas me porter plus d'attention. Moi, je lui disais que ce n'était pas grave, que j'étais grande et que je pouvais m'occuper de moi-même toute seule. Alors il me souriait et me prenait contre lui. Je voyais qu'il était fier de moi.
Soupirant, c'est la faim qui finit par me sortir du lit. Je me frottai les yeux en gémissant, regrettant déjà mon matelas confortable. Je me vêtis rapidement et sortis de mon petit sac une brosse que Maman avait fait attention de ne pas oublier. C'est en pensant à elle que je commençai à les démêler, mais j'en eus vite marre. Maman savait mieux faire ça que moi. Alors je laissai échapper un nouveau sourire et c'est pieds nus, comme à mon habitude, que je sortis de notre quartier d'habitation semblable à celui que nous possédions sur l'Arche. Je déambulais dans les couloirs, sans vraiment réfléchir où est-ce que j'allais. Je ne croisai quasiment personne, tous étaient à l'extérieur à s'occuper de construire notre campement. Mais ceux que je vis me saluèrent d'un petit sourire auquel je répondis faussement, afin de ne pas leur transmettre mon attitude morose. Ce n'était pas ce que je voulais leur montrer. Il n'y avait qu'à Papa que je montrais quand j'étais triste. Et encore, j'essayais d'éviter. Parce que je savais qu'il n'y avait pas que nous qui étions incomplets. La plupart d'entre nous avaient encore de la famille dans l'Espace qui leur manquait tout autant que Maman nous manquait. On n'en parlait pas, mais on savait tous.

Je finis par me rappeler que si je m'étais levée, c'était parce que j'avais faim. Je mis quelques instants à me réorienter dans les couloirs, avant de finalement retrouver ma route que je pris en direction de la cantine aménagée. Les repas n'étaient pas très variés mais au moins, on mangeait de la vraie nourriture. Le genre de chose que je n'avais jamais connu sur l'Arche. Mes parents préféraient mettre leurs crédits de côté pour d'autres choses plus importantes selon eux que de la nourriture.
La cantine était presque vide, il y avait juste quelques personnes assises aux tables en solitaire, en train de boire un thé chaud, de réfléchir le regard perdu dans le vide ou d'écrire des choses dans des carnets. Je passai vers le comptoir et je demandai moi aussi un thé. C'était la grande nouveauté de la Terre: l'explosion de saveurs qu'elle avait à nous offrir. Je pris ma petite tasse, faisant attention de ne pas me brûler et me dirigeai vers une table vide. A l'aide de ma cuillère, je commençai à remuer le liquide dont s'émanait un nuage de buée. Je ne voulais pas me précipiter sur lui, au risque de me brûler la langue ! Mais j'étais du genre impatiente, alors je finissais toujours par me brûler, car je n'attendais jamais assez longtemps...
made by black arrow

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t306-le-petit-journal-de

avatar
PEUPLE DU CIELCorps médical de l'Exodus
PEUPLE DU CIEL
Corps médical de l'Exodus

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 21
En savoir +

MessageSujet: Re: En quête de réconfort - Jerry   Mer 4 Oct - 21:21


Lluvia & Jerry

Toutes les souffrances peuvent s'oublier si la peine est partagée avec des amis.

Parfois on fait des erreurs. A vrai dire, Jerry en a fait pas mal dans sa vie, sans vraiment s'en rendre compte et cela le rongeait chaque jour. Pourquoi était-il ici ? Quel était son but ? Rien n'avait jamais été aussi clair depuis bien longtemps. Même si il était loin de son but encore, il ne voulait pas perdre espoir. Jasper était là, il en était sûr et il ferait tout pour le retrouver vivant. Mais en attendant, ses anciens démons réapparaissaient et la dépression pouvait refaire surface pour le ronger de nouveau. Mais il savait bien qu'il ne pouvait pas replonger. Jasper avait besoin de lui.

Il avait dormi peu cette nuit-là. A vrai dire, il dormait très peu depuis des années. Il souffrait d'insomnie quand ses cachets ne l'abattait pas. Mais depuis qu'il était sur terre, il refusait de prendre quelques médicaments qu'il soit. Il voulait avoir sa pleine conscience, quitte à ressentir sa propre souffrance. Il avait été trop longtemps déconnecté de la réalité, il devait garder les pieds sur terre... Drôle d'expression quand on sait où il se trouve actuellement.

Actuellement, tout n'allait pas pour le meilleur du monde dans le camp et Jerry était loin d'être un meneur. Du moins, il devait se gérer en premier lieu et n'avait aucune autorité sur le camp. Si il était fidèle à Kane ? Il suivait les ordres c'est tout. Si il était inquiet ? L'inquiétude était une seconde peau chez lui depuis des années. Et se demander si Jasper était en sécurité lui prenait bien plus l'esprit que le reste.

C'était l'aube et Jerry prenait l'air frais du matin. Cet air pur qui n'avait rien à voir avec l'oxygène de l'Arche. Cette fraîcheur qui vous ravivait et qui vous faites prendre conscience que vous êtes bel et bien sur terre et qu'elle est particulièrement magnifique et revigorante. Après sa ballade matinale, Jerry se dirigea vers le réfectoire. Il mangeait peu dernièrement, il fallait l'avouer, mais si Aby apprenait qu'il arrêtait de s'alimentait, il risquait des réprimandes. Et comme il se disait souvent "pour Jasper". Oui, ce n'est pas en refusant de se nourrir qu'il allait aider son fils.

Jerry entra, les mains dans les poches, avec son air habituel nonchalant qu'il pouvait avoir, et se dirigea vers le comptoir. Il prit la base des rations sans faire de folie. Il allait déjà manger cela et c'était très bien. La cantine était presque vide mais je remarquais la petite Lluvia assise là. Elle avait prit un thé et semblait bien impatiente de boire son breuvage. Tout en tenant son plateau d'une main, il s'approcha d'elle et lui dit un peu taquin:

" Prends ton temps. La terre te donnera autant à t'offrir demain. "

Mais Jerry comprenait sa réaction. Il faisait pareil. Sur le qui-vive, prêt à découvrir ce que la terre a à nous donner. C'était nouveau pour eux et la curiosité de Jerry était exacerbée.

" Je peux ? " Dit-il en s'avançant en face d'elle. Parler lui ferait surement du bien et la petite fille semblait manquer de compagnie. " Alors, ce thé ? J'aurai peut être dû en prendre mais je n'ai pas fait mon gourmand. "

Code by Fremione.


_________________
Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t678-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 161
En savoir +

MessageSujet: Re: En quête de réconfort - Jerry   Ven 6 Oct - 20:20


en quête de réconfort
quand les souvenirs s'en mêlent, les larmes me viennent

La tasse entre les mains, je sentais sa douce chaleur me réchauffer le corps encore au fond du lit. Mais cette chaleur dangereuse, j'en payais les frais avec ma langue qui me picotait, à cause de ma précipitation à boire ce breuvage bouillant. Le regard perdu dans la fumée qui s'échappait de la céramique, j'attendais que les secondes s'écoulent afin que je puisse enfin y goûter, sans me blesser. Mais le temps passait long, et j'étais bien seule dans la cantine de fortune. Le soleil était au rendez-vous aujourd'hui, tout le monde était dehors en train de profiter du beau temps pour avancer dans les travaux. Ce que j'avais fini par comprendre rapidement: personne n'avait le temps de jouer avec moi. Je devais apprendre à m'amuser seule. Jusqu'à maintenant, ça n'avait pas été un soucis. Mais ce matin-là, je pensais particulièrement à Maman et à quel point elle me manquait. Alors, la motivation me faisait défaut... Et d'un certain côté, Papa me manquait aussi. Il n'avait presque pas de temps à m'accorder, il avant tant de choses à faire. Il s'excusait sans cesse de me laisser seule, de ne pas pouvoir s'occuper de moi alors que j'étais si triste. Alors que j'avais tant besoin de lui. Mais je savais qu'il n'y pouvait rien. Et j'étais encore trop jeune pour m'énerver contre lui, pour comprendre qu'il n'aurait pas dû m'amener sur Terre. Je ne sers à rien ici, à part traîner dans les pattes des gens. Perdue dans mes pensées, je poussai un soupire alors que je m'approchai de ma tasse ou je soufflai plusieurs fois pour refroidir ma boisson.

Une voix s'adressa à moi. Elle me disait que je n'avais pas à me presser, que la Terre serait encore là demain. Extirpée de mes songeries, je me tournai vers mon nouvel interlocuteur et découvris Monsieur Jordan, a qui j'adressai un sourire timide. Oui il avait raison. J'étais toujours pressée.. J'avais la fougue de la jeunesse, comme diraient certains. Je voulais tout voir, tout avoir, tout de suite. La remarquer de Monsieur Jordan n'était pas méchante, elle était même à prendre plutôt à la rigolade. Mais un peu intimidée, je ramenai mes yeux à la buée qui s'échappait de ma tasse.
Désignant la place en face de moi, il me demanda s'il pouvait s'y asseoir. Enfin un peu de compagnie ! Si gentiment demandé, je ne pouvais refuser. Surtout que je n'attendais que ça ! Alors j'hochai la tête, un sourire réjoui aux coins des lèvres. Il me confessa qu'il n'avait pas pris de thé, mais il le regrettait presque. En effet, il ne savait pas ce qu'il loupait... Je découvris sur son plateau repas une mince ration qui contenait le déjeuner. Pour ma part, j'étais restée au thé. Ca me suffirait pour la matinée, étant donné qu'elle était déjà bien avancée. Tu aurais dû ! m'exclamai-je, sûre de moi. Je ne connaissais pas tout le monde dans le camp, mais j'avais déjà entendu plusieurs fois son nom et je le croisais régulièrement aussi. Quant à moi, tout le monde me connaissait à l'Exodus... Je ne pouvais pas passer inaperçue, étant donné que j'étais la seule enfant ! Les thés sur Terre ont beaucoup plus de saveurs que ceux de l'Espace ! précisai-je, espérant le convaincre à se prendre une tasse.
Puis, je jetai un regard circulaire autour de nous. Nous étions seuls désormais. D'ailleurs, j'étais surprise qu'il ne travaillait pas. Alors, j'allais lui demander. Car je n'aimais pas garder des pensées et des questions pour moi. Je préférais exprimer clairement ce que je ressentais, et ce que je voulais savoir. Tu ne travailles pas aujourd'hui ?

made by black arrow

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t306-le-petit-journal-de

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: En quête de réconfort - Jerry   

Revenir en haut Aller en bas
 
En quête de réconfort - Jerry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Le réconfort de tes bras (Mirka)
» Fiche Technique: Jerry Goon
» "Elle a cherché du réconfort auprès de moi, c'était écœurant" Regina Mills arrive, prosternez vous !
» Une amie, une confidente. Un peu de réconfort dans une vie morbide. [Gaby L Tonkins] [SAISON 1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: Le Camp Exodus :: Dans l'enceinte
-
Sauter vers: