Partagez | 
 

 Renaissance - Anya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Renaissance - Anya   Dim 15 Oct - 22:44

Date du RP / Repère Chronologique : 10 octobre / Anya s'est échappée du Mont Weather et retourne à Tondc, où elle va retrouver son élève.


RenaissanceLexa & AnyaChaque cœur a ses chagrins secrets que le monde ne connait pas, et souvent nous jugeons qu’un homme est froid alors qu’il est seulement triste. – Henry Wadsworth Longfellow
Une navette pleine de Skaikru avait atterri. Une alliance avait été négociée avec le Peuple du Ciel. Marcus Kane ainsi que les trois autres prisonniers avaient été libérés. Luna s'était échappée du Mont Weather... Je revenais tout juste de mes retrouvailles avec la jeune femme et autant le dire, un tumulte de questionnements se bousculaient dans mon esprit. Elle avait su m'expliquer malgré sa faiblesse quelques évènements, quelques faits, mais je n'en revenais pas encore qu'elle ait réussi à s'échapper. Moi qui pensait cela impossible, qui n'avait jamais entendu de telles histoires, je n'y aurais pas cru si je n'avais pas eu de preuve vivante. Mais Luna était belle et bien vivante, affaiblie, épuisée, éreintée, mais elle était là. Réellement. Et alors que je pensais que tout était perdu pour Anya et Ankara, je retrouvais espoir. On n'avait cessé de m'apprendre que l'espoir était néfaste pour une cheffe qu'elle quelle soit. Car espérer sous-entendait croire en des choses impossibles, ressentir des sentiments, toutes ces choses que j'étais censé contenir en moi. Mais la simple idée de revoir un jour ma mentor me ravissait. Anya était une battante, elle vaincrait la Montagne, j'en étais certaine.

J'étais de retour dans ma tente de commandement à Tondc, l'esprit tourmenté par tous ces évènements. Finn devrait m'être libéré d'ici demain. J'allais faire bouger mes troupes et poser le camp devant celui de Skaikru, afin d'y installer une pression et d'exécuter l'assassin sous leurs yeux également. Je croyais réellement en Marcus et en son pouvoir de conciliation. J'avais très bien remarqué que sans lui, son peuple n'était pas réellement ouvert la discussion. Cet homme avait tout d'un bon chef qui savait mener les siens vers la victoire. Nous avions formé une alliance, certes, mais jamais je ne mettrai les Natifs en danger pour sauver Skaikru. Je voulais libérer les miens de la Montagne, eux qui étaient capturés depuis si longtemps mais qui n'étaient parvenus à s'enfuir... Je repensai alors à Anya, enfermée depuis plusieurs jours, à subir des malheurs dont je n'en avais pas la connaissance.
-Heda ! s'exclama une voix à l'extérieur de ma tente. Me tournant vers l'entrée, je l'autorisai à entrer d'un ordre clair et concis. C'était un éclaireur, visiblement essoufflé par une course effrénée. Je posai un regard inquisiteur sur lui, l'invitant à m'expliquer ce qu'il avait découvert, qui semblait d'une grande importance. L'espace d'un instant, je pensai à une nouvelle attaque de Skaikru. Car malgré ma discussion avec Marcus, je ne leur faisais toujours pas confiance. Hedagona Anya est de retour ! Des guerriers l'ont retrouvé à bouts de force dans les bois, ils vont arriver à Tondc d'ici quelques minutes.
J'étais sidérée. Mon coeur se mit à battre plus fort, plus vite. A la prononciation du nom de mon mentor, un frisson remonta le long de ma colonne. L'éclaireur insista d'un regard lourd de sens et il ne me fallut plus longtemps afin de m'élancer hors de la tente. Anya était de retour. Anya s'était elle aussi échappée du Mont. J'avais besoin de le voir pour le croire, mais j'avais confiance en cet éclaireur.

Alors je me précipitai de longues enjambées à l'entrée du village. Je n'étais pas seule, plusieurs autres villageois et guerriers avaient entendu la nouvelle et s'étaient amassés là. Je dus jouer des coudes pour être sur la première ligne et je m'avançai de quelques pas encore en apercevant des silhouettes au bout du chemin menant au village.

©️ 2981 12289 0

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESCheffe de guerre
PEUPLE DES ARBRES
Cheffe de guerre

INFORMATIONS
Age : 18 Féminin Nb de Messages : 348
En savoir +

MessageSujet: Re: Renaissance - Anya   Lun 16 Oct - 0:53

Renaissance
La Montagne s'effaçait lentement derrière les arbres, son ombre menaçante n'était plus qu'un vague souvenir. Un écureuil filait sur une branche. Il s'arrêta en entendant des éclats de voix et regarda, tête penchée, deux guerriers discuter. Une tension, mélange de reproches, de déceptions et d'envie de meurtre planait. Ils finirent par marcher vers le nord et l'écureuil les suivit discrètement, content de cette distraction dans sa vie monotone de petit écureuil. L'un des guerriers, une blonde, semblait en sale état et peinait à aligner deux pas. Cela ne l'empêchait pas de refuser l'aide de son comparse, de continuer à avancer malgré tout. Peut être par fierté, les humains pouvaient être tellement débiles. La nuit tomba et les deux guerriers s'arrêtèrent. L'écureuil se posta juste au-dessus de la blonde, elle lui faisait un peu pitié et il décida de rester avec elle, être certain qu'elle finirait par aller mieux. La tension semblait toujours présente entre les deux guerriers, quoique un peu atténuée. Le lendemain l'écureuil continua de suivre les deux humains, intrigué de voir où ils allaient d'un pas si pressé. Ils s'arrêtèrent encore une fois, échangèrent une rapide poignée de main et l'un des deux revint sur ses pas, laissant la blonde seule.

Anya regarda Rakal s'éloigner et disparaître entre les arbres. Cette rencontre lui paraissait presque irréelle. Mais elle ne pouvait y penser plus, il restait encore du chemin jusqu'à Tondc. Un mouvement sur un arbre attira son attention. Un écureuil la fixait d'un air intrigué.

"Salut toi. Ça va ? Perso ça va pas fort mais bon..."

Anya soupira, si elle commençait à causer avec des animaux... Elle reprit la route et finit par tomber sur un groupe de guerriers Trikru. Ils la reconnurent aisément malgré sa nouvelle coupe, et un éclaireur partit prévenir Tondc.

Tondc. Ses odeurs, ses bruits, ses maisons. Anya aurait presque pu pleurer d'émotion. Presque. Elle commençait sérieusement à avoir du mal à aligner deux pas. Tout si corps la faisait souffrir. Elle finit par accepter l'aide d'un des soldats et s’appuya sur son épaule. À l'entrée du village était amassé un groupe de personnes. Tout devant, une silhouette reconnaissable entre milles. Anya s'arrêta à quelques mètres de Lexa, son ancien élève, la petite orpheline qui avait pris une place si importante dans sa vie. Un léger sourire, une ombre presque, apparut sur les lèvres de l'ancien mentor.

"Heda. Un plaisir de vous revoir."
©️ 2981 12289 0

_________________
Fierce
© FRIMELDA


Dernière édition par Anya le Mer 1 Nov - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t424-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Re: Renaissance - Anya   Lun 16 Oct - 1:30

RenaissanceLexa & AnyaChaque cœur a ses chagrins secrets que le monde ne connait pas, et souvent nous jugeons qu’un homme est froid alors qu’il est seulement triste. – Henry Wadsworth Longfellow
Des murmures s'élevaient de la foule. Nos coeurs battaient à l'unisson pour cette personne qui était chère à notre clan. Pour moi, elle n'était pas seulement la cheffe de guerre connue à travers tout le territoire et au-delà, ma mentor depuis mon enfance. Elle avait toujours été à mes côtés, comme une mère le ferait pour sa progéniture. Mais Anya ne m'avait jamais autorisé à l'appeler ainsi et même si enfant je peinais à comprendre ce concept, désormais, je comprenais pourquoi. En tant que guerrier, nous ne pouvions pas avoir de famille. Car si nous partions, nous les ferions trop souffrir. Il fallait mieux se contenter de rester mentor et élève. Même si dans le fond, les ressentis de l'une envers l'autre était le même que celui d'une mère à son enfant... Impatiente, je me retenais de sourire, cette mimique dissimulée derrière un masque d'inquiétude. Car dans l'état où j'avais retrouvé Luna, j'espérais qu'Anya ne serait pas pire. Je n'osais même pas imaginer ce qu'elle avait pu vivre dans la Montagne et la délivrance qu'était de pouvoir enfin sortir à l'extérieur.

Les silhouettes se faisaient plus nettes. Un petit groupe de guerrier s'avançait. L'un d'eux portait une femme qui semblait avoir de la peine à marcher. Je reconnus bien évidemment Anya à sa morphologie, non pas à ses cheveux qui me surprirent, car elle n'en avait quasiment plus. Luna, elle, avait conservé sa crinière de lionne que je lui connaissais bien, ce qui n'était visiblement pas le cas de ma mentor. Je constatai également qu'elle était vêtue d'étranges habits d'une texture que je n'avais jamais vu auparavant. Probablement des vêtements des Maunon. Les soldats s'approchèrent de nous, s'arrêtant à seulement quelques mètres. Anya était méconnaissable. Son teint était blafard, elle semblait trembler de froid ou de fatigue, ses traits étaient cernés par le manque de sommeil. Sur son bras gauche se trouvait une bandage tâché de sang et qui devait probablement daté de plusieurs jours. Elle avait également quelques blessures superficielles sur son corps meurtri par l'épuisement. Mes pensées se dirigèrent un instant vers Ankara. Elle n'était pas là. N'avait-elle pas réussi à fuir ? Etait-elle coincée là-bas ? Ou s'étaient-elles perdues en chemin ? S'étaient-elles entraidées dans l'enfer qu'elles avaient vécu ? Ou s'étaient-elles à peine croisées ?

Heda. Un plaisir de vous revoir. Sa voix marquée par la fatigue mais tout de même bien présente m'extirpa de mes pensées. Je discernai même la tentative de sourire sur ses lèvres. Et moi aussi, je dus en retenir un qui tentait de me dévorer le visage. Touchée par ces retrouvailles, je me sentais dévastée par ces émotions de soulagement et de bonheur qui cherchaient à s'extirper de moi, à se révéler au grand monde. Mais il y avait tant de monde autour de nous, je ne pouvais pas me permettre... Mais pour finir, j'esquissai un sourire moi aussi. Je ne le faisais pas assez. Depuis la disparition de Costia, ces mimiques étaient à compter sur les doigts d'un main. Mais en cette occasion, je jugeai que je pouvais totalement me le permettre. Je n'ai jamais douté de vos capacités à sortir de cette montagne, Hedagona, lui déclarai-je, le coeur serré par les émotions. Bien sûr que j'avais ressenti des moments dde doutes. Que j'avais même dit à Marcus qu'il ne risquait pas de revoir les siens. En lui déclarant cela, j'avais omis penser ne plus jamais revoir Anya... Mais je n'avais pas perdu espoir, pas tant que la guerre n'était pas terminée, et le simple fait de retrouver Luna avait su éveiller en moi espérances qui se sont finalement avérées vraies.
Je me rapprochai d'elle et pris le relais du guerrier qui l'avait aidé à marcher jusqu'à maintenant, le remerciant d'un geste de la main. Jetant d'abord un oeil sous son bandage usé par les éléments, je découvris que la plaie en-dessous méritait un passage chez le guérisseur avant toute chose. Je passai alors mon bras derrière le dos de mon ancienne mentor qui semblait réellement à bout de forces. Le fait de ressentir sa présence près de moi m'emplissait d'une douceur et d'un réconfort qu'elle seule avait su m'apporter depuis tant d'années. Je crois que nous avons beaucoup à nous dire. J'entamai la marche, entrant dans le village, les villageois amassés là créant un sillage dans lequel nous pûmes passer afin de prendre la direction de l'antre du guérisseur. Des tonnes de questions me brûlaient les lèvres. Mais je ne voulais que lui en faire part des plus importantes. Elle avait certainement besoin de repos.

©️ 2981 12289 0

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESCheffe de guerre
PEUPLE DES ARBRES
Cheffe de guerre

INFORMATIONS
Age : 18 Féminin Nb de Messages : 348
En savoir +

MessageSujet: Re: Renaissance - Anya   Lun 16 Oct - 2:20

Renaissance
Le petit écureuil sauta de branche en branche. La situation l'intriguait au plus haut point. La blonde semblait importante pour les humains rassemblés. Elle avait fini par accepter l'aide d'un des soldats. Ça faisait plaisir au petit animal, il n'aurait pas aimé la voir tomber, le sol ne l'a méritait pas. Il sentait qu'elle était passée par de nombreuses épreuves, ça se voyait, se sentait. Elle lâcha quelques mots en direction une grande brune à l'air important. L'écureuil glissa au sol et entre les jambes des soldats. Ils étaient trop occupés à regarder leurs deux chefs pour me remarquer. Le petit animal se posta non loin de la botte de la blonde. Il voulait s'assurer qu'il ne lui arriverait rien de mal.

L'esquisse d'un sourire apparut sur les lèvres de Lexa. C'était tellement rare. Depuis la mort de Costia, elle souriait autant que son ancien mentor, c'est dire. Aux mots de Lexa Anya sentit ses barrières mentales déjà fragiles se fissurer un peu plus, atteindre le point de rupture. Si Lexa savait... Savait à quel point tout n'avait été que pure chance, que pures coups du hasard, que tout avait failli, aurait pu rater un nombre incalculable de fois. Il aurait suffit qu'un garde entre chez Remington, que les Reapers ou les gardes les rattrapent, ou que tout simplement que Remington n'ait jamais proposé le pacte.

Lexa se rapprocha et remplaça le soldat. Anya tenta de garder le peu de dignité qu'il lui restait en ne s'écoulant pas dans les bras de son ancien élève. Beaucoup à se dire oui. Lexa entama la marche, les gens s'écartèrent ssur leur passage et finirent par retourner à leurs occupations. Anya essaya de s'appuyer le moins possible, une once de fierté restait envers et malgré tout. Elles entrèrent dans la tente vide du guérisseur. Il était peut être parti en forêt récupérer des plantes. Anya finit par craquer et prit Lexa dans ses bras. Elle n'était pas adepte du contact physique, mais tous les événements des derniers jours s'étaient enchaînés à une vitesse folle. Elle avait été à deux doigts de se faire vider de son sang, de se noyer, de se faire abattre par un garde. Quelques larmes roulèrent sur ses joues.

"Strik snacha.."
©️ 2981 12289 0

_________________
Fierce
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t424-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Re: Renaissance - Anya   Lun 16 Oct - 2:58

RenaissanceLexa & AnyaChaque cœur a ses chagrins secrets que le monde ne connait pas, et souvent nous jugeons qu’un homme est froid alors qu’il est seulement triste. – Henry Wadsworth Longfellow
Le temps de notre courte marche, je sentais le regard des autres Trikru posés sur nous. Ils avaient envie d'assaillir Anya de questions, de se jeter sur elle pour l'aider, de se précipiter pour que chacun se rende utile et seulement, j'étais arrivée. Personne n'avait eu le courage d'intervenir dans ces retrouvailles entre l'ancien mentor et l'ancien élève. Et si quelqu'un avait osé se montrer inopportun envers la revenante, je lui aurais clairement fait comprendre que ce n'était de loin pas le moment. Et puis, plus nous marchions, plus les regards se dissipaient et retournaient à leurs occupations. Les nouvelles allaient vite de toute manière. Bientôt, tout le monde connaîtrait ce par quoi est passé Anya. Le bouche à oreille est la meilleure manière de propager une rumeur.
Je sentais le corps d'Anya faible et meurtri sous mes bras et pourtant, elle refusait de s'appuyer totalement sur moi pour marcher. Dans ce lien public, elle cherchait encore à surpasser ses limites, à porter sa fierté jusqu'au bout. Et je la comprenais tellement. Nous étions si haut gradées que même lorsque nous étions au bout de nous même, nous ne pouvions paraître faible. J'avais été dévastée lors de la mort de Costia et pourtant, face à mes obligations et mon peuple, j'avais été obligée de rester forte. Et c'était la même chose pour Anya en cet instant même.

Nous arrivâmes chez le guérisseur. Je poussai le pan de tissus qui bouchait l'entrée et découvris une pièce vide. Très bien. Ca nous laisserait le temps de discuter un peu entre quatre yeux avant son arrivée. Car nous en avions toutes les deux besoin. Pas juste de discuter, mais de se retrouver, d'évacuer nos inquiétudes, nos peurs, penser à nous. Juste toutes les deux. D'ailleurs, mon ancienne mentor n'attendit pas plus longtemps avant de me serrer dans ses bras. Un peu surprise au premier abord par un tel échange venant de sa part, je lui répondis vivement d'une étreinte réconfortante. Mon coeur se serra lorsque je vis des larmes perler au coin de ses yeux, puis rouler sur ses joues. C'est à cet instant que je me rendis compte à quel point Anya était à bout, physiquement et moralement. Je n'avais aucune idée par quoi elle venait de passer. Mais je comprenais de par ce geste que ce n'était pas des moindres. Alors je resserrai un peu plus mon étreinte, entourant son corps froid et fatigué de mes bras forts et chauds.
Ses mots m'atteignirent en plein dans ma conscience, révélant en moi également une atroce envie de fondre en larmes. Seules, avec Anya contre moi, je pouvais enfin me laisser aller à toutes mes réflexions. J'avais eu si peur de la perdre. Elle était celle qui avait participé à chaque épreuve de ma vie. La perte de mes parents, les entraînements de guerriers, la découverte de mon sang noir, la vie à Polis, le Conclave, le rude quotidien d'une Commandante, la perte d'un être cher. Pour tout cela, elle avait été là. Une épaule forte sur laquelle on pouvait s'appuyer lorsque l'on en avait besoin. Je savais à quel point s'attacher était une mauvaise chose, je savais à quel point j'aurais souffert si Anya n'était pas revenue. Tout autant que pour Costia. Mais elle était là. Belle et bien vivante, au creux de mes bras. Mais parce qu'elle avait également besoin de soutien, je ne laissai pas mes larmes couler. Je luttai pour les retenir. Elle n'avait pas besoin de ça. Balayée par mes sentiments et l'état de mon ancien mentor, j'avais l'impression de tomber des nues. Je ne savais même plus quoi lui dire et peut-être valait-il mieux garder le silence, la réchauffer et la réconforter. Mais je ne pus m'empêcher de lui murmurer, car si je parlais à voix haute elle aurait été fortement enrouée par l'émotion, caressant doucement son dos, une détermination sans faille dans mon intonation. Les Maunon paieront pour ce qu'ils t'ont fait. Je ne savais pas ce qu'ils lui avaient fait. Mais je voulais qu'ils paient pour mon peuple tout entier. Pour tout le mal qu'ils avaient causé.

Et d'ailleurs, je me demandais si je devais déjà lui rapporter les évènements des derniers jours. Il y avait tant à dire. Et elle aussi, elle avait probablement tellement de choses à m'expliquer, me confier. Enfin, avait-elle seulement envie de le faire ? Alors qu'elle était enfin libre, en sécurité, voulait-elle se remémorer son calvaire juste pour me donner des explications ? Pourtant, j'estimais en avoir besoin. Et j'avais besoin de savoir où était Ankara. Si elle avait survécu. Car même si elle n'avait pas autant d'importance dans ma vie qu'Anya, elle restait une personne qui avait su se démarquer à la mort de Costia. Elle avait été là pour moi. Anya, nous ne parlerons pas des Maunon si tu n'as pas envie de le faire. Mais j'ai besoin de savoir... Je fis une pause, quelques secondes, le temps pour elle d'assimiler mes mots. Où est Ankara ? Est-elle encore là-bas ? Je gardais mes bras autour d'elle et m'en détacherai uniquement lorsqu'elle l'aurait décidé. Elle et moi n'étions pas du genre à se faire des contacts physiques, mais dans de tels moments, il n'y avait que la chaleur humaine qui prodiguait du baume au coeur. Et c'était ce dont elle avait besoin plus que tout...
©️ 2981 12289 0

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESCheffe de guerre
PEUPLE DES ARBRES
Cheffe de guerre

INFORMATIONS
Age : 18 Féminin Nb de Messages : 348
En savoir +

MessageSujet: Re: Renaissance - Anya   Mer 1 Nov - 5:44

Renaissance
L’ecureuil suivit les deux comparses. Il sentait que l’agitation autour de lui n’était pas habituel. Les villageois se dépêchaient de prévenir leurs proches, quelque chose d’important était arrivé, tout le monde devait être au courant. L’ecureuil s’arrêta devant une grande tente, il attendrait là. Même lui sentait que les deux femmes avaient besoin d’être seules. Les retrouvailles se dérouleraient en toute intimité.

“Pas d’attachement. Pas de contact physique si ce n’est pour blesser. Pas de faiblesses. Pas de failles. Pas de pitié.” Des mots gravés dans son esprit. Des mots qui retentirent pendant de longues et nombreuses années. Les mots d’un mentor impitoyable. Un mantra. Dans les bras de sa fille Anya oublia ces mots pendant quelques secondes. Juste un instant, juste pour oublier brièvement le froid, les derniers événements, profiter d’un peu de chaleur humaine, oublier tout le reste, s’assurer également que Lexa était bel et bien là, indemne. En quelques jours, particulièrement en temps de guerre, il pouvait arriver tellement de choses. Un assassin, une balle perdue, un empoisonnement. Des choses sur lesquels ils n’avaient pas le contrôle et qui pouvaient abattre le plus fort des guerriers. Heureusement rien de tout cela n’était arrivé. L’ancien élève allait bien, l’ancien mentor veillerait à ce que cela dure. Anya ferma les yeux en posant sa tête sur l’épaule de Lexa. Oui juste une fois. Elle aurait pu s’endormir, elle en avait atrocement envie, mais il restait tant de choses à régler. Même si pour l’instant elle ne voulait y penser, juste profiter de l’étreinte réconfortante, il faudra bien à un moment donné reprendre contenance, récupérer son armure. Le murmure de Lexa la rappela à cette vengeance cette vendetta sanguinaire qu’il faudrait rapidement mettre en place, à bien. Les Maunons paieraient cher leurs exactions, ils les paieront de leurs vies. Jus drein jus daun.

Lexa reprit la parole. Ankara. Anya détestait l’idée qu'elle soit l’otage du Skaikru, mais elles n’avaient pas eu le choix, elles étaient pressées par le temps, c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. L’ancien mentor se détacha doucement de l’étreinte rassurante. Il était temps de tout expliquer à Lexa. Anya s’assit sur un des lits, sentant que ses jambes ne la soutiendraient pas longtemps. Et il y avait beaucoup à dire.

"Ankara est en vie...c'est compliqué mais elle est avec le Skaikru comme...comme une otage. Une certitude pour eux que tu rencontreras leur chef pour discuter d'une alliance pour vaincre la Montagne."

Anya soupira et se frotta rapidement ses yeux fatigués. Il y avait tant expliquer.

" Les leurs aussi sont enfermés, on s'est évadés avec leur chef, Clarke. Elle pense et, ça fait du mal à dire et à avouer, elle a raison, qu'avec nos effectifs et leurs armes on pourrait libérer tout le monde. Même si la priorité reste de sauver les nôtres... Il y en a tellement d'enfermés Lex'... Et aucun clan n'est épargné."
©️ 2981 12289 0

_________________
Fierce
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t424-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 1376
En savoir +

MessageSujet: Re: Renaissance - Anya   Sam 4 Nov - 0:12

RenaissanceLexa & AnyaChaque cœur a ses chagrins secrets que le monde ne connait pas, et souvent nous jugeons qu’un homme est froid alors qu’il est seulement triste. – Henry Wadsworth Longfellow
Je me sentais peu à peu reprendre pied dans la réalité. En ce jour, tout me semblait irréel. D'abord, le retour de Luna qui m'a raconté être prisonnière du Mont Weather. Comment aurais-je pu penser une seule seconde qu'Anya aurait également réussi à s'en sortir ? Nous n'avions vu personne s'en échapper et en à peine quelques heures voilà que plusieurs d'entre elles s'étaient enfuies... Cela relevait du miracle. Je ne savais pas qui je devais remercier pour ces actes, mais je lui en serais probablement reconnaissante pour longtemps. Même si je ne lui dirais jamais. Et puis en réfléchissant, ça ne m'étonnait pas qu'Anya et Ankara aient pu sortir du Mont. Elles étaient pleines de ressources, d'idées inventives et n'agissaient jamais sans avoir de plan. Au fond de moi, j'étais extrêmement soulagée mais également très fières d'elle. J'avais toujours été fière de ma mentor, mais encore plus en ce jour. Car elle fut une des seules à s'être extirpée de la Montagne... Anya était vraiment une femme extraordinaire, je découvrais cela de jour en jour. Une fois, il m'était même arrivé de me demander ce qu'aurait été sa vie si elle avait été natblida. Probablement une très bonne Commandante. Je n'en doutais pas une seule seconde. Malgré mon rang suprême, je ne pouvais m'empêcher de la considérer à sa juste valeur. Car si j'étais là où j'en étais aujourd'hui, c'était uniquement grâce à elle.
Entendant ma question, la mentor se détacha de mon étreinte, partant s'installer sur un des lits de camp de l'antre du guérisseur. Elle était à bouts de force, je ne pouvais pas la soutenir ou la contredire. Elle devait être épuisée, et ne devait avoir qu'une seule envie, celle de dormir, ou de se rassasier peut-être. Mais j'avais beaucoup de questions pour elle et j'espérais réellement qu'elle accepterait d'y répondre... Les ennemis n'attendaient pas que l'on se repose. Il fallait frapper vite et fort. Avec nos nouveaux alliés qu'étaient le Peuple du Ciel. Même si cette alliance me faisait encore grincer des doigts... Alors, Anya m'expliqua qu'Ankara était retenue par le Skaikru en monnaie d'échange afin de négocier une paix. Paix que j'avais déjà longuement discuté avec le chancelier, comme ils l'appelaient, Marcus Kane. Je sentis une vague de colère m'envahir, comprenant que la Louwoda était retenue prisonnière pour quelque chose qui avait déjà été fait. J'espérais que tout se passe bien pour elle. A peine libérée, elle se retrouverait à nouveau enfermée... Franchement, j'avais envie de me déplacer jusqu'à leur campement juste pour la libérer. Elle ne méritait pas cela, après toutes les horreurs qu'elles avaient vécu chez l'ennemi.

Puis, elle poursuivit, évoquant que des Skaikrus étaient également enfermés, qu'elles s'étaient évadées avec Clarke, et qu'il y avait tant des nôtres encore en vie et emprisonnés. Elle évoqua le prénom de la blonde, celle qui me poursuivait jusque dans mes rêves. Des rêves plutôt doux, chaleureux, mais également torturant. Je ne comprenais pas cette étrange emprise que celle-ci avec sur moi. Nous n'avions rien pour plaire à l'autre, nous venions de deux clans totalement opposés et étions loin de nous entendre. Pourtant, le fait de savoir qu'elle était elle aussi saine et sauve ne me laissa pas indifférente. Je fus surprise de ressentir un certain soulagement. Mais les mots d'Anya me firent rapidement ratterrir dans la réalité. Et le fait qu'elle soit elle aussi d'accord de s'allier à Skaikru pour lutter contre les Maunon me rassura. Elle avait donc porté les mêmes réflexions que moi sur le sujet.
-Ankara est retenue chez Skaikru pour une cause déjà réglée, déclarai-je à contrecoeur. Durant votre absence, leur chef est venu me voir. Nous avons longuement échangé. Et nous en sommes venus au fait qu'une trêve ainsi qu'une alliance afin de vaincre les Maunons était la meilleure solution. Mais s'il n'y avait eu que ça. Si seulement ce massacre n'avait pas eu lieu. Je devais en faire part à Anya. Elle se devait de savoir la folie meurtrière de ce prénommé Finn. Mais ce n'est pas tout. Je laissai échapper un sourire. Cet évènement m'en contrariait toujours. Je ne comprenais pas quelles avaient été les motivations pour ce jeune de tuer autant d'innocents. Un membre du Skaikru a ravagé un village Trikru. Il a tué dix-sept innocents. J'ai demandé sa vie en échange de l'alliance. Nos méthodes étaient dures, mais c'était ainsi que l'on survivait. C'était ainsi que nous avions toujours vécu. Et je ne pouvais imaginer d'autres sentences pour Finn que la mort. Il avait tué presque une vingtaine de pacifistes, qu'y'avait-il de pire ? Comment punir un tel acte différemment que part la peine de mort ? Je n'en voyais pas d'autre. Il devait payer pour les vies qu'il avait enlevé.
©️ 2981 12289 0

_________________
ABSENTE PENDANT LES PROCHAINES SEMAINES. I love you




Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡



Je suis parfaite. Than l'a dit. Agenouillez-vous.:
 

Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESCheffe de guerre
PEUPLE DES ARBRES
Cheffe de guerre

INFORMATIONS
Age : 18 Féminin Nb de Messages : 348
En savoir +

MessageSujet: Re: Renaissance - Anya   Dim 28 Jan - 21:09

Renaissance
L’écureuil fixait la toile de tente, de frustration son petit museau s’agitait. Il aurait aimé rentrer à l’intérieur, voir ce qu’il se passait, mais ce ne serait pas très poli. Autour de lui les villageois semblaient se calmer, se dispersaient. Mais soudain une petite tornade brune surgit de nulle part, arrêtée de justesse par deux hommes à un ou deux mètres de la tente. Le petit animal regarda, avec amusement, la gamine d’une dizaine d’années tenir tête à ces deux masses de muscles. L’écureuil comprit vaguement que la fillette voulait absolument rentrer à l’intérieur, pour s’assurer de quelque chose peut être. Le ton monta rapidement, la brunette campant sur ses positions, prête à tout pour entrer.

L’agitation à l’extérieur, Anya l’entendit mais, trop fatiguée pour être concentrée sur deux choses en même temps, elle n’y prêta pas longtemps attention. La colère et des envies de meurtre finirent par la détourner de cette distraction. Si elle n’était pas à bout de forces, elle irait de suite libérer Ankara. Elle avait déjà souffert le martyr dans la Montagne, elle ne pouvait rester plus longtemps enfermée, surtout pour quelque chose déjà réglée. La Louweda méritait, devait être libre, retrouver son clan, sa famille. C’était de la faute de Clarke. Et dire qu’elle prétendait toujours diriger le Skaikru. Quelle sale petite menteuse. Elle devait pourtant se douter que quelqu’un l’aurait remplacé. Le peu de confiance et de crédit que lui accordait Anya venait de disparaître dans le néant. Mais, dans ce que disait Lexa, une chose se révélait positive. Elle était également d’accord pour s’allier contre la Montagne. Du temps ne sera pas gâché à essayer de la convaincre.

"Fais chier… Clarke a sous-entendu qu’elle dirigeait toujours son peuple, le marché qu’elle proposait semblait juste… Même si l’alliance est déjà conclue, tu accepteras quand même de la rencontrer ? Elle en saurait pas mal sur ce qui se trame au Mont. Quoique elle a peut être menti là-dessus aussi… Enfin au moins qu’on puisse libérer Ankara sans causer de morts inutiles."

Toutes les morts seraient inutiles si elles n’étaient pas dans l’objectif de faire tomber la Montagne. Lexa évoqua un massacre, la folie d’un homme, seul apparemment. Comme si Skaikru ne cesserait jamais de foutre le bordel. Anya fixa un moment Heda sans savoir quoi dire. Dix-sept morts ce n’était pas rien, c’était énorme même, surtout causés par un seul homme.

"Dix-sept… Putain de merde… Pas la moindre idée de pourquoi il a fait ça ?"
©️ 2981 12289 0

_________________
Fierce
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-100-new-earth.com/t424-rapport-de-missions

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Renaissance - Anya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaissance - Anya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anya Mussel [Edit]
» F.T Anya Bella [Valider]
» Anya Black
» anya solis
» Anya ❥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: Le Territoire Trikru :: Tondc
-
Sauter vers: